La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

5e circonscription de l’Eure : pas de Bourlet pour le 2e tour ?

Par      • 17 Mai, 2012 • Catégorie(s): Vernon  Vernon    

Le fait de réserver la 5e circonscription de l’Eure à un écologiste en dit long sur la volonté hégémonique qu’entend imposer le Parti Socialiste à ses « partenaires » écologistes. Cette circonscription détenue par le député sortant UMP, Franck Gilard, est tout simplement ingagnable avec un candidat écologiste. La personnalité sympathique de Jérôme Bourlet, actuel conseiller régional Vert, n’y changera rien. Il y a même pour lui un risque non négligeable pour qu’il soit débarqué dès le 1er tour

Hélène Ségura, seule chance pour la gauche dans la 5e circonscription de l’Eure !

Hélène Ségura, le recours !Chassé de sa circonscription du fait de la candidature de Lætitia Sanchez, secrétaire régionale d’EELV Haute-Normandie, Jérôme Bourlet, poussé par Claude Taleb pour aller au casse-pipe, a dû trouver refuge dans la circonscription voisine. Souvenez-vous : les Verts prétendaient faire de la politique autrement !

Dans ce cadre, la seule chance pour la gauche de gouvernement de figurer au 2ème tour des législatives dans cette circonscription est qu’Hélène Ségura aille jusqu’au bout de son aventure sécessionniste. Vice-présidente socialiste du conseil régional, maire-adjointe à Vernon, elle présente l’avantage de ne pas apparaître comme une parachutée. Elle est par ailleurs soutenue par les militants socialistes et aussi le maire de Vernon, Philippe Nguyen Thanh. Si, d’ici vendredi soir, elle dépose sa candidature et décide de la maintenir par la suite, la fédération de l’Eure du Parti Socialiste dirigée par Marc-Antoine Jamet l’a annoncé : elle en sera exclue !

Compte tenu de l’attitude qui fut celle des socialistes et de François Hollande en 2008 vis à vis de Michel Champredon, maire d’Evreux, n’ayons aucune crainte pour Hélène Ségura : elle sera très vite réintégrée !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

9 Réponses »

  1. J’ai rencontré Jean Luc Lecomte et Catherine Picart.
    En tant qu’Ecologiste autonome , j’ai fait part de mon soutien à Jean Luc Lecomte. L’union se réalise donc sur son nom.J’ai rendu ma prise de position publique en la transmettant à la presse écrite.
    EELV a ait un très mauvais score aux présidentielles. C’est une déroute. Le parti en est le seul responsable; a force d’écarter ceux qui défendent l’écologie mais qui, démocratiquement, se démarquent d’une « ligne officielle », on perd évidement des voix. Depuis les européennes,EELV est en chute libre; aujourd’hui, ce parti se retranche derrière un éternel « ce scrutin ne nous est pas favorable ». ll n’y a pas de scrutins plus favorables que d’autres;quand on suit une ligne politique responsable et constante, on acquiert au fil des années une base électorale. Quand on voit que le candidat EELV de la 5° circonscription propose ( L’Impartial du 22 décembre 2011) 2 programmes aux électeurs, on est en droit de se poser des questions. René Dumont doit se retourner dans sa tombe!
    L’avenir est à l’écologie autonome : sur la commune de Gaillon,lors des dernières élection cantonales, l’écologie autonome réalisait plus de 10% des voix (malgré la présence d’un candidat soutenu par EELV); aux présidentielles Eva Joly ne recueille que 1,68%.
    La preuve est faite.

  2. @Philippe

    A la fois, Jean-Luc Lecomte et Catherine Picard me semblent très loin du concept d’écologie autonome. Avec eux, ce serait plutôt la lutte des classes et quelques autres vieilles chimères. ;+)

  3. C’est pas souvent que je te le dis, mais là tu dis n’importe quoi, Denis.
    Jérôme n’a pas été poussé hors de sa circonscription par la candidature de Laetitia : en tant qu’écolo convaincu, parce qu’il a l’expérience de campagnes passées, et homme de consensus, Jérôme a décidé de se présenter de lui-même, dans une circonscription gagnable, si le parti socialiste respectait sa parole et son accord signé.

    En tant que femme, pour raison de parité, Laetitia aurait pu être légitimement candidate sur la 5ème. Elle s’est effacée devant Jérôme, car c’est aussi une équipe et des amis. Les écolos ne pensaient sûrement pas que l’accord serait foulé aux pieds.

