La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Géopolitique du gaz et conflit syrien

Par      • 31 Juil, 2012 • Catégorie(s): International  International    

En toile de fond c’est la lutte pour le gaz, énergie “propre” du XIXieme siècle, qui se joue.

 

1°) Les projets de gazoducs “South Stream” et “Nabucco” :

Dans leur lutte géopolitique de l’énergie les USA (projet Nabbuco) et la Russie (projet South Stream) s’affrontent sur la construction du gazoduc qui doit acheminer dans le proche avenir (2015) le gaz de l’Asie Centrale vers l’Europe. L’Asie centrale étant elle même une zone politiquement très instable (source : fr.rian.ru) .

Aujourd’hui c’est clairement l’option Russe “South stream” qui semble remporter la mise, il devrait transporter 63 Milliards de mètre cube de gaz par an (source : wikipedia.org). Les Russes auront donc la main sur l’approvisionnement de l’Europe en gaz et non pas les USA à travers leur allié Turc (carte ci-dessous) :

La Serbie alliée historique de la Russie jouera un rôle très important dans ce tracé. Plus de 450 km de gazoduc passeront sur son territoire et il y sera construit un réservoir d’environ 300 millions de m3, afin de palier d’éventuels soucis d’approvisionnement. ( Boris Tadić et Dmitri Medvedev, signent l’accord en 2008)

2°)  Le projet Iranien de gazoduc “gaz islamique” ou “Islamic Gas Pipeline. »” (sources : fr.rian.ru & news.xinhuanet.com) :

Le gazoduc « Gaz islamique », d’un coût prévu de $ 10 Milliards construit par l’Iran devrait traverser l’Irak et la Syrie afin de proposer des livraisons de gaz liquéfié en Europe via les ports méditerranéens de la Syrie. Long de 5.600 km il transportera 35 Milliards de m³ de gaz par an. Le Liban, l’irak, la Jordanie et la Syrie pourront se raccorder à ce gazoduc. Les USA et leurs alliés occidentaux ne veulent pas perdre le contrôle de ce gaz après la “défaite” de Nabbuco.

Nous voyons un second axe énergétique et stratégique se créer comprenant l’Iran, l’Irak, la Syrie et le Liban (carte ci-dessous) :

 

3°)  L’axe Chiite Téhéran-Bagdad-Damas-Beyrouth :

L’Iran cherche bien sûr à consolider sa position sur le gazoduc “gaz islamique” en instrumentalisant les Chiites de la région. Sont Chiites les iraniens à 85%, les irakiens à 60%, si les chiites duodécimains ne représentent que 2 % de la population syrienne les 9 à 10% d’Alaouites qui sont au pouvoir en Syrie sont des aliés historiques de l’Iran. Au Liban les Chiites sont une majorité relative (carte ci-dessous)  :

 

4°) La guerre froide Iran Chiite Arabie Séoudite Sunnite pour le pouvoir au moyen Orient : (source : lepoint.fr )

C’est une véritable « guerre froide » qui tiraille tout le Moyen Orient, les Séoudiens Sunnites veulent prendre l’avantage sur les iraniens Chiites et donc instrumentalisent les Sunnites de la région. Le Qatar et l’Arabie saoudite soutiennent politiquement et financièrement les opposants syriens, majoritairement Sunnites en leur fournissant aussi des armes. Une chute de Bachar el-Assad favoriserait l’émergence au pouvoir de sunnites.

 

5° ) La Syrie et surtout les syriens au milieu de tout cela :

Un peu comme le Liban la Syrie est un pays multiethnique. (source fr.wikipedia.org)
La population syrienne de 23 millions d’habitants, se divise de la sorte : (carte ci-dessous)

  • 60 à 70 %3 de sunnites arabes, soit 13,8 millions à 16 millions d’individus.
  • 9 à 11 % d’alaouites, soit 2 à 2,5 millions d’individus.
  • 9 à 11 % de kurdes, soit 2 à 2,5 millions d’individus.
  • 7 % de chrétiens arabes, soit 1.8 million d’individus.
  • 2,2 % d’assyriens, soit 500 000 individus…etc

 

Nota :

  • Le pouvoir dictatorial Alaouite tirant sur son peuple à perdu toute légitimité.
  • La Turquie est très inquiète d’un regroupement des Kurdes de Syrie-Irak-Turquie.
  • Les minorités Chétiennes, Kurdes et Assyriennes ont peur d’un régime islamiste Sunnite.
  • L’hypothèse d’un réduit Alaouite est même évoqué par certains (sources slate.fr)

Conclusions :

Le peuple syrien est clairement victime d’enjeux géopolitiques qui le dépasse en plus d’une dictature de plus en plus implacable qui l’opprime. En toile de fond c’est une lutte sans merci pour le gaz qui est engagée !
– Elle se traduit par une guerre froide entre Chiite-Sunnites, les séoudiens voulant substituer l’axe Chiite horizontal “Iran – Irak – Syrie – Liban” par un axe Sunnite vertical “Arabie Séoudite – Syrie – Turquie”
– Le tout étant instrumentalisée par d’un coté la Russie et l’Iran et de l’autre par l’Arabie Séoudite, le Quatar,  et les occidentaux avec la Chine qui observe « activement » de loin
– Bien sur entre ces différentes collision il existe aussi de fortes luttes de pouvoir.

 

Crédit photo : upload.wikimedia.org, legeoscope.files.wordpress.com, lefigaro.fr, knak.jp ; Inside of Iranhttp://claypride.blogspot.fr

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

Les Commentaires sont clos.