La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Ben mon cochon !

Par      • 23 Jan, 2010 • Catégorie(s): Agriculture  Agriculture    

J’adore les animaux, depuis tout bébé, auprès d’eux je me sens bien, en confiance, j’ai beaucoup de mal à en manger… après une période de végétarisme, j’en mange à nouveau un peu, mais pas n’importe quoi et surtout pas nourris, élevés ou abattus n’importe comment ! Je suis extrêmement vigilante, voire… n’ayons pas peur des mots – oui oui j’en connais un qui sera d’accord – chiante. De là à devenir comme moi il y a une marge, mais soyez au moins un consommateur responsable, car les animaux d’élevage sont souvent malmenés, y compris les porcs.

L’Europe maltraitante ?

Une enquête de 18 mois menée en 2008 et 2009 dans 74 élevages de 6 pays de l’Union Européenne – Allemagne, Danemark, Espagne, Hongrie, Pays-Bas et Royaume-Uni – a révélé que « la vaste majorité des élevages visités étaient en infraction ».
Selon Compassion in World Farming et La Coalition Européenne pour les Animaux de Ferme, plus de 90% des animaux étaient amputés de la queue et 67% étaient détenus entassés dans des élevages industriels sur des sols en caillebotis sans litière.

L’Europe hors la loi ?

La législation européenne, par une loi de 2003 destinée à améliorer le bien-être des porcs en élevage, impose qu’ils aient accès à un matériau manipulable – paille, sciure de bois… etc – nécessaire à l’expression de leurs comportements naturels d’exploration et de fouille et interdit la coupe systématique de leurs queues. Au vu des résultats de l’enquête susvisée, des associations de défense des animaux ont donc porté plainte le 21 janvier auprès de la Commission Européenne contre les six pays d’Europe précités pour « violation de la loi de 2003 » a annoncé dans un communiqué le Groupe d’Action dans l’Intérêt des Animaux.

Respecter le bien-être des animaux !

L’Homme est fondamentalement utilitariste et s’il ne mange plus d’animaux tels les porcs, les boeufs etc… ces  animaux n’auront pour lui plus de raison d’exister, préserver la biodiversité passe aussi par notre assiette, mais il faut respecter leur bien-être. Près de chez moi, à Epégard, se trouve La Ferme Charcutière, les porcs y sont élevés de la naissance à l’abattage, avec des céréales cultivées et transformées sur place, ils courent après les poules, jouent dehors, grattent la terre et l’été prennent même des coups de soleil, eh oui il y a des gros cochons avec une peau de bébé ;+) une belle vie pour un porc et une viande de qualité à un prix tout à fait raisonnable, bref acheter votre viande là-bas est un acte gourmand et citoyen !

Une préoccupation même pour les grands penseurs…

Je terminerai par 4 citations sur la façon dont les êtres humains traitent les animaux :

« La question n’est pas : peuvent-ils raisonner ? Peuvent-ils parler ? Mais : peuvent-ils souffrir ? » Jeremy BENTHAM.

« Nous pouvons juger le coeur d’un homme par son comportement envers les animaux. » Emmanuel KANT.

« La grandeur d’une nation et ses progrès moraux peuvent être jugés par la manière dont elle traite les animaux. » GHANDI.

«  Quelqu’un qui s’est habitué à considérer la vie de n’importe quelle créature vivante comme sans valeur, finit par penser qu’une vie humaine ne vaut rien. » Albert SCHWEITZER.

Crédit photos : Wikipédia.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

2 Réponses »

  1. Je ne sais plus qui disait qu’à partir du moment où l’homme a pensé les abattoirs, alors il a pu penser aux camps de concentration.

  2. « Si la cruauté s’est tant exercée contre l’homme, c’est trop souvent qu’elle s’était fait la main sur les animaux. On aurait moins accepté les wagons plombés roulants vers les camps de concentration si on n’avait accepté sans même y songer la souffrance des bêtes dans les fourgons menant aux abattoirs. Tout homme qui chasse se prépare à la guerre. » Marguerite YOURCENAR.