La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Ebola : le virus de la mondialisation triomphante ?

Par      • 21 Juin, 2014 • Catégorie(s): Monde  Monde    

Apparu en 1976 en Afrique équatoriale, le virus Ebola est resté en sommeil jusqu’en 1989. Transmis par la chauve-souris frugivore à d’autres animaux, c’est en manipulant les cadavres d’animaux que la maladie se transmet à l’homme. Le virus se propage ensuite entre hommes par la manipulation des cadavres et aussi par les sécrétions, le sang et le sperme dans lequel le virus peut survivre durant près de 7 jours. Au contact d’une personne contaminée, les personnels soignants doivent se protéger les mains, les yeux et la bouche. 

Depuis 1976, ce sont au total 1500 personnes qui sont décédées après avoir été contaminées par le virus, selon l’OMS. Le problème d’Ebola est la fulgurance avec laquelle il tue les gens contaminés. Le taux de létalité moyenne est de 83%. Et, sauf à muter, il ne pourra pas se propager très facilement : il est bien trop « visible » ! Or, avec la disparition du Concorde, nous ne disposons même plus d’avion supersonique pour transporter les gens assez rapidement des zones de l’épidémie vers la France. ;+) En 1992, une secte japonaise aurait même essayé de se procurer quelques échantillons du virus pour le propager  à l’occasion d’un attentat bioterroriste.

Ebola en 1976 Ebola en 2014
ebola-1976 ebola-2014

Quelques données sur Ebola

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

4 Réponses »

  1. @Denis

    C’est vrai que le bestiau est trop mortel pour pouvoir se répandre, il tue plus rapidement ses ôtes qu’ils ont le temps de le propager, il n’a pas la « patience » du SIDA.
    Les virus grippaux sont des candidats plus probables pour de larges épidémies mortelles car aérosolisé, en plus si ils se transmettent par les animaux proches de l’homme comme les oiseaux par exemple.

  2. Je pense pour ma part qu’il est un très bon candidat car il reste vivant jusqu’à 7 jours dans les secrétions corporelles. Malgré tout ce que disent les spécialistes : bonne hygiène dans les payes européens qui empêchera la contamination et absence d’hygiène en Afrique d’où contamination, je pense que ce n’est pas si simple.
    Si des médecins américains ont été contaminés malgré tout leur matériel, la contamination doit être plus facile qu’on nous le laisse entendre.
    Vu la propagation actuelle dans 4 pays, je pense qu’il va continuer et se répandre et qu’il touchera également les pays occidentaux et comme tous les virus qui se répandent, il a probablement déjà muté ce qui rendra le fameux traitement secret inefficace car c’est un sérum actif uniquement sur une variante d’ébola qui ne fonctionnera pas sur les suivantes.

  3. Bon après recherche, il est fort probable que le virus soit aérosolisé sur une courte distance :

    http://www.phac-aspc.gc.ca/lab-bio/res/psds-ftss/ebola-fra.php

    MODE DE TRANSMISSION: L’humain peut contracter l’infection [….] ce qui laisse croire à la possibilité de transmission par gouttelettes en aérosol(2, 6, 28). En laboratoire, l’infection par de fines particules en aérosol a été confirmée chez des primates, et la transmission aérienne entre humains est une forte possibilité, même si elle n’a pas été démontrée de manière concluante(1, 6, 13). L’importance de cette voie de transmission n’est pas claire.

  4. @bibi

    D’accord sur les simplifications entre l’Occident « propre » et l’Afrique « sale ».

Laisser une Réponse

*