La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Quel dommage !

Par      • 6 Août, 2007 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture    

Pour faire suite à mon billet sur les OGM, je vous livre une information bien triste.
Je ne vais pas polémiquer sur ce sujet, ce serait indécent.

Un éleveur-agriculteur qui avait semé du maïs transgénique s’est suicidé hier dans le Lot.

Il s’est donné la mort en se pendant à un arbre, dans un champ de Girac, près de Bretenoux, où des militants anti-OGM avaient prévu d’organiser un pique-nique.

Agé de 46 ans, cet éleveur de porc était marié et père de quatre enfants !
Il a téléphoné à la gendarmerie, hier matin vers 8h30, pour annoncer son intention.
Au pied de l’arbre où il s’est pendu, on a trouvé un plan de maïs et un tract appelant à la manifestation…

Une enquête a été ouverte par le parquet de Cahors afin de rechercher les causes de la mort, mais de source judiciaire, le suicide ne fait guère de doute, tout en soulignant « la difficulté de faire le lien entre une manifestation qui s’annonçait pacifique et ce geste« . Le désespoir sans doute…

Le préfet du Lot s’est rendu sur l’exploitation afin de rencontrer la famille et s’est entretenu avec des militants anti-OGM.
Le pique-nique a bien-sûr été annulé.

Le porte-parole de la Confédération paysanne du Lot a indiqué : « Nous n’étions pas là pour faucher mais pour provoquer un débat sur les OGM« .
Les ministres de l’Ecologie et de l’Agriculture ont adressé leurs condoléances à la famille de l’éleveur et ont lancé « un appel commun à l’apaisement et à la dignité à l’intention de tous les acteurs du débat sur les OGM« . Ca c’est vraiment se foutre de la gueule du monde !

Les deux ministres rappellent dans un communiqué « que la question des OGM reste ouverte dans notre pays. Elle n’est pas tranchée et ne pourra l’être qu’à l’issue d’un véritable débat de société, dans un climat serein, au cours duquel tous les points de vue pourront être entendus. Les travaux actuellement conduits à l’occasion du Grenelle Environnement offrent précisément le cadre d’une telle réflexion« . C’est bien cela le problème, en attendant leur bon vouloir, c’est le statu quo alors qu’il faut un moratoire bon sang !

Les OGM ont certainement fait une première victime en France…
Seul cet homme connaît la raison exacte de son acte, mais cela semble bien lié aux OGM vu le plan de maïs et le tract au pied de l’arbre.
Il faut rappeler qu’une fois qu’un exploitant est entré dans le système des OGM, il lui est difficile d’en sortir…

Cette fois, il faut vraiment que le gouvernement réagisse… mais je n’y crois pas !

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Que faut il faire pour que les sourds et les aprentis sorciers entendent et voient le refus des consommateurs

    pendant ce temps là les sarkozniks sont au perchoir et ne font rien ….