La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Vie et mort des sols

Par      • 3 Nov, 2012 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture    

Vie et mort des sols, par Lydia et Claude Bourguignon

De plus en plus, les sols perdent leur matière organique par l’abus d’engrais et de produits “Phytosanitaires”. Ce mot  signifiant “santé des plantes” est d’ailleurs un fort bel exemple de novlangue pour cacher leur nature de pesticides, herbicides, insecticides, fongicides… c’est à dire de poisons.

 

Cette agriculture se rapproche de l’hydroponie (ou “hors sols”) et devient très fragile car :

  • Des sols épuisés nécessitent de plus en plus d’intrants chimiques et les rendements sont tributaires de graines sélectionnées par l’agro business.
  • Elle est très dépendante du pétrole (transports, engrais…) et sera très sensible à l’augmentation de ses prix.
  • Des sols pauvres en matières organiques sont très peu résistants aux variations climatiques et à l’érosion.

 

Pourquoi cette addiction aux pesticides, dont les ventes ont continué de grimper de 2,6 % entre 2008 et 2011 ? C’est l’habituel conflit d’intérêt ou le prescripteur est le vendeur !

Les agriculteurs sont bien seuls face aux pressions de la coopérative dont ils dépendent pour écouler leur production. La coopérative est toute puissante :

« (Elle) impose ses propres critères, exige des rendements, tout en fournissant les conseils et parfois les pesticides qui permettent d’y parvenir. Elle rédige des cahiers des charges très précis pour répondre aux exigences de la grande distribution, voire de l’usine agroalimentaire dans laquelle elle a elle-même souvent des intérêts.« 

Le terme de « coopérative » désigne en effet des groupements de dimension internationale aux intérêts diversifiés. Le chiffre d’affaires de In Vivo par exemple, spécialisée dans les céréales, dépasse 6 milliards d’euros, celui de Sodiaal, spécialisée dans le lait, dépasse 4 milliards d’euros et, celui de Triskalia, la polyvalente bretonne, 2 milliards d’euros !


Crédit photos : ja.web-agri.fr, upload.wikimedia.org / Source : lemonde.fr

Voie Militante Voie Militante

Tags :

2 Réponses »

  1. C’est excellent Denis,
    J’avais récemment eu l’occasion de poster un billet sur une intervention de Claude Bourguignon qui est un agronome formidable.

    http://www.saintpierre-express.fr/claude-bourguignon-agronome-fait-un-constat-sur-les-sols-et-lagriculture-et-donne-les-cles-pour-lagriculture-de-demain/

    Qu’explique-t-il ? Que notre sol n’est pas que chimie, il est vivant. Et il nous fait vivre.
    Bio, ce n’est pas qu’une qualité des aliments, c’est le respect de la terre.
    Je m’efface devant le personnage qui est tellement plus intéressant que moi.

    J’invite tout le monde à regarder cette vidéo, et n’hésitez pas à regarder son intervention sur le lien ci-dessus.

  2. Je vais me faire tuer, moi.
    Merci Yann ;)

Laisser une Réponse

*