La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Régionales en Haute-Normandie : et de 4 listes écologistes !

Par      • 20 Déc, 2009 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

Après la candidature de Bernard Frau qui avait signé l’appel des verts haut-normands qui ont refusé la main tendue par le vice-président du MEI, celle de Gaëtan Bazire, un spoutnik de l’UMP et du nouveau centre, celle de Claude Taleb au titre des Verts haut-normands, voici maintenant celle… des Décroissants.

Dans leur critique du productivisme et du consumérisme, les Décroissants du PPLD (Parti Pour La Décroissance) se situent résolument à gauche et font 10 propositions dans le cadre des régionales de mars 2010 en Haute-Normandie :

  1. Favoriser l’expérimentation locale, associative et collective, encourager le bon usage. Faire évoluer le rapport à la propriété et au partage des richesses. Construire une politique de « ménagement du territoire » au service des individus. Améliorer la coopération territoriale.
  2. Favoriser le transport par TER par une politique tarifaire incitative,  privilégier les transports doux (vélo, marche à pied) ou collectifs  dans le sens de la gratuité. Créer des sites de co-voiturage et de voitures partagées.
  3. Développer une agriculture paysanne et biologique de proximité qui protège l’environnement et enrichit la vie rurale, en favorisant la mise à disposition de terres. Rechercher l’autonomie individuelle et locale par les jardins partagés, les réseaux d’acteurs et les circuits courts.
  4. Mettre en œuvre des plans de réduction de la consommation d’énergie notamment dans les lycées, encourager la production locale d’énergie, agir pour le recyclage et le tri à la source des déchets organiques.
  5. Promouvoir la mise en place d’une dotation inconditionnelle d’autonomie (DIA) à travers des droits de tirage sur les services collectifs tels que l’énergie, l’information, la formation, la santé, la culture, les transports.
  6. Concevoir des conférences régionales sur l’innovation sociale et écologique en particulier sur les expériences coopératives, l’habitat partagé, l’économie sociale et solidaire et la limitation des revenus.
  7. Relancer la « production » de biens basés sur les échanges relationnels et conviviaux par le soutien ou la création de monnaies locales et régionales, de Systèmes d’Echanges Locaux, de groupement d’achats et de banques du temps.
  8. Encourager une croissance de la richesse des rapports humains en soutenant la transmission des savoir-faire traditionnels locaux. Soutenir les pédagogies alternatives et les initiatives d’auto-construction dans le domaine de l’habitat.
  9. Réorienter la recherche et la formation vers la transition écologique et création de filières dans les domaines de l’alimentation, de l’énergie, de l’habitat, des transports, de l’artisanat et du tourisme écologique.
  10. Permettre aux citoyens de s’impliquer réellement dans les instances de démocratie participative, organiser rencontres et débats. Œuvrer contre l’agression publicitaire et soutenir la mise en place de médias locaux indépendants.

Ces 10 propositions sont issues de la plate-forme établie lors de l’Assemblée Générale de L’ADOC (Association Des Objecteurs de Croissance) du 19 septembre à Beaugency :

  • Au coeur de notre projet, les relocalisations : habiter, se déplacer, fabriquer, distribuer, échanger, décider. Elles sont pour les Objecteurs de Croissance les seuls trajets ayant du sens pour retrouver la maîtrise de nos usages, ménager le territoire, nous réapproprier nos modes de vie et mettre en partage les Biens communs.
  • L’encouragement et la légalisation des monnaies locales et autres systèmes d’échanges locaux non spéculatifs.
  • Pour permettre l’activité choisie et la fin du travail contraint : une dotation inconditionnelle d’autonomie (DIA).
  • Un revenu maximum autorisé (RMA) dont l’écart est  démocratiquement discuté.
  • La gratuité des services publics et des usages reconnus socialement utiles et écologiquement responsables.
  • La gratuité du bon usage de l’eau, de la terre, de toutes les ressources « de haute nécessité » et le renchérissement ou la prohibition du mésusage.
  • La sortie de la société de surconsommation, de concentration et de gâchis énergétiques : de la menace destructrice du nucléaire jusqu’à l’automobile.
  • Le renoncement au culte de la technique qui impose une société des écrans et des biens à la place d’une société des liens, ceux de la solidarité par la coopération et le partage.
  • Émanciper l’éducation et les cultures des modèles de la compétition et de la concurrence.
  • La mise en œuvre de la démocratie : en finir avec les conditionnements médiatiques et publicitaires, opérer des choix collectifs pour les orientations économiques, relocaliser les contrôles démocratiques, mettre en place des garde-fous pour ne pas être pris par le pouvoir (mandats électoraux courts, non cumulables et révocables, monopole des représentants du peuple sur l’élaboration des lois, droits de vote effectivement universels).

