La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Europe – les prévisions du prophète Attali 18 ans après

Par      • 10 Jan, 2015 • Catégorie(s): Europe  Europe    
Nos médias nous vendent quotidiennement les prévisions des chiens de gardes du système dont Attali est un membre éminent. Prévisions sans importance très largement réfutées par les faits ! Il est primordial que le story telling néolibéral et ordo-libéral soient le plus souvent possible psalmodiés afin qu’il rentre dans le cerveau des masses.“L’idéologie dominante est celle de la classe dominante”

Cerveau qui pense bien après avoir été lavé et essoré

Cerveau qui pense bien après avoir été lavé et essoré

« Un mensonge répété dix fois reste un mensonge; répété dix mille fois il devient une vérité. »

A environ 2’00
Attali  : “Les réductions budgétaires n’ont rien à voir avec la monnaie unique”

A environ 2’45
Chevènement : “Le projet de monnaie unique implique que … tout ce la se fait autour du mark, c’est à dire d’une monnaie surévaluée avec des taux d’intérêts tout à fait excessifs sur la durée. […] La méthode qui consiste a donner la priorité à la réduction des déficits public … simultanément dans tous les pays…nous enfonce dans une crise mortelle.”
=> Rien à voir avec ce qui se passe en ce moment…

A environ 4′45
Garaud : ” Le lien entre l’Europe et la solution des problèmes économiques et sociaux français a été fait par ceux qui ont voulu l’Europe de Maastricht, au contraire.”
=> Les faits montrent clairement que l’Europe est un projet centré sur les préoccupations sociales.

A environ 5’25
Attali : “lorsque le Traité de Maastricht sera appliqué, il est ÉVIDENT qu’il y aura une très forte croissance qui en découlera car nous aurons un grand espace économique avec une monnaie unique”
=> Les faits disent le contraire non ?… Mais à la télé on s’en fout !

A environ 7’00
Attali : ” La question est la suivante, soit nous aurons une Europe allemande parce que nous n’avons pas de monnaie unique, et la monnaie unique sera le mark et la France deviendra irréversiblement une colonie allemande. Soit nous faisons une monnaie unique et nous aurons une monnaie unique qui ne sera pas le mark (coupé par Chevènement et Garaud) soit nous faisons cela et nous avons la chance de créer une Europe qui ne sera pas sur le modèle allemand”
=> Il est évident que l’Allemagne n’a pas une place prépondérante sur la doctrine économique en Europe.

A environ 7’50
Chevènement : “ vous préférez ligoter la France à l’Allemagne sous prétexte de ligoter l’Allemagne”

A environ 8’45
Garaud : “L’union monétaire ne réunira qu’une partie des pays c’est à dire l’Allemagne, le Benelux, la France et l’Autriche dans un premier temps et nous sommes minoritaires dans cette structure et deuxièmement, elle fait perdurer à l’intérieur des cette structure une situation minoritaire pour la France qui ne pourra pas faire prévaloir ses intérêts”.
=> Dans les faits, la France est en état de servitude volontaire devant le pouvoir germano-bruxellois.

A environ 9’05
Simone Veil : ”nous nous sommes éloigné du modèle fédéral…l’Europe est une construction pragmatique”
=> Il est clair que l’Allemagne n’impose pas sa vision économique au reste de l’Europe, bine plus impériale que fédérale.

A environ 11’10
Chevènement : “La construction européenne qui a été imaginée enchaîne la France à un modèle qui n’est pas du tout celui d’une Europe européenne car l’Allemagne pour toutes sortes de raisons est tournée vers les États-Unis. Autrement dit, on fait de l’Europe la succursale des États-Unis et on le fait de manière d’autant plus irréversible qu’on asservit la France à un modèle allemand qui est celui d’une banque centrale indépendante qui ne laisse place à la politique que comme à une sorte d’appendice technique”
=> Quoi l’Europe aurait amené une perte de souveraineté ? C’est vraiment étonnant.

Attali : “La BCE n’aura absolument pas comme fonction de fixer la parité avec le dollars. Ça, ça reste heureusement de la compétence des gouvernements.

Garaud : Qui n’auront plus de monnaie

Attali : Mais pas du tout, lisez l’article 107 du traité de Maastricht.[…] Dans tous pays de la planète[…] la banque centrale est indépendante sinon on fait payer les bêtises d’aujourd’hui par les générations futures.”
=> On est rassurés. Grâce a la BCE, les états européens ne vont pas s’endetter excessivement :+)

A env.18’20
Garaud à Veil : ” Vous nous dites que ce n’est pas un projet fédéral, c’est inexact ! Le chancelier Kohl, lui même, a dit au lendemain de sa dernière élection: “Je ferais en sorte que les structures fédérales de l’Allemagne soit irréversible”

A env. 20’35
Attali : “C’est un agenda européen pour ensuite élargir l’Europe à l’Europe de l’est, en particulier à la Russie, car il faudra faire avec la Russie exactement ce que l’on vient de faire avec l’Allemagne. C’est deuxièmement protéger les services publiques[…] mais la question est de savoir si on pourrait le faire si on ne construisait pas l’Europe”
=> Protection des services publics, rapprochement avec la Russie… Quel visionnaire cet Attali !

A env. 21’35
Garaud : “Nous devons être un partenaire de l’Allemagne et pas un sous-traitant comme nous allons l’être dans l’union monétaire.”
=> Comment ça? La France est un partenaire d’égal à égal. Ce n’est pas comme si Macron et Sapin en état de servitude volontaire allaient à Berlin négocier le budget de la France ! Nous ne sommes pas après la défaite de 1870 ou pendant l’occupation quand même !

Complément de lecture

Budget français : Macron et Sapin en quête de soutien à Berlin (octobre 2014)
l’enjeu est d’obtenir le soutien de notre partenaire historique pour éviter au budget français de 2015, trop dans le rouge, d’être retoqué à Bruxelles

Inspiration : http://www.les-crises.fr/

Crédit photos : http://www.medialibre.eu/

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

Laisser une Réponse

*