La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Drogue et prostitution pris en compte dans le calcul du PIB

Par      • 27 Mar, 2014 • Catégorie(s): Europe  Europe    

Après l’intégration des armements dans le calcul du PIB (Comment augmenter sans effort le PIB en 2014 ?),   nécessité faisant loi, tout moyen permettant de gonfler le PIB de l’Union européenne (donc diminuer l’endettement !) doit être envisagé !

Début 2013, le Parlement européen a décidé que les États membres devraient – avant septembre 2014 – prendre en compte la valeur de certaines activités illégales dans leur PIB.

Trafic de drogue et prostitution sont les principales activités visées.

Coupée, l'héroïne aura-t-elle le même poids dans le PIB ?

Coupée, l’héroïne aura-t-elle le même poids dans le PIB ?

201312142530-full.jpg

Réseaux de prostituions

Touche politiquement correcte, seules les transactions qui font intervenir deux parties de leur plein gré sont prises en compte. Les vols en sont donc exclus.

N’est-il pas hardi de considérer que la prostitution est une activité faisant intervenir deux parties de leur plein gré ? Est-ce vraiment toujours le cas ?

Tu veux monter le PIB, chéri ?

Tu montes le PIB, chéri ?
Amsterdam

Amsterdam et son quartier Rouge bon pour le PIB

L’idée de base est que, comme dans certains pays, prostitution et consommation de drogue sont des activités légales, ce nouveau calcul du PIB permet d’établir des comparaisons plus justes entre les différents pays.

Comme la prostitution et la consommation de drogue sont légales au Pays-Bas, les autres États membres doivent inclure ces activités dans leur produit intérieur brut.

Les États devront eux même évaluer l’augmentation de PIB induites par ces activités.

Taquin, Bruxelles leur demande donc de quantifier l’échec de leurs politiques anti-drogue et anti-prostitution !

Ce nouveau calcul ne changera pas grand-chose aux Pays-Bas, peu de choses en Allemagne ou en Espagne. La prostitution y est légale.

En Grande-Bretagne, drogue et prostitution pèsent 12 milliards d’euros d’après le Times. Cela pourrait être  différent pour les ex-pays de l’Est, et même en Grèce.

La prospérité du vice
La française résistera-t-elle face aux productions des pays de l’Est ?

La française résistera-t-elle face aux productions des pays de l’Est ?

En 2006, la Grèce a tenté de réviser ses statistiques en incluant la prostitution, le blanchiment d’argent et d’autres activités illégales.

Ce qui avait abouti à augmenter brutalement le PIB de 25% !!! La Grèce serait donc sortie de la crise ?

A l’époque, Bruxelles avait rejeté cette méthode.

Autre avantage pour un grands pays comme Allemagne ou la France.

Les pays de l’est de l’Europe comme la Hongrie, la Slovénie, la Croatie verront leur contribution financière augmenter. Mécaniquement, ils subiront un gain relatif de pondération dans le PIB global de l’Europe

. Europe centrale

Espérons que Bruxelles ne s’attaque pas un jour au travail au noir. Ce serait une très mauvaise nouvelle pour les pays de l’Europe du Sud, dont nous faisons partie sur ce point !

 

Sources: express.be, la-chronique-agora.com, thetimes.co.uk, huffingtonpost.co.uk

Crédit photos: http://www.caat.online.fr/, http://static.ladepeche.fr/, http://perlbal.hi-pi.com/http://www.albin-michel.fr/, http://images.midilibre.fr, http://www.lefigaro.fr, http://www.amsterdam-red-light-district-maps.com/, http://www.caraporters.fr/

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

Laisser une Réponse

*