La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Mélenchon-Ménard : la polémique enfle !

Par      • 2 Mai, 2008 • Catégorie(s): International  International    

Le point de vue de Jean-Luc Mélenchon, sur la question du Tibet, est de mon point de vue parfaitement respectable. Il a le mérite de nous poser les bonnes questions sur la nature du bouddhisme, une religion comme une autre, sur la nature du Dalaï Lama, un pape parmi les papes… comme les autres. Si on ajoute à la théocratie le servage féodal qui fut le régime commun du peuple tibétain jusqu’en 1959, Jean-Luc Mélenchon pourrait avoir raison de nous dire que la meilleure des attitudes est de ne pas choisir entre la peste cléricale et le choléra chinois.

Sauf que voilà. Entre le Daïla-Lama et Hu Jintao, je choisirai toujours le Daïla-Lama. Avec lui, je pense qu’il y a encore une possibilité d’expression et/ou de combat pour imposer la démocratie. Pas avec le régime chinois.

Autres éclairages

Voie Militante Voie Militante

7 Réponses »

  1. Une remarque d’un mauvais esprit:
    Ton texte tombe juste pour expliquer et non défendre Jean-Luc. Seulement que j’eusse aimé le lire de la plume des « Mélenchonistes patentés de l’Eure, qui se font bien discret, lorsque leur « chef » prend LUI, ses responsabilités.

  2. Mélenchon a la sale manie de cacher son anticléricalisme extrémiste derrière la laïcité !

    Il est excessif, de ce fait ses propos paraissent peu crédibles alors que, comme tu le soulignes, sur le fond, son point de vue est respectable.

    Le véritable bouddhisme (2 d) n’est pas tout à fait une religion comme une autre… c’est plus une philosophie de vie.

  3. @Virginie

    Les idéologies et les religions ne sont jamais ce qu’on voudrait qu’elles soient. Elles sont ce qu’elles font. Autrement dit, l’exégèse d’une religion est avant tout une démarche ethnocentrée, à caractère profondément égotiste. La réalité du bouddhisme, ce sont avant tout les hommes qui l’incarnent et les régimes politiques qui s’en réfèrent. Certes, le Dalaï Lama est un homme sympathique et éminemment respectable qui, malgré l’oppression du régime chinois, ne peut pas nous faire oublier le joug du servage qu’il imposa à son peuple.

  4. A Arnaud :

    Denis a parmi ses nombreuses qualités celle de voir ce qu’il y a de bon chez les gens, il n’avait pas de raison de « taper » sur Mélenchon cette fois !

    A Denis :

    Attention, le bouddhisme ce n’est pas que le Dalaï Lama, ce n’est pas que le bouddhisme tibétain !
    Sympathique… oui si tu n’es pas une femme, car je te le rappelle, il estime qu’une femme n’a de valeur que si elle entre dans la vie monastique !
    Alors que le bouddhisme est une « leçon de choses » respectant tous les êtres vivants, y compris les femmes !

  5. Le point de vue de Jean-Luc Mélenchon est non seulement respenctable, mais aussi crédibles.
    Mais avec le Dalai Lama, vous voulez dire imposer la démocratie à qui? Est-il un président élu par le peuple? Ce serai gentil de répondre à ces questions.

  6. @Grégoire

    Je crois que la démocratie a plus de chance de s’imposer par la rue dans un pays aux mains des moines que dans un pays aux mains de l’armée chinoise. Non ?

  7. tout a fait d’accord avec toi