La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les propos du redoutable socialiste Eric Besson

Par      • 17 Juin, 2007 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture    

Eric BessonJ’exhume ces reproductions issues de la parution hebdomadaire du Parti Socialiste, l’hebdo des socialistes afin de leur donner un véritable caractère historique. Les documents que j’ai mis en lien s’adressent aux nouveaux amis de l’ancien secrétaire national à l’Economie du Parti Socialiste : Eric Besson. Attentio, c’est du lourd !
Dans l’hebdo des socialistes n°431 du 13 janvier, il s’en prenait à « Nicolas Sarkozy, un libéral pur et dur« . Je cite Eric Besson : « Nicolas Sarkozy a laissé un bien piètre bilan à l’issue des ses deux passages à Bercy[…]« . On le savait : pour Sarko, l’économie c’est pas son truc.Je vous incite à lire l’article complet. C’est du lourd ! L’édito est alors signé par un certain Eric Besson. Il nous parle du modèle de Sarkozy : Bush. Bon ben… là, il est franchement moins bon. Alors pour se refaire la cerise, il conclut comme un boulet de canon : « La rupture sarkozienne n’a rien de tranquille. Elle signifierait la fin d’une certaine conception de la République laïque et sociale. » Ouahhh ! Malgré leurs détecteurs à bons et mauvais socialistes, même nos amis du PRS et de Démocratie & Socialisme auraient pu croire un instant que ce type était de gauche !!!

Dans l’hebdo n°432 du 20 janvier, fort de son tour de chauffe qui manifestement a bien plu à Solferino, Eric Besson en rajoute une surcouche : « Revenu, patrimoine : Etats des lieux et Bilan de la droite« . Plus une seule fois, le nom de Nicolas Sarkozy n’est alors cité. Le ton est moins vif. Sarkozy vient d’entrer en campagne. Erci Besson vient sans doute de comprendre que le camp de la victoire a définitivement quitté la gauche. Si la fidelité ne semble pas être l’une de ses grandes qualités, l’homme semble briller par sa clairvoyance. On ne peut pas tout avoir dans la vie.

Aujourd’hui Nicolas et Eric font du jogging ensemble. Ils sont félons pour l’autre. ;+)

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. « Félons pour l’autre » ouh qu’il est joli ce jeu de mots ! Vous avez la patate aujourd’hui… tant mieux, ce soir on va en avoir besoin…

    Moi qui ai des convictions de gauche depuis toujours, je ne comprends pas que l’on puisse changer de camp, même par intérêt personnel, ça me dépasse… Besson est minable… c’est un traître et comme tous les traîtres, il sera trahi un jour.

    Je sais que l’on dit qu’il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis, mais je suis née de gauche et je crèverai de gauche, et j’en suis fière en plus !

    Au fait, Denis vous me dites tu et je vous dis vous, pas de soucis pour moi !