La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Arasement du chenal du port de Rouen

Par      • 18 Avr, 2011 • Catégorie(s): Rouen  Rouen    

L’imposture des élus EELV de Haute Normandie

Les élus Europe Écologie les Verts de Haute-Normandie sont d’accord pour l’arasement du chenal du grand port de Rouen
Il faut lire leur communiqué de presse relatif à l’enquête publique « Projet d’amélioration des accès maritimes du port de Rouen » pour le croire.
Le projet de reconversion écologique de l’économie semble rangé au musée des promesses électorales.
En quelques mots, nos écolos de service disent oui à la poursuite des études relatives au projet… mais sous certaines conditions; sous entendu « si les conditions sont remplies nous sommes d’accord pour l’arasement du chenal du grand port de Rouen».
C’est d’ailleurs avec l’accord de l’ancien groupe des élus régionaux Verts (Véronique Bérégovoy présidente de groupe et Jean -Pierre Girod vice président délégué à l’environnement) que l’arasement du chenal a été inscrit au contrat de projet État Région 2007-2013.

Mais quelles sont ces conditions posées par EELV les Verts de Haute-Normandie.
– La bonne réalisation d’études sur la nature des boues soulevées par l’arasement et l’impact éventuel sur la biodiversité et la santé
– La restauration des berges de la Seine et de ses annexes hydrauliques
– Le classement des Boucles de la Seine au titre des sites.

Conditions ou Soumission?
Une étude sur la nature des boues soulevées avant d’entreprendre ces travaux qui vont avoir des impacts importants sur la biodiversité déjà bien agressée, c’est un minimum même quand on est pas écolo.
Aujourd’hui, le passage des bateaux dégrade déjà les berges, les travaux sont donc nécessaires. Associer la restauration des berges et des annexes hydrauliques à l’arasement du chenal est une très grave erreur politique quand on prétend défendre l’environnement et la sortie du productivisme.
Le classement des boucles de la Seine au titre des sites ne dépend pas de l’arasement. Comme a pu l’écrire un ami écolo, un vrai,  » C’est même toute l’imposture dans cette affaire: avoir un fleuve mort mais en parler comme si il vivait, avec des zones humides riveraines classées ».

En guise de conclusion et pour marquer mon opposition au projet d’arasement du chenal du grand port de Rouen, je reprendrai une expression pleine de bon sens de mon ami écolo  » Nous n’avons pas besoin de gros culs sur la Seine »

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

Une Réponse »

  1. Rouen est le 1er port européen pour les céréales, le 1er français pour la farine et les engrais. un vrai port pour écolo.

Laisser une Réponse

*