La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les autorités japonaises et la colère d’habitants de Fukushima

Par      • 28 Juil, 2011 • Catégorie(s): Monde  Monde    

C’est une réunion entre des habitants de Fukushima et un envoyé du gouvernement japonais datée du 19 juillet 2011.

A la question de savoir si les citoyens ont le droit de vivre dans une zone sûre les autorités répondent que cela n’est pas leur problème. Le gouvernement n’envisage pas d’évacuer ceux qui le demandent, qu’ils se débrouillent !

Lorsqu’un citoyen demande au représentant du gouvernement de prendre un échantillon d’urine des enfants de Fukushima pour faire des analyses, il se retrouve confronté à un un mur.

Les écoles de Fukushima ont rouvert début avril. Les pétitions locales relayées par des organisations internationales ainsi que la démission du conseiller du Premier ministre, qui s’y opposait n’ont pas infléchi cette décision. Des analyses d’urines effectuées sur des enfants de la région mettent en évidence des éléments radioactifs.

Cette vidéo démontre l’universalité de valeurs telles que la langue de bois technocratique et le mépris des gouvernants envers le citoyen.

Crédit photos : Maxisciences.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

5 Réponses »

  1. Merci Yann,
    C’est absurde et violent.
    Il peut être nécessaire de contextualiser cette vidéo, les traductions laissant planer le doute, et nous ne connaissons pas les interlocuteurs. J’ai trouvé ce lien dans la page youtube : http://www.bloc.com/article/societe/sujets-d-actualite/fukushima-gouvernement-jap-assassine-sa-population-2011-07-25.html

  2. @Nono

    Je suis d’accord avec tes remarques Nono, j’évite en général d’utiliser ce genre d’information car ne parlant pas du tout Japonais je ne peux pas vérifier. Mais j’ai croisé l’info et elle est reprise sur plusieurs sites « sérieux » dont anglo-saxon. Ce qui est dit est tellement « intéressant »que j’ai décidé de prendre le risque de la diffuser et si il s’avère que c’est un fake j’avertirai de suite les lecteurs du blog.

  3. @yann
    La violence subie par la population de Fukushima et des environs, victimes de séismes, d’un tsunami, d’une catastrophe nucléaire, de risques sur la santé inquantifiables, d’une catastrophe économique avec la perte de la valeur de leurs maison, les habitants évacués ayant été indemnisés à hauteur de 8.000 €, victimes aujourd’hui du chômage, avec un approvisionnement douteux en eau et en vivres sains, l’inquiétude au ventre pour la santé des enfants, a-t-elle besoin d’être encore augmentée pas un mépris d’abord de l’opérateur Tepco, et maintenant du gouvernement nippon ? Pas d’information, on tente de rassurer la population en niant les risques, en niant les préjudices, et les victimes deviennent pestiférées. C’est indigne.
    Le nucléaire est compatible avec les démocraties capitalistes lorsqu’il s’agit de partager la rente. Il ne l’est plus lorsqu’il s’agit d’affronter la catastrophe.