La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Viande casher et halal : Marine Le Pen avait raison !

Par      • 22 Fév, 2012 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture    

La Chambre d’agriculture d’Ile-de-France a donc confirmé, hier, dans un communiqué que 100% de la viande abattue en Ile-de-France l’était selon les traditions musulmane et juive. Les abattoirs franciliens représentent moins de 2% de la consommation francilienne de viande.

La Chambre d’Agriculture estime à 30% la part de la viande dite « halal » et « casher », abattue en France alors que la demande ne représente que 7%. Autrement dit, 23% de cette viande est commercialisée comme de la viande traditionnelle, à l’insu des consommateurs.

Patrick Cohen, ce grand professionnel ?

Patrick Cohen, ce grand professionnel !Hier matin, Marine Le Pen était l’invitée de Patrick Cohen sur France Inter. Il a passé son temps à dire que ce que Marine Le Pen disait était faux, alors que c’était donc totalement vrai. Dans un numéro de Narcisse dont il a le secret, le grand journaliste a invoqué son professionnalisme, face à l’amateurisme supposé des propos de la Présidente du Front National. J’ose croire que Patrick Cohen fera amende honorable !

Quant à notre Président, il a déclaré hier matin à Rungis : « On consomme chaque année en Ile-de-France 200 000 tonnes de viande et il y a 2,5% de viande casher et halal« .

Source : AFP

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

9 Réponses »

  1. @Denis

    Sais tu si Patrick Cohen a fait amende honorable?

  2. @ Denis
    au delà du fait que Le Pen avait raison on sait tous la raison principale de sa vindicte, c’est de stigmatiser la population musulmane en france ,c’est devenu un sport national entre l’UMP et le FN qui a peur de perdre des voix face aux propos degoulinants de puanteur de guéant ..

  3. @Yann

    A ma connaissance, non.

    @Arnault

    Si on me dit que la viande que j’achète est certifiée par une autorité religieuse, quelle qu’elle soit (catho, juive, musulmane ou orthodoxe), je veux le savoir et je ne l’achèterai pas.

    On n’a pas mis plus de 100 ans à se débarrasser de l’Église catholique pour rien.

  4. @ Denis
    je précise bien dans ma phrase: « au delà du fait que Le pen à raison »

  5. @Denis

    Une explication « technique » intéressante et très instructives je trouve:
    http://www.maxisciences.com/viande-halal/l-abattage-rituel-un-risque-sanitaire-faible-mais-qui-peut-etre-dramatique-voire-mortel_art22018.html

  6. L’industrialisation de cet abattage a sans doute réduit le risque de bactériémie d’origine digestive ou autre (c’était encore bien crade à l’abattoir de Toulouse dans les années 70, je revois un couteau ramassé dans la bouse avant le sacrifice et à peine essuyé sur son tablier par le religieux). Par contre le spectacle de l’agonie d’un animal conscient dont les poumons aspirent le sang à chaque inspiration est très détestable, même pour un professionnel habitué à voir la souffrance animale.
    Le refus de ce progrès sanitaire et éthique qu’est l’étourdissement ou le piège anesthésiant laisse perplexe sur les motivations du conservatisme traditionnnaliste qui caractérise toutes les religions du Livre : il a fallu de longs siècles pour que les chrétiens admettent que la terre était ronde et tournait autour du soleil et, en occident (surtout USA), le combat n’est pas fini contre des églises diverses qui situent une création il y a 6500 ans …

  7. @veto22 et @Yann

    Je ne connais pas bien le problème sanitaire autour cette méthode d’abatage. Ce que je peux dire, c’est que cette méthode a aussi été utilisée, par le passé, quand les producteurs de viande n’étaient pas contraints de passer par des abattoirs.

    @veto22

    Je souscris totalement à ton propos.

  8. @ Denis
    Je voulais dire que cette méthode effectivement très ancienne (telle qu’on la pratiquait à la ferme depuis les millénaires que l’élevage existe) présente peu de risques sanitaires lorsqu’elle est réalisée proprement, ce qui est normalement le cas dans un abattoir moderne, qui ne ressemble plus du tout à celui dans lequel je faisais mes études d’inspection véto en 70. Donc Marine Le Pen force un peu le trait sur ce risque pour le consommateur, tout en reconnaissant habilement qu’elle n’est pas la spécialiste du sujet.
    Ce n’est pas pour celà ni par seul respect de l’animal que l’on a imposé l’étourdissement : il améliore notamment la sécurité du travail, la durée de conservation et la présentation du produit lorsque c’est une viande blanche ou rose (exple : suppression de petites hémorragies dans les jambons),
    La seule candidate qui a l’air soucieuse d’éviter de la souffrance animale inutile, argument majeur d’un consommateur qui estime payer assez cher pour celà, rallie évidemment aussitôt le soutien appuyé de B. Bardot et des amis de sa fondation.
    Je ne sais pas si ce scandale est imputable à l’abatteur industriel (faisant discrêtement une économie sur le poste d’anesthésie des volailles, moutons ou vaches, ce qui fausse un peu la concurrence) ou à la grande distribution : il n’est pas sûr qu’elle accepte le dédoublement des circuits, donc des invendus, qui résulterait d’un étiquetage « abattage rituel », alors que depuis la vache folle, les outils de traçabilité du type d’abattage sont là.
    Elles ont donc raison de mettre un peu la pression sur cette filière au nom de « plus d’éthique sur l’étiquette ».

  9. je me demande si les politiques invités au diner du CRIF mangent ils ou pas de la viande rituelle ?
    cela ne pose a priori aucun problème

Laisser une Réponse

*