    Pour le reste, la circonscription resterait gagnable, et je serais heureux de voir des amis écolos à l’assemblée nationale, pour défendre des lois auxquelles toi-même tu jugeras que ce n’est pas suffisant, mais déjà ça, ce serait un minimum.

    Mais, comme dit le proverbe italien, « la codicia rompe el saco », l’avidité rompt le sac.
    De façon générale, dès qu’une circo est gagnable, il y a dissidence. Quand elle ne l’est pas, il n’y a pas de problème.

    Ce n’est même pas une parole donnée, c’est un « vrai » accord, signé, tu le sais.
    Je veux bien croire qu’on peut mentir pour défendre son projet, on a un peu l’habitude, après, dénoncer les accords de façon si visible (2 dissidences sur une circonscription gagnable, et sur laquelle j’espérais mieux que de la non-concurrence, mais une vraie synergie, naïf que j’étais).

    Le PS sera responsable en cas de victoire de la droite,
    Cela engageait et engage toujours la parole des socialistes aux électeurs, est-il possible de retirer son vote au second tour aujourd’hui ?

    C’est un mandat qui commence déjà bien compliqué, en mentant quelques jours seulement après l’investiture du président de la République. Tout ça pour des places.
    L’avidité rompt le sac. Nous sommes prévenus pour l’avenir : le changement, il y a des chances que ce ne soit que retourner dans le passé. Pas du changement : de la nostalgie du temps que j’étais mieux avant, avec mon indemnité, mon pouvoir, ma gloire, et le toutim.
    « Y a-t-il un pilote dans l’avion ? », lisais-je sur le café radical. La seule terre à l’horizon, c’est le mont Saint-Odile.

    L’avidité rompt le sac.

  4. Et j’ajoute quee je pense, c’est à vérifier auprès des instances EELV, que Jean-Claude Mary aura été la première personne à laquelle la candidature a été proposée….

  5. @nono

    Il m’arrive de dire n’importe quoi, en effet. Mais j’ai des raisons objectives pour le penser et le dire.

    Il est tout à fait dommage que Jean-Claude n’y soit pas allé. Il y avait aussi Philippe Hachet.

    NB Étonnante, cette absence de candidat sur la 2e ?

  6. J’ai rencontré Jérôme Bourlet au cours de mes 5 années passées chez ce qu’on appelait encore « les verts ». Je le trouve sympa et il m’a toujours donné l’impression d’un acteur engagé dans la vie écologique.

    Hier sur twitter, un de ses responsables politique appelait en urgence un concepteur graphiste….Étonnant tout de même d’utiliser un réseau social pour cela.

    Je lui souhaite bon courage à Jérôme car rien n’est simple dans la vie et surtout quand il s’agit de compromis politique statués par des « stratèges fossoyeurs  » politique qui bousillent le travail militant.

    Oui, Jérôme : Bonne chance !

  7. @ Denis, Nono, Fred et les autres : … et puis il y a Jean-Luc Lecomte, sous les couleurs du Front de Gauche. Candidature naturelle à gauche, connue de longue date, n’ayant fait l’objet d’aucune glauque tractation, menée par 2 élus de terrain (sa suppléante, Gladys Prieur est chef de service dans une institution accueillant des enfants et adjointe aux affaires scolaires à Gisors). L’Humain d’abord, en quelque sorte…

  8. Bonjour, c’est en tant que militant de la 5eme que je réponds.
    Certes, nous avons été mécontents de la façon dont le choix de la 5eme pour un candidat EELV a été fait. Mais une fois la colère passée, il faut regarder la situation avec un peu de recul. L’accord national correspond à une volonté du PS à mieux partager les responsabiltés, et être moins hégémonique.
    Et il donne un point à la place de l’écologie dans le paysage pomlitque. Le respect de l’accord national permet en plus aux électeurs de sy retrouver. Maintenant avec 2 dissidentes ce n’est plus le cas.
    J Bourlet est un bon candidat (carton rouge pour le non respect du nom, sur la photo qui présente cet article), et sa remplaçante est aussi une très bonne candidate.
    De plus en plus de militants du PS font ce choix, car c’est le seul qui peut garantir un soutien sérieux à F Hollande, des candidatures personnelles n’engageant quelles-mêmes. Candidatures qui sont source de division et d’échec par la dispersion des voix. C’est dommage car une élection n’est jamais jouée, et une victoire de la gauche est possible dans la 5eme.

  9. @Bernard

    La photo n’est peut-être pas du meilleur goût. Mais il y avait là un trait d’humour. Bien à toi, mon cher Bernard.

Laisser une Réponse

*