La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le retour de l’extrême-droite !

Par      • 5 Oct, 2008 • Catégorie(s): Europe  Europe    

Pour la première fois, cette semaine, les jeunes de 16-18 ans votaient en Autriche. A l’image de ce qui s’est passé en France en 2002, ces nouveaux électeurs ont voté à 50% pour l’extrême-droite. Le triste sort que nous réservons à notre jeunesse, le peu de perspectives que nous leur accordons, l’anxiété qui est la nôtre, notre incompréhension du fonctionnement du monde et, a fortiori, à l’expliquer sont autant d’éléments qui nous permettent d’appréhender ce sinistre résultat.

Les électeurs du FPO et du BZO ne sont pas des « nazis » de la même façon que l’immense majorité des électeurs de Berlusconi ou de Le Pen ne sont ni fascistes ni racistes.

Dans l’échelle de la hiérarchie des besoins de Maslow, le besoin de protection et de sécurité intervient juste au dessus des besoins élémentaires du maintien de vie. D’où vient ce sentiment d’insécurité ?

L’ouverture culturelle, financière, économique de nos sociétés, la disparition des frontières entre les nations à l’échelle européenne, l’émergence d’un droit européen et de nouvelles institutions ne sont pas perçues de la même façon selon les outils dont vous disposez pour les appréhender. Certains, de moins en moins nombreux, savent en profiter de plus en plus alors que d’autres, toujours plus nombreux, sont en train de perdre tous leurs repères et la nécessaire reconnaissance sociale dont ils ont besoin pour vivre en société.

Les électeurs d’extrême-droite en appellent à la Nation. Mais ces peurs qui se renforcent avec la crise économique trouvent des réponses aussi variées que le communautarisme et le régionalisme. Nous subissons les transformations du monde malgré l’exercice de notre droit de vote. Sans la culture, l’éducation, la formation, la démocratie n’est qu’un leurre. Le temps des démagogues ne fait que de commencer.

Crédit photo : le blog d’Aliciabx

Voie Militante Voie Militante

9 Réponses »

  1. Bonjour,
    Pourquoi y aurait il des gens bien sous tout rapport tous socialistes, et des abrutis né, tous ailleurs.???

    Quel sectarisme dans vos propos !!!

    Quel manque de socialisme,….. justement, de tolérance !!

    Pas étonnant qu’avec de tels raisonnement les économies soient dans la panade et le PS aussi.

    Dommage.!!

    Les socialistes n’ont pas plus la science infuse que les autres, et tant qu’ils agiront comme des dictateurs corrompus ou comme des maffieux de bas étage, il n’est guère d’espoir de voir les électeurs croire en leurs discours creux.

    Peu importe d’où viennent les bonnes idées pour le peuple, que ce soit de droite, de gauche ou du milieu, comme des extrêmes, l’important est que ce soit le peuple qui améliore sa condition, et non les élites de tout poil….. socialistes incluses.

    Un peu d’humilité ferait du bien à tous.!!
    Salutations.

  2. On se souvient de qui a profiter de la crise de 29 notemment en allemagne (toute proportion gardée) je parle de la méthode d’arriver d’hitler au pouvoir qui profitais alors des conséquences de la crise économique pour guider une population pleine d »incertitudes de peurs pour l’avenir…grâce à ses idées populistes.

    alors même si on ne peut comparer l’extrème droite de l’époque à celle d’aujourd’hui il faut rester vigilant et suivre cette augmentation des extrèmes que connait l’Europe.

    pour répondre rapidement au commentaire précédent : ?
    ou est il dit qu’on se croit les meilleurs ? Les extremes en général sont néfastes par définition, s’inquièter de leurs montée aux dernières elections autrichienne est une analyse pas l’affirmation du fait que nous nous pensons au dessus du reste du monde et des autres partis politiques en général.

  3. Bonjour.
    Essayez de lire ce blog dans sa profondeur et d’en capter l’esprit, peut-être serez vous un peu moins véhément la prochaine fois…
    C’est vous qui faites une distinction entre le peuple et les « élites », la réalité est légérement plus complexe…
    Quant aux bonnes idées…

    Cordialement.

