La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La Seine-Maritime, dernière roue du carosse 2009 en matière d’écologie !

Par      • 18 Oct, 2009 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

Quand j’évoquais en juillet le danger de parler d’un bon bilan en matière d’écologie sur la région Haute-Normandie, je ne pensais pas que les faits allaient me donner raison une fois de plus.

La Seine-Maritime conduite par le très socialiste Didier Marie arrive dernier des départements – et oui dernier – au palmarès 2009 de l’écologie. L’Eure est à peine mieux. Le classement a été établi par l’hebdomadaire La Vie qui titre : « La Seine-Maritime, lanterne rouge du palmarès écolo« . La présence des Verts dans la majorité du conseil régional présidée par le très socialiste Alain Le Vern ne semble pas avoir permis d’infléchir le cours des choses. Le Conseil régional consacre aujourd’hui 1% de son budget à l’environnement.

La Seine-Maritime à la remorque de lécologie

Crédit photos : Cdurable.info, Annuaire-Mairie.fr,

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

3 Réponses »

  1. Tout à fait normal, quand on connait l’ignorance totale de Mr Levern pour l’environnement au sens large et encore plus minable pour ce qui est de ses connaissances sur le développement durable!!!!

    Pour preuve son intervention pitoyable en conclusion des 4émes journées du développement durable en haute normandie (mieux consommer pour une santé durable) organisées le 22 novembre 2007 à la faculté de médecine de rouen.

    No comment

  2. Certains, pour défendre le mauvais classement de la Seine Maritime, vont mettre en avant que la pétrochimie de la basse vallée de Seine sert au « confort » de régions vertes… ce serait alors oublier le classement convenable de départements comme le Rhône, les Bouches du Rhône ou la Loire Atlantique qui ont également une industrie pétrochimique très présente.
    Le département de l’Eure n’a lui même pas le prétexte de cette industrie lourde pour justifier son si mauvais classement …

  3. @Emmanuel

    J’ai tout de même entendu de la part d’élus que, quoiqu’on fasse, on n’y pouvait pas grand chose !