La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bientôt le temps des monstres de Gramsci ?

Par      • 31 Oct, 2013 • Catégorie(s): Politique  Politique    

“C’est lorsque l’ancien se meurt et que le nouveau ne parvient pas à voir le jour que surgissent les monstres “.

Antonio Gramsci.

Antonio Gramsci

 L’ancien se meurt  !

L’économie mondialisée zombie ne survit que grâce à l’illusion de richesse procurée par la création monétaire massive – ou Quantive Easing – des banques centrales permettant un endettement toujours plus grand des états… Terrible fuite en avant. Dans le même temps, l’économie réelle produit symétriquement une réalité de chômage et de pauvreté.

 Mais il refuse la réforme.

Margaret Thatcher

Victoire posthume du mortifère “TINA” (There Is No Alternative) de Thatcher, l’oligarchie-sangsue s’accroche à ses prérogatives. Plutôt qu’une fin sans agonie, elle a choisi une agonie sans fin… qui aura une fin ! Le résultat premier, c’est un appauvrissement généralisé induisant le rejet croissant de la classe politique. Le réel est vide d’alternatives, donc d’espoir.

L’accouchement du nouveau se fait attendre  ! Alors, quels monstres ?

La montée aux extrêmes ? Non ! Seulement celle de l’extrême droite car la peur fait voter à droite surtout  dans un pays vieillissant. La montée du Front National – tellement de fois annoncée – aura peut être cette fois-ci lieu. Elle serait  probablement au moins dans un premier temps plus la conséquence d’une abstention massive que par la croissance intrinsèque de ses troupes.

Le loup déguisé en agneau

Les milieux populaires et les classes moyennes se tournent vers le Front National, moins par xénophobie que parce que son discours correspond à leur expérience du quotidien : la déliquescence du lien social, la petite délinquance, l’appauvrissement avec comme corolaire l’inquiétude du lendemain. Ils reprochent à l’UMP et au PS de mentir et de manier des concepts creux et d’être aveugles à cette dégradation de leur vie quotidienne.

Gustave Le Bon

Gouvernement d’union nationale comme en Grèce, puis comité de salut public avant l’état d’urgence ? Pour le moment, nous n’en sommes qu’au temps des cyniques rhéteurs selon Le Bon. Mais prenons garde aux prophètes habités ! (selon Gustave Le Bon)

Tout cela débouche sur l’évidente nécessité d’une autre politique : pas celle du PS ou de l’UMP, mais pas non plus celle du FN…. Mais celle du monde d’après, l’économie collaborative plus « humaine » et moins matérialiste auquel il faut travailler de toute urgence ! La probabilité de cet avènement reste quand même faible. :-)

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

Une Réponse »

  1. Tout est dit et bien dit !

Laisser une Réponse

*