La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Programme du Mouvement 5 Étoiles (M5S)

Par      • 27 Nov, 2013 • Catégorie(s): Europe  Europe    

 Vous trouverez, ci-dessous, le programme du « Mouvement 5 Etoiles » de Beppe Grillo. Cette traduction est tirée de l’excellent site d’Olivier Berruyer « Les Crises« .

En le taxant de « populiste », les média « mainstream » ont très vite attaqué le personnage pour éviter d’avoir à commenter son programme. La tactique est des plus classiques : délégitimer le porteur pour ne pas avoir à parler de son programme gênant.

 

Mais ce qui surprend à la lecture de ce programme, c’est à quel point les problèmes italiens sont proches des nôtres… L’Italie ne serait-elle pas en fait le pays le plus proche de la France en Europe ?

Source : l’article d’Olivier Berruyer

État et citoyens

« L’organisation actuelle de l’État est bureaucratique, sur-dimensionnée, coûteuse, et inefficace. Le Parlement ne représente plus les citoyens, qui n’ont pas le droit de choisir leur candidat mais doivent voter pour des partis. La Constitution n’est pas appliquée. Les partis politiques ont pris la place de la volonté populaire et se sont soustraits à son contrôle et son jugement. »

Organisation administrative :

  • Abolition des provinces (équivalent des départements)
  • Fusion des communes de moins de 5 000 habitants
  • Abolition des Autorités administratives indépendantes, et légalisation des class action
  • Institution de référendums abrogatifs ou « propositifs », sans quorum

 Fonctionnement du Parlement :

  • Limitation du nombre de mandats à deux pour les parlementaires et pour tout autre charge publique
  • Suppression des privilèges parlementaires, comme le droit à la retraite après deux ans et demi d’exercice ; alignement du salaire des parlementaires sur la moyenne européenne
  • Interdiction pour les parlementaires d’exercer une autre profession pendant leur mandat
  • Interdiction du cumul des mandats pour les parlementaires
  • Participation directe des citoyens par Internet à toute réunion publique, comme c’est déjà le cas pour la Chambre des députés et le Sénat
  • Discussion parlementaire et vote nominatif obligatoires pour les lois d’initiative populaire
  • Soutien à toute loi conditionné à sa couverture financière effective
  • Publication en ligne des lois au moins 3 mois avant leur approbation pour permettre aux citoyens de donner leur avis

Personnel et partis politiques :

  • Abolition des remboursements de frais de campagne
  • Enseignement de la Constitution obligatoire avec examen pour tout représentant public
  • Inéligibilité pour les citoyens condamnés

Énergie

La lutte contre le gaspillage énergétique doit se concentrer sur la réduction de la consommation d’énergie dans le bâti, afin de se mettre en exigence avec le Protocole de Kyoto. Sont cités en exemple une loi allemande et la législation dans la province de Bolzano. Sont proposés :

  • la réduction de la consommation d’énergie des bâtiments publics d’au moins 10 % en 5 ans
  • un soutien aux travaux visant à réaliser des économies d’énergie (facilités bancaires, simplifications réglementaires).

Le M5S souhaite également encourager le système de cogénération d’électricité et de chaleur. Par ailleurs, réduire l’impact environnemental, améliorer le rendement et lutter contre les gaspillages des centrales thermoélectriques existantes permettrait de ne pas construire d’autres infrastructures. Pour réduire la production de CO2, le M5S veut également encourager la production d’énergie par des technologies qui utilisent de l’énergie fossile de façon plus efficace, ou qui utilisent des ressources renouvelables : micro-cogénération, énergies renouvelables, biocombustibles, biomasse, biogaz.

Transports

Les premiers points de la partie « Transports » du programme proposent une politique urbaine du transport défavorable aux véhicules privés à moteur et favorable aux moyens de transport écologiques : construction de pistes cyclables, lutte contre l’usage de l’automobile dans les centre-villes, soutien aux transports publics, développement du train sur les trajets de migrations pendulaires.

Le programme propose également l’arrêt des travaux pour le pont sur le détroit de Messine [Obtenu] et la LGV Lyon-Turin, ainsi que le soutien aux productions locales et l’obligation pour les communes de proposer un plan de mobilité pour les handicapés.

Information

            Pour le M5S, « l’information est l’un des fondements de la démocratie et de la survie individuelle ». La production de l’information doit être décentralisée et détachée des intérêts des grandes multinationales ou des groupes de pression économiques.

Le programme se concentre sur l’accès et l’utilisation d’Internet :

  • développement de la citoyenneté en ligne
  • accès Internet gratuit pour tout citoyen italien
  • mise en place d’incitations au télétravail
  • couverture de l’ensemble du pays par le haut débit.