  4. « Le temps des démagogues ne fait que commencer ». C’est étonnant de penser qu’il puisse y avoir encore plus démagogique que cette article.
    Pour moi c’est un peu l’hospital qui se fout de la charité
    C’est en tout cas pas avec des reflexions de ce style qu’on aura un jour un parti d’opposition apte à gouverner

  5. Peut-être pourrait-on bénéficier de vos lumières ?

  6. La première serait peut etre de tout simplement d’ enveler les ornières qui empèchent à beaucoup de voir la réalité en face.
    Pourquoi au lieu de combattre les idées de l’extrème droite en faisant passer es gens qui les soutiennent pour des fascistes et des néo-nazis en puissance ne pas essayer de comprendre le quotidien de ces gens.
    Bien sur la thématique de l’immigration revient sans cesse mais le mouvement d’extrème droite est bien plus complexe qu’il n’y parait.
    Il regroupe les déçus d’un système qui ne peut plus les défendre efficacement que ce soit face à l’insécurité, la précarité et autres drames quotidiens que vivent de nombreuses personnes loin de la rue Solférino et des beaux quartiers.
    Il regroupe aussi les opposants à la technocratie Européenne qui décide depuis Bruxelles de nos modes de vie sans prendre en compte les peuples à qui elle fait subir ses décisions
    Le mouvement d’extrème droite regroupe les anxieux et les inquiets face à une société en pleine mutation dans lequelle ils ne se reconnaissent plus.
    Alors stop à la démagogie gauchiste censée faire passer tout ceux qui ne pensent pas et n’hadèrent pas au politiquement correct pour des racistes en puissance.
    N’oubliez que la France est et reste un des pays les plus acceuillant qui existe. Allez donc faire un tour sur d’autres parties du globe pour voir comment sont « acceuillis » les immigrés, leurs conditons de vie, leurs droits,…….

  7. Ou avez-vous lu que les gens qui « soutiennent  » l’extrème-droite étaient tous des fascistes ou des néo-nazis ?
    Sauf erreur de ma part, il est écrit exactement le contraire…

    A l’inverse, les plus ardents propagandistes d’extrème droite sont-ils issus des classes les plus exposées ?
    Bien sûr que non…
    Le vote de plus en plus signifiant en faveur de ces formations est plutôt une réponse à l’absence de prise en compte des difficultés croissantes d’une partie sans cesse grandissante de la population par les partis de « gouvernement », celui de la rue de Solférino, …mais que dire de celui actuellement au pouvoir ?

    Le fait d’accuser la « démagogie gauchiste » est un peu facile…
    Ce n’est pas parce que les « élites » ont institué la trahison et l’insubmersibilité médiatique comme mode de survie qu’une majorité des laissés pour compte est dupe des discours de l’extrème-droite.

    Par contre, le déterminisme économique et l’alignement politique sur les impératifs financiers peuvent y contribuer largement…

  8. si les politiciens etaient un peu moins occupé à faire leur petite affaire et un peu plus respectueux du peuple et de la démocratie, les citoyens ne voteraient pas a l’extreme droite.

    les politiciens de tout les pays europeens s’essuient les pieds sur les votes des citoyens et font tout pour que les reformes passent sans vote dailleurs. regardez ce qu’ils font de la volonté du peuple qui refuse partout le traité europeen : et bien on nous l’a fait bouffer quand meme, et les irlandais vont pas tarder à manger la soupe dont il ne voulait pas comme tout le monde.vous appelez cela la democratie ?
    continuez à etre aveugle.. vous avez oublié qu’un jour le pen a faill etre président, et si les politiciens continuent à ne pas etre démocrate vous verez bien ce qui arrivera….. (parce que contrairement a ce que vous nous faites croire on est plus en démocratie en europe , on est gouverné par une bande de technocrate anti democratique)..

    je suis une citoyenne en colere contre la gauche caviar.je n’oublirai jamais l’abstention des socialistes à versailles. (vous nous avez vendu à l’ultraliberalisme et je ne voterai jamais plus pour le ps)

  9. @Louise

    Sur la façon dont la classe politique gère l’Europe et sur la manière dont les socialistes se sont comportés par rapport au mini-traité, je suis en accord total avec vous.

    Une bonne année à vous.