La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Désirs de quoi ? Ah… d’avenir !

Par      • 23 Juin, 2007 • Catégorie(s):  

Ca fume au vatican des socialistes ?Adhérent depuis 1 an à Désirs d’avenir, mandataire suppléant de Ségolène Royal dans le département, je n’ai aucune information sur le fonctionnement de l’association. Impossible de m’en procurer les statuts. Impossible de lire le moindre compte-rendu de réunions de bureaux. Pas d’assemblée générale. Pas de locaux nationaux. Pas de téléphone. Pas de contacts malgré mes nombreux mails. Juste des réponses d’un vulgaire robot. A quoi ont bien pu servir les fonds issus des adhésions ?

J’avoue que je commence sérieusement à perdre patience. Pour une représentante qui prône la transparence, le débat participatif, le fonctionnement de Désirs d’avenir est bel et bien celui d’une association fantoche. Je n’ai pas envie d’appartenir, en mercenaire, à une grande armée, qui, à l’image d’un général Nivelle, envoyait ses troupes sur le chemin des Dames.

Plutôt que de chercher à tout prix à pousser l’avantage au terme d’un improbable et hypothétique Blitzkrieg, y perdant ses propres forces, Ségolène Royal serait avisée de chercher à resserrer les rangs sérieusement distendus au sein même de Désirs d’avenir. Toutes ces querelles autour du calendrier sont sans intérêt. Nous devons reprendre au plus vite le chemin de la construction d’un projet politique de gauche clair et cohérent. Je partage très largement sa vision sur le SMIC et la généralisation des 35 heures. Ces propositions ne sont que de la poudre aux yeux !

Pour autant, la politique n’est pas une religion : le mysticisme et l’intuition ne suffisent pas. Ils sont même synonymes de la plus grande des insuffisances.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.