La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

2012, une année jubilaire pour l’Europe ?

Par      • 26 Juil, 2012 • Catégorie(s): Europe  Europe    

Dans la Bible de Jérusalem, Le Lévitique, chapitre 25, il est fait allusion à une pratique originale.

Dans la tradition biblique toutes les 50 années, il était célébré une fête solennelle publique. Elle était réjouissante pour le peuple puisqu’elle avait notamment pour effet d’éteindre les dettes et les créances. Cela permettait aussi au préteur d’éviter les excès de dettes et lui faisait prendre conscience qu’une dette n’était pas forcément recouvrée.


Les anciens dans leur sagesse avaient compris que la dette était un danger mortel pour l’équilibre de la société, c’est pour cela que le Jubilé avait été créé.

Ce qu’il reste du Jubilé est une fête pour footballeur à la retraite ou cacochyme aristocratique à l’anglaise.

Les pays du sud de l’Europe, ainsi que l’Irlande, ne pourront pas rembourser la dette, le pire c’est qu’ils emmèneront les autre pays Européen et peut-être même le monde entier, dans leur chute.

La solution à court terme serait de monétiser la dette au niveau de la BCE, ce qui sera probablement fait. Mais comme nous le prouve le Japon depuis 20 ans, aujourd’hui les USA et la GB , la monétisation de la dette permet simplement de gagner du temps mais pas de résoudre les problèmes.
C’est ce que propose Jorion dans son post du jour LE SEUL MOYEN QUI RESTE ENCORE DE SAUVER L’EURO…

Nos dirigeants auront-ils la sagesse de leurs anciens ? se souviendront-ils de notre culture judéo-chrétienne qui prône le pardon et la réconciliation ? Sinon la violence pourrait bien se déchaîner de nouveau. Voir mon post « parfum fétide des années 30« 

Rien n’est hélas moins sûr, la seule certitude c’est que cette dette monstrueuse ne sera pas remboursée, le rentier sera euthanasié et beaucoup de gens pauvres avec lui.

Sources : fr.wikipedia.org/wiki/Rente, lecercle.lesechos.fr, www.bible-service.net,

Crédit photo : lamaisonbethanie.com, stephanebern.com ; Club UK ; Alain Grandjean.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Laisser une Réponse

*