La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Casser le secteur public ?

Par      • 5 Mai, 2006 • Catégorie(s): Politique  Politique    

Est-ce par incompétence – l’incompétence de la gestion économique qui amène l’Etat à vendre ses actifs afin de respecter ses engagements européens en matière de déficit – ou bien par idéologie que ce gouvernement, tour à tour, privatise Gdf, Edf, Adp (Aéroports de Paris) ?

Le leitmotiv des gouvernements de droite néolibéraux et libéraux, c’est de croire, dogmatiquement, que l’initiative privée est seule en capacité de résoudre le fonctionnement de l’ensemble des marchés. L’idée fait référence à la « main invisible » déclinée par Adam Smith pour lequel l’Etat devait se confiner aux limites de ses fonctions régaliennes. Deux remarques s’imposent toutefois.

La crise de 1929 a amené la prise de conscience de la nécessité de réguler le marché. John Maynard Keynes, contrairement à l’enseignement néo-classique qu’il avait reçu, avait compris que c’était la demande (consommation+investissement) qui faisait la croissance. Roosevelt, en 1935, sur les conseils éclairés de John Galbraith, lance une politique de redistribution du pouvoir d’achat : le New Deal. Tous ces hommes n’étaient pas particulièrement reconnus pour être particulièrement à gauche !!!

Deuxième remarque : le très libéral économiste français, Maurice Allais, prix Nobel d’économie en 1988, a été l’initiateur du calcul économique justifiant, en économie de marché, la présence des monopoles publics dans un secteur d’activité !

Privatiser des secteurs aussi stratégiques que le transport, l’électricité, voire les communications constitue, de mon point de vue, une absence d’anticipation et un contre-sens historique. Compte tenu de l’incertitude énergétique, de l’émergence de la question de l’intelligence économique, de la guerre économique que se livrent les états, ces secteurs sont des outils dont nous risquons d’avoir le plus grand besoin. La droite sur ces questions manque, par dogmatisme, de capacité d’anticipations rationnelles.
On a la droite qu’on mérite. Pas de chance pour la France. Remarquez… on ne peut pas nous reprocher de l’avoir choisie (???).

Remarque importante

Maurice Allais s’est violemment prononcé pour le non au projet de traité constitutionnel européen. La raison est que l’ouverture des marchés détruit l’activité en Europe. Les conditions de la concurrence ne sont pas respectées lorsqu’un ouvrier chinois est payé 80 à 100 euros par mois, qu’un ouvrier tunisien 150 euros. Il s’est rallié à la taxe Tobin.

L’Europe doit poser clairement la question de la taxation écologique, sociale et fiscale. L’union européenne, le parlement et la commission portent une très lourde responsabilité dans l’appauvrissement des classes moyennes partout en Europe.

Vous en pensez quoi au fait ?

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

Laisser une Réponse

*