Contre la concentration des médias, le mouvement veut :

  • interdire à tout actionnaire de posséder plus de 10 % d’un journal ou d’une chaîne de télévision nationale
  • ne laisser subsister qu’une chaîne de télévision publique, sans publicité, indépendante des partis, et avec un contenu culturel et informatif
  • supprimer le financement public des journaux
  • abolir l’Ordre des journalistes (association à laquelle l’adhésion est obligatoire pour exercer la profession, NdT)
  • interdire aux banques ou aux établissements publics de devenir actionnaires des maisons d’édition

En ce qui concerne le téléphone, le réseau serait nationalisé par une acquisition à son prix de revient, et la taxe sur le téléphone fixe serait supprimée. La propriété intellectuelle serait effective seulement 20 ans après la création de l’œuvre, et la diffamation serait dépénalisée.

Économie

Sur le fonctionnement interne des entreprises :

  • Abolition du cumul des charges électives pour les membres des CA d’entreprises cotées en Bourse
  • Amélioration de la représentation des petits actionnaires
  • Empêcher l’actionnariat croisé entre banques et industries
  • Interdire la nomination de personnes condamnées au poste d’administrateur d’une entreprise cotée ou d’une entreprise dont l’État est actionnaire

Sur la finance :

  • Abolition des « boîtes chinoises » (chaîne de participation actionnariale qui permet à une entreprise d’en contrôler une autre sans être majoritaire dans son capital, NdT)
  • Introduction d’une co-responsabilité des institutions financières pour les produits qu’elles proposent et les éventuelles pertes générées par ces derniers
  • Abolition des stock options
  • Empêcher toute acquisition d’une entreprise qui se ferait principalement à crédit

Sur le droit du travail :

  • Abolition de la loi Biagi (qui introduit plusieurs contrats flexibles et précaires dans le droit du travail italien, NdT)
  • Introduction d’un plafond pour les salaires des cadres dans les entreprises cotées et les entreprises où l’État est un actionnaire important

Sur l’économie nationale :

  • Empêcher la disparition des industries agroalimentaires et manufacturières
  • Abolition des grands monopoles (télécommunications, médias, autoroutes, chemins de fer)
  • Réduction de la dette publique par action sur les coûts, avec l’élimination des gaspillages et l’introduction de nouvelles technologies qui permettront au citoyen l’accès à l’information et aux services publics sans intermédiaire
  • Soutien aux productions locales
  • Soutien aux organisations de l’économie sociale et solidaire
  • Garantie des allocations chômage
  • Mise en place de contraintes pour les entreprises générant des dommages sociaux ou environnementaux

Santé

« L’Italie fait partie des quelques pays qui possèdent un système de santé public à accès universel. Deux choses minent cependant l’universalité et l’homogénéité du Service National de Santé : d’une part la décentralisation, qui lègue aux régions l’assistance sanitaire et son financement, ce qui accentue les inégalités territoriales ; et d’autre part le secteur privé qui sape les ressources et les talents du secteur public. De plus, il existe actuellement une tendance à organiser le système de santé comme un entreprise et à faire prévaloir les objectifs économiques au détriment des objectifs de santé publique et de qualité du service. »

Le M5S propose de garantir la gratuité du soin pour les prestations essentielles, et l’égalité d’accès au système de santé (notamment en corrigeant les effets de la décentralisation).

En ce qui concerne les médicaments, l’utilisation de médicaments génériques et non-brevetés serait encouragée, et les ordonnances mentionneraient les noms des principes actifs des médicaments au lieu de noms de marques.

Un programme national de prévention et d’information public et indépendant serait lancé pour éduquer les Italiens à une vie saine, à l’utilisation des médicaments, aux moyens de prévention et à l’auto-médication.

Pour les médecins, les carrières publique et privée seraient séparées, avec une interdiction pour un médecin travaillant dans le public d’opérer aussi dans le privé ; les médecins seraient encouragés à rester dans le secteur public ; des critères de transparence et de mérite seraient substitués au clientélisme actuel (NdT) pour la nomination des médecins-chefs.

L’organisation du secteur serait revue : les listes d’attente publiques seraient mises en ligne et les consultations pourraient passer par des centres de réservation par Internet ; plus de moyens seraient donnés aux conseillers familiaux (type Planning familial).

La recherche dans le domaine de la santé serait soutenue financièrement, notamment par transfert des sommes dues à la recherche militaire. Ces recherches viseraient en partie à évaluer l’impact sanitaire des politiques publiques dans différents domaines.

Éducation

Système éducatif :

  • Consacrer le budget de l’éducation à l’école publique uniquement
  • Mise à disposition obligatoire d’Internet dans les établissements scolaires, et accès en ligne gratuit aux manuels scolaires

Langues :

  • Enseignement obligatoire de l’anglais, dès la crèche
  • Enseignement gratuit de l’italien pour les étrangers (obligatoire pour une demande de naturalisation)

Université :

  • Évaluation des professeurs d’université par les étudiants
  • Accès public par Internet aux cours universitaires
  • Investissement dans la recherche universitaire
  • Intégration plus forte universités / entreprises

 Crédit photos: Wikipedia

 

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Laisser une Réponse

*