La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Mais que se passe t-il dans la tête de Bertrand Delanoë ?

Par      • 21 Oct, 2008 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Celui qui appelait, il y a quelque temps, encore à assumer pleinement ce libéralisme qui, coup du sort, est en crise aujourd’hui, vient de décider une hausse des impôts locaux à Paris.

Et ce n’est pas la petite hausse conjoncturelle qui pourrait passer inaperçue

+ 9 % !!!

Mais que se passe t-il dans la tête de Bertrand Delanoë ?

Moi qui déprime chaque jour de ne plus habiter la capitale, il me viendrait presque d’en être soulagé, merci Delanoë !

Malgré le contexte de crise financière, de récession et de recul du pouvoir d’achat, cette hausse est perçue comme un coup de poignard dans le dos des plus modestes contribuables Parisiens. A raison ?

C’est une décision idiote qui ne fera que faire fuire les moins aisés d’une capitale qui tend à s’embourgeoiser.

« Cette hausse des taux, après sept ans de stabilité, doit compenser en partie seulement la baisse des droits de mutation sur les transactions immobilières encaissés par la ville. »

Et alors ?

Donc parce qu’il y a une baisse des droits de mutation, on va ponctionner le portefeuille du travailleur, de celui qui doit économiser chaque centime pour vivre décemment et qui va l’an prochain voir son budget diminuer encore grâce à Sir Delanoë. Qu’il aille chercher des fonds ailleurs en réclamant avec plus de force l’argent que doit l’Etat à la ville de Paris par exemple.

Si nous étions au théâtre, sifflets et tomates seraient de la partie ! En politique, c’est le vote qui l’emporte. Attendons Reims, et l’espoir d’une sanction militante envers cette décision stupide et anti-sociale, démonstration d’une politique certes gestionnaire mais dans laquelle le facteur social est oublié.

Tout socialiste doit croire à l’impôt, outil de solidarité majeur. Mais tout socialiste doit prendre la mesure du fait qu’en cas de crise et de récession, chaque centime compte dans le budget des familles surtout les plus modestes. Etre pragmatique, c’est très bien. Penser à ceux qui ont du mal à boucler les fins de mois c’est pas mal aussi…

Voie Militante Voie Militante

Tags :

3 Réponses »

  1. salut Mickael

    un coup de poignard dans le dos des plus modestes ???

    tu crois qu’il en fait quoi des impots Delanoë ? qu’il se les met dans la poche ?

    les impots ne servent-ils pas à financer les services publiques ? c’est quant même dans notre tradition sociale-démocrate de redistribuer les richesses par l’impot.
    ceux qui prônent les baisses d’impots à tout prix sont plutôt les libéraux de droite que tu rejete.

    il me semble qu’il y a contradiction dans ton propos.

    a +

    de la part d’un camarade qui vient de voter l’augmentation des impots locaux de 2 % dans son petit village.

  2. @Mickaël

    C’est vrai qu’à Pairs, c’est connu pour être un repère de prolétaires ! ;+) Alors si on veut faire que le logement social se développe sur Paris, cela ne passe-t-il pas par l’augmentation de l’impôt ? Les collectivités locales et territoriales assurent 70% de l’investissement public.

    Mettons cette hausse en rapprochement de la suppression des 36 000 emplois de fonctionnaires pour 2009, du paquet fiscal, de la réforme de la DSU. Autrement, remettons les choses en perspective et sortons des jeux partisans internes.

  3. Je suis d’accord avec vous et guillaume, je l’écris… l’impôt est un outil de solidarité qu’on ne peut critiquer, quand on croit à la redistribution.
    l’Etat qui doit des sommes fantastiques à la ville de Paris aurait pu servir là par exemple, le problème c’est que ce n’est pas le moment d’augmenter les impôts de cette façon, 2% comme a fait guillaume charignon dans son village, ok !

    Mais 9% j’ai tellement trouvé cela énorme !!!!!!

    espèrons effectivement que les recettes serviront à faire du logement social !!!

    Deni? ce n’est pas partisan….je n’ai jamais critiqué delanoë auparavant mais là il à déçu voila tout.

Laisser une Réponse

*