La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

2012 : Corinne Lepage y songe en se coiffant !

Par      • 28 Août, 2011 • Catégorie(s): Ecologie  Ecologie    

La défaite de Nicolas Hulot à la Primaire de l’écologie et le positionnement d’Eva Joly à gauche ont ouvert la voie à la possibilité d’autres candidatures écologistes. Créditée  de 5% au 1er tour de la Présidentielle, le positionnement politique de l’ancienne magistrate risque de l’emmener très rapidement sur les terres labourées par Dominique Voynet en 2007, où l’ancienne ministre obtint à peine plus que René Dumont en 1974 ! La question est de savoir si sa candidature ira d’ailleurs jusqu’au bout.

Un rendez-vous manqué !

Corinne Lepage aux côtés de Laure LeforestierEn 2009, alors que les Amis d’Europe Ecologie présidés par Gaby Cohn-Bendit avaient contribué activement à arrimer les militants de Cap21 à Europe Ecologie, nous pensions tous que Corinne Lepage aurait finalement rejoint EELV à l’occasion des élections régionales de 2010. Mais le choix d’enkyster le mouvement écologiste à gauche et les mauvaises manières d’Eva Joly et de ses sbires à l’occasion de la primaire de l’écologie  sont devenus totalement incompatibles avec l’idée que Corinne Lepage se fait de l’écologie politique.

Depuis 2009, l’avocate devenue député européenne a considérablement évolué, se situant clairement hors du champ de la droite française. Elle est ailleurs ! Comme Nicolas Hulot, à la lueur de la catastrophe nucléaire de Fukushima-Daiichi, Corinne Lepage demande à ce que la France, après l’Allemagne, s’engage activement dans la sortie du nucléaire. Reconnue par tous comme une écologiste convaincue, sa candidature à la présidentielle risque d’attirer une part non négligeable des écologistes indépendants, des déçus d’Europe Ecologie et du MoDem. Rappelons ici qu’Antoine Waechter avait soutenu la candidature de Nicolas Hulot au sein de la coopérative EELV et que des rapprochements sont en cours entre le MEI et Cap21. La député européenne aurait fait le choix d’articuler sa future campagne sur la sortie du nucléaire et la corruption ! Corinne Lepage milite par ailleurs pour la mise en œuvre d’une VIe République.

Après la défaite de Nicolas Hulot à la primaire de l’écologie, Corinne Lepage songe désormais à se présenter à l’élection présidentielle de 2012. Elle aurait choisi le nucléaire et la corruption comme axes de sa future campagne. Elle ne devrait pas avoir de problèmes majeurs à obtenir les 500 signatures nécessaires à sa candidature.

Le soutien à venir de Nicolas Hulot ?

Reçu à l’Elysée comme l’ont été Dominique Voynet, Dany Cohn-Bendit ou Cécile Duflot, Nicolas Hulot a tenu à démentir la rumeur selon laquelle l’actuel chef de l’Etat lui aurait proposé le poste de représentant de la France à l’ONU pour le sommet de la Terre de juin 2012 à Rio. A la fois, être représentant de la France n’a jamais signifié, pour autant, être représentant du sarkozysme, cet avatar moderne de la droite française !

En septembre, l’ancien animateur pourrait créer un nouveau laboratoire d’idées en vue d’enrichir le débat à l’occasion de l’élection présidentielle de 2012. Dans la foulée, Nicolas Hulot pourrait faire le choix de soutenir Corinne Lepage, plutôt que de soutenir une Eva Joly  qui, le temps d’une campagne, a cru que la politique, c’était la guerre !

500 signatures, une simple formalité ?

Corinne Lepage est une femme de réseau. Aidée par un PS qui verrait d’un bon œil l’affaiblissement structurel de ses partenaires verts de la gauche plurielle, elle pourra en outre compter sur l’appui de nombreux élus locaux et de ses anciens amis du MoDem. Opposante farouche à l’action de l’actuel chef de l’Etat, Corinne Lepage offre aux socialistes la possibilité d’arrimer une partie du centre droit sur sa candidature. Ce n’est clairement plus le cas d’Eva Joly.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,

3 Réponses »

  1. « Aidée par un PS qui verrait d’un bon oeil l’affaiblissement de ses partenaires Verts »
    Encore le fossé qui existe entre ce que l’on dit et ce quel’on fait. Le PS a eu l’occasion de marginaliser ses partenaires Verts sur le canton de Gaillon Ville lors des dernières élections cantonales et, par là même, prendre le leadership sur la région, il ne l’a pas fait ratant ainsi une occasion en or.
    Il se fait que dans le monde, il y a : la politique, les électeurs et ce que Raymond Barre appelait le microcosme; on constate que c’est plus souvent le microcosme qui décide :on préfère privilégier certaines personnes que de défendre l’intérêt public.
    A quand la politique AUTREMENT ?
    Philippe

  2. @Philippe

    Et si justement, avec Corinne Lepage, Nicolas Hulot et d’autres, il y avait cette fois une possibilité de faire de la politique autrement.

  3. @ Denis
    Il y aurait effectivement la possibilité de renouveller la politique et l’écologie politique si Nicolas et Corinne oubliaient de vieilles querelles …, ce que l’ont peut espèrer, mais je n’ai pas d’information me permettant d’y croire pour l’instant.
    Par contre, pour les signatures, Corinne ne s’est pas fait que des amis au Modem où Bayrou ne s’est pas entouré de Benhamias et Werling pour ‘aider Lepage à lui prendre les voix des écolos du centre : donc c’est plutôt le PS qui a intérêt à la « présenter » comme candidate si le réseau personnel ne suffit pas, réseau qui compte évidemment des socialistes et formations proches. Elle ne devrait pas rencontrer de difficulté particulière pour en avoir 500.

Laisser une Réponse

*