La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Adhérents Europe Ecologie : 1+1 font 4 !

Par      • 18 Oct, 2010 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

A l’occasion des Européennes, Europe Ecologie comptait 18362 18365 signataires !  Ce matin encore, le site historique était une nouvelle fois en vrac.

18362 signataires aux Européennes

Sur le nouveau réseau social, le nombre de signataires est passé à 28279 !

Signataires du réseau social Europe Ecologie

Petit problème : en totalisant les membres du réseau social dont le cumul apparaît en cliquant sur chaque lettre de l’alphabet, vous obtenez 10255 signataires (chiffres obtenus lundi 18/10/2010 à 7 h 00) !!!

Algèbre à coup de boulier !

D’où viennent ces 28279 signataires ? Eh bien de la somme du premier et du second appel !!! Les comptes ne sont toutefois pas totalement justes : 10255 + 18362 18365 font 28617 28620 signataires. Passons. Dans les 1er et 2e appels, il y avait des Verts et des non Verts. Autrement dit, une même personne peut se trouver comptabiliser deux fois. C’est totalement abracadabrantesque.  Ajoutons à cela qu’un adhérent au processus n’est pas forcément membre du nouveau réseau social. Vous suivez toujours ?

Yann Wehrling révélait en novembre 2006 que les Verts comptaient 9100 adhérents. Depuis, nous n’en savons rien. C’est ça faire de la politique autrement ! Hier sur le blog Trois Ecologies sinon rien (une version plus écolo d’un ricard sinon rien), un membre du Cnir des Verts – un certain Pierre M. –  lançait à la face du monde le chiffre de 16120 verts et adhérents au processus ! Lui doit voir des gens que nous ne voyons pas ! Seul problème : de nombreux verts sont aussi adhérents au processus. On y comprend rien au point où on pourrait se poser la question de savoir s’il ne s’agit pas d’un énième enfumage pour masquer une réalité bien peu glorieuse : Europe Ecologie aurait perdu 5000 signataires entre les Européennes et aujourd’hui. Les régionales et le retour à la ligne « Roue de secours du Parti Socialiste » auront été, en tout point, une réussite ! Entre une gauche de plus en plus écolo et des écolos de plus en plus à gauche, les Français préféreront toujours l’originale à la pâle copie verte.

6841 participants au vote Europe Ecologie

A l’occasion du vote du manifeste et des statuts, la direction des Verts nous annonce 6841 participants. Ils indiquent une participation de 52.62%. Cela représente un nombre d’adhérents supposé de 13000 personnes… tout rond. A la lecture de ce nombre, vous comprendrez qu’il s’agit d’une nouvelle estimation et d’une énième approximation. On est très loin des 16120 verts et adhérents au processus. La différence représenterait  le nombre de militants verts ayant signé l’adhésion au processus, soit 3120 personnes ? Ou bien…

My only friend : the end !

Nous devrons désormais attendre les résultats des votes des adhérents Europe Ecologie et aussi ceux des Verts pour connaître la réalité. A partir de mercredi 20 octobre, les Verts devraient commencer  à voter pour acter de la fusion. 66% des votants doivent approuver le texte. Même si Cécile Duflot se dit confiante, le taux d’abstention constatée chez les Verts montre que le processus de fusion avec Europe Ecologie est loin d’être gagné ! Les résultats devraient être connus le 11 novembre, à 2 jours des assises nationales de Lyon.

NB : Pourquoi la presse ne daigne-t-elle pas s’intéresser à cette question ?

Crédit photos : Baby-Walz boulier, le Journal du Geek

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

3 Réponses »

  1. A trop chercher la paille dans l’oeil du voisin on finit par négliger la poutre qui nous obstrue la vue…
    Etes vous toujours le premier supporteur du chef de file régional du MEI, qui dénonce aujourd’hui Antoine Waechter « coupable » d’être trop proche d’Europe écologie, le même MEI qui, au plan national, vient d’appeler notre fachotte nationale Brigitte Bardot à représenter les écologistes « indépendants » aux présidentielles!?!
    De Ségolène Royal à Brigitte Bardot .. voilà une évolution stupéfiante et fulgurante !

  2. @MDR

    avez-vous t’as vu que j’étais devenu supporter de Brigitte Bardot ? V’là pas la meilleure de l’année. PDR !!!

  3. salut Denis, Fred et les autres,

    La manip des chiffres a toujours été à l’honneur chez les Verts. En 2006 lorsque j’ai quitté les Verts en toute vraisemblance, il devait rester environ 4 000 adhérents tout au plus à l’issue de l’épouvantable période wehrling. On parlait alors d’une « PRGisation » du mouvement vu la proportion stupéfiante d’élus et de salariés d’élus.

    Le processus Europe écologie n’échappe pas à la règle. L’exemple de la Seine-Saint-Denis nous le rappelle. Là-bas un transfuge a rejoint le mouvement écologiste avec 400 amis Tamouls dont il a manifestement payé l’adhésion. Lui s’est fait prendre mais combien d’autres cas ont pu échapper à la vigilance de CAP. (http://www.voie-militante.com/divers/humour/europe-ecologie-tamouls-immigration-choisie/)

    Toujours est il que le chiffre de 6 841 votants n’a rien de très étonnant. Il correspond peu ou prou au nombre officiel d’adhérents des Verts à la fin des années 1990.

    C’est le cas en HN. 123 votants correspond tout à fait aux résultats observés depuis une dizaine d’année. C’est même un peu en deça. J’ai connu des AG régionales où nous étions au dessus de la barre des 130…

    Dès lors on peut douter que dans notre région la dynamique Europe Ecologie ait réellement joué. Des européennes aux régionales bcp ont désenchanté. Ce qui est présenté comme un élargissement apparait aujourd’hui comme un simple renouvellement des cadres.

    La dynamique Europe ecologie est arrivée à point nommé pour certains pour réaliser leurs desseins inassouvis jusque là (http://www.voie-militante.com/vie-locale/evreux-vie-locale/verts-evreux-sedition-organise/). La charette serait-elle devenue le petit véhicule d’une écologie sans âme ?

    Qui pourrait dire aujourd’hui que le bilan est globalement positif… plus que jamais le monde écologiste apparaît fragmenté, certains cédant aux sirènes de la gauche après avoir été mis de côté par des cadres si peu écolo.

    On est bien loin de l’écosophie…

    Le mouvement écologiste cède à la bestialité de fauves qui forment meute pour s’entredéchirer et isoler ceux et celles qui n’acceptent ce mode d’être…

    voilà un petit billet d’humeur… mais je ne céderai pas aux passions tristes.

    L’ère des meutes touche à sa fin si tant est que les écologistes des villes et des champs assument leur responsabilité… les gens de pouvoir n’ont jamais que l’influence qu’on leur prête.

    Jean-Yves, Jean-Pierre et les autres ne renoncez pas et aidez-nous à faire vivre un mouvement écologiste digne et authentique.