La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

José Alcala encense Sarkozy !

Par      • 28 Mai, 2007 • Catégorie(s): Vernon  Vernon    

Dans un de ses billets, José Alcala , « sans connivence ni langue de bois« , rend un très grand hommage à notre vibrionnant Président de la République sur le dossier des franchises médicales. Stigmatisant les ouvriers à mots couverts qui ont voté majoritairement Sarkozy… « […]On dit souvent que les hommes politiques sont des girouettes. Pour une fois c’est le contraire. » Ce qu’il oublie de dire, c’est que cette franchise sera sans doute l’une des rares variables d’ajustement du déficit de la sécurité sociale. Les amis médecins de Nicolas Sarkozy, du gouvernement et de la droite risquent d’être peu mis à contribution.

Avec l’exonération de charges sur les heures sup, c’est le budget de l’Etat qui va éponger le déficit. +3% de TVA dès l’été ? Pour le coup, ce sont les consommateurs à faible niveau de revenu qui seront les principaux concernés. Ce qu’oublie de faire José Alcala, c’est son métier de journaliste : informer ! Il en perd son statut de pseudo-journaliste dont il n’avait échappé à personne qu’il relevait davantage de la posture.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

11 Réponses »

  1. Monsieur Szalkowski,
    Je pensais que lorsqu’on voulait faire de la politique il fallait avoir un esprit affiné. A priori vous semblez être passé à côté. Pour preuve,le billet sur les franchises médicales: vous ignorez le 3ème degré dans l’expression et la formulation. Sur le fond, vous n’êtes pas choqué qu’un électeur de Sarkozy proteste ensuite sur la politique réalisée par le même Sarkozy…C’est bien dommage, mais on ne peut plus rien pour vous.
    Courtoisement.
    José Alcala

  2. Cher José Alcala,

    C’est pour cela que vous n’en faites pas de la politique ? ;+)

    Et puis, c’est sans doute à vous de déterminer qui a ou non un esprit affiné ? Je le reconnais humblement… je ne reconnais que le 1er degré. Sans doute les effluves d’une culture ouvrière, à moins que ce ne soit la malchance de la génétique. ;+)

    Heureusement, votre passage est là pour m’aider à prendre conscience de la rusticité de mon raisonnement.

    D’ailleurs, merci de votre passage qui m’honore.

    BC.

  3. Mon cher Denis,

    Je regarde régulièrement ton site grâce à la syndication de contenu comme je le fais pour les différents sites « politiques » du département, du moins ceux non inféodés à la pensée unique et dominante. J’en apprécie les positions et l’éclectisme des sujets abordés, y compris une catégorie humour.
    Mais je viens de prendre note de ton post sur José Alcala et je me demande qu’elle mouche t’a piqué. Une lecture régulière du Blog de celui-ci, depuis ses débuts, pourrait prêter le flanc à des critiques ou divergences d’opinion, mais en traiter son auteur de Sarkosyste le tout dans un ton plein de fiel me paraît incompréhensible. Je consulte régulièrement vos deux blogs et trouver des propos favorables à Sarkosy dans son blog relève de la même difficulté que d’en trouver dans le tien. Certes tu parles au nom d’une section et lui en son nom propre et je pense que dans la foulée de la campagne de Ségolène tu n’es pas à opposer le Parti et société civile. Toute volonté est bonne qui dénonce tout comme toi la bouillie gouvernementale. Chacun son style, c’est tout.

    Tu règles des comptes qui n’ont pas lieu d’être et pour cela tu mélanges plein de choses, ton analyse est bonne, mais tu cherches un bouc émissaire facile, après avoir stigmatisé les médecins. Tu sais sûrement qu’il en est de gauche, même à Vernon, qui du simple fait d’être médecin ne les transforme pas en sarkosyste !

    Je te rassure aussi, je suis fils d’ouvrier socialiste, il y’en a toujours eu, cela ne m’empêche pas de décrypter les discours et propos, surtout quand je suis régulièrement la prose d’un blogueur. Mais ce qui m’intéresse ce n’est pas de trouver des coupables, je laisse cela aux dérives sécuritaires passées et futures de notre adversaire. De grâce, ne participe pas de ce jeu la.

    Par contre, la réalité est tenue et les statistiques incontournables. Il y’a 53 % de français qui ont voté Sarkosy, c’est ainsi et parmi eux de nombreux ouvriers, employés, probablement d’anciens électeurs socialistes.
    Il faut continuer ce travail dont tu fais avec brio d’information sur les conséquences de toutes les mesures : les franchises médicales, mesures fiscales, atteinte au droit de grève, au droit du travail…L’univers des blogs permet cette information, mais gardons raison.

    Il y est facile de tourner en rond, pour José Alcala d’omettre de rappeler à chaque fois ses positions qui me semblent claires dans la dénonciation des mesures et pratiques gouvernementales, pour toi d’omettre de prendre un peu de temps pour te rappeler qu’informer ce n’est pas descendre en flamme quelqu’un, a moins de penser qu’il représente un danger pour tes, pour nos valeurs.

    Et si lui représente un danger, si tu as de l’énergie pour ces petits combats que te restera t’il pour le véritable adversaire.

    En conclusion, n’oublions jamais que la blogosphère a une fâcheuse tendance a se regarde le nombril, dans des pratiques de communautés avec toutes les dérives possibles.

    Le petit Nicolas n’attend que cela, qu’après les élections nous perdions raison et notre calme.

    Au plaisir de te lire, je me permettrais seulement de zapper les fausses pistes.

    Thierry, un nouveau militant socialiste vernonnais.

  4. Du fiel… peut-être. De l’amertume à voir José Alcala, m’avoir censuré un des mes commentaires alors que j’avais légitimement un droit de réponse… tout à fait. Je ne l’ai jamais digéré.

    Toujours prompt à donner des leçons, José Alcala en oublie parfois l’essentiel : le dialogue, la tolérance. De fait, j’ai voulu le lui rappeler à la façon avec laquelle il avait agi à mon endroit. Dont acte.

  5. Je suis sûre que Denis n’est pas du style à déverser du fiel.

    L’humour corrosif ou le cynisme, nécessaires à ce qu’un billet soit efficace et percutant ne doit pas être pris comme ça.

    Et puis, je pense qu’il n’est pas du genre à attaquer quand on ne l’a pas attaqué en premier, il a le droit de se défendre, de nous défendre, non ?

    Laissez lui le bénéfice du doute.

    Je ne sais pas si c’est moi qui vieillis mal ou quoi, mais je trouve tout le monde à cran sur ce blog, et même ailleurs, en ce moment.

    Arrêtons de mal lire, de prendre les choses de travers. Avant de monter sur nos grands chevaux, relisons calmement et sans a priori les idées des autres, là on arrive à voir ce qu’il veulent vraiment nous dire et qui est souvent positif.

    L’agressivité est une caractéristique de l’autre camp, pas du nôtre ! Ne nous laissons pas contaminer !

  6. Menteur! Homme de peu d’honneur. Je n’ai jamais censuré un commentaire d’où qu’il vienne. Vous n’êtes qu’un petit chien de garde, optu et méchant. Le Parti Socialiste est tombé sur le gros lot, avec vous.
    Trouvez-moi le commentaire censuré si vous en êtes capable.
    Je n’ai jamais salué les tricheurs.
    José Alcala

  7. @José Alcala

    Il s’agissait d’un commentaire sur le FN vernonais (???). Comme il n’est jamais paru, comment voulez-vous que je puisse le retrouver ? Gros lot au PS ?

    D’autre part, sur votre blog, il n’y a pas d’outils de recherche. Comment puis-je trouver le billet que cela concernait ?

    Si votre réaction est sincère derrière les cris d’orfraie qui sont loin de m’émouvoir, alors il s’agissait peut-être d’une erreur technique… J’en avais été, sur le moment, profondément choqué.

  8. Sur ce blog, on voit surtout certains candidats amis qui viennent du MPF recylés en UMP « bon teint » comme le suppléant Olivier AUBERT

  9. Jeu set et match pour Denis, pas besoin de jouer le jeu décisif !

  10. Emmanuel (fils de Dieu !?)
    Savez-vous seulement jouer au tennis?
    Si c’est avec la même adresse avec laquelle vous avez joué dans l’élection présidentielle, au point d’avoir tout fait pour faire perdre votre candidate, je suis tranquille…

  11. @José Alcala

    Vous n’avez toujours pas publié mon commentaire sur votre blog.

    Après avoir échangé avec une autre camarade de la Fédé, en charge de la com°, il semblerait qu’elle se soit également vue censurer l’un de ses commentaires sur votre blog.

    Deux choses l’une : soit nous sommes tous d’affreux tricheurs et menteurs au Ps, limités à une compréhension primitive de vos propos très évolués, soit nous ne sommes pas doués collectivement. Je me permets de vous englober dans le « Nous » du fait que vous auriez, vous aussi, pu commettre des erreurs.

    Errare humanum est, sed persevare diabolicum.