Comment être en désaccord avec de telles propositions ? Bravo, en tout cas, pour avoir repris la proposition de création de monnaies locales, un thème cher à Jean Zin.

Contacts en Haute-Normandie

  • RouenIsabelle Plouchard, isabelle.plouchard [@] laposte.net
  • Eure : Robin Branchu, gorgerouge [@] hotmail.fr
  • Le Havre : Stéphane Madelaine, stephane.madelaine [@] gmail.com
    Le Havre Décroissance, decroissance.lehavre [@] laposte.net

Contacts nationaux

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , ,

14 Réponses »

  1. Où les adeptes de la décroissance (idée typique d’une vraie gauche réactionnaire) vont-ils trouver les sous pour se présenter à une des élections les plus couteuses qui soient ? On dirait juste que c’est fait pour affaiblir le score d’Europe écologie

  2. @olivier

    La décroissance… idée réactionnaire. Tu te doutes bien que je suis en désaccord fondamental avec toi sur cette question. L’idée du mythe prométhéen n’est-elle pas tout aussi réactionnaire ? Croire que la croissance est infinie dans un monde fini… un beau rêve, non ?

  3. J’aime tes désaccords qui ne font pas dans la nuance…
    Non, l’idée du mythe prométhéen n’est pas réactionnaire. Elle est sans doute une erreur, mais elle n’est pas réactionnaire parce que Prométhée est à l’image même de la volonté de l’homme d’avancer.
    Pour le reste, c’est vrai, il y a une question de foi. La gauche s’appuie sur le progrès, à l’image même de Prométhée, et avec tous les dangers que cela comporte… Mais elle considère que le progrès ne sera jamais aussi dangereux que l’inaction. Le progrès bien sur pour maintenant répondre aux défis de la planètes et aux besoins d’un monde respectueux de ses limites et de son environnement. On n’en est plus aux utopies productivistes qui ont défiguré et qui continuent de défigurer notre chère terre… Les problèmes sont énormes… et justement, je trouve la démarche de la décroissance trop simpliste et trop idéologique pour y répondre.
    Bien à toi

  4. @Olivier

    C’est vrai que ce que tu dis n’est pas idéologique ? Quelle est ta représentation ? De nature religieuse ? ;+) Non, évidemment. tout ce que tu dis est construit sur une représentation « totalement » idéologique, au sens même totalitaire totalisante du terme me semble-t-il. Comment lutter contre une forme de l’organisation sociale lorsqu’on adhère à ses représentations ? Une vraie question pour nous, gens de gauche.

    Je me souviens de l’économiste Sweezy qui nous expliquait que le problème de la crise des années 70 était due avant tout à la sous-productivité structurelle liée à la saturation des besoins matériels. L’immatériel peut-il être un nouveau pôle de croissance ? Reste que Sweezy avait oublié un élément à son analyse : la déplétion des ressources conjuguée à la démographie et au modèle prométhéen du toujours plus puisqu’il n’y aura jamais de limites !

    Contrairement à toi, la décroissance me semble aujourd’hui dans le contexte actuel l’une des formes modernes de l’humanisme. Je n’y vois pas d’aspects réactionnaires. Un thème à développer lors d’un café radical ! Le problème le plus urgent à régler me semble être aujourd’hui la question de la répartition entre le Nord et le Sud et à l’intérieur de nos propres sociétés. J’adhère complètement à l’idée de limiter la rémunération maximale. C’est surtout cela la décroissance… pour les uns et pas pour les autres ! A un taux de croissance de 1%, les décroissants de l’économie productiviste restent les classes moyennes et les classe populaires qui subissent plus qu’ils ne choisissent.

  5. Ma liste « Avec les écologistes pour la Normandie » est une liste ouverte à toutes et à tous comme en 1998 (3%, plus jeune tête de liste de France) et 2004 (4.66%, liste la plus jeune de Haute-Normandie)

    Je travaille à l’émergence d’une nouvelle génération pour renouveler le personnel politique français et dépasser les clivages partisans afin de faire progresser le développement durable.

    Faire le choix d’une nouvelle Génération d’écologistes pour siéger au conseil régional permettra la mise en œuvre d’une véritable politique de Développement durable conciliant Economie, Ecologie et Social qui répond aux grands défis du 21e siècle.

    Gaëtan Bazire

  6. @Gaëtan

    Alors, pourquoi ne faites-vous pas alliance avec Bernard Frau et pourquoi ne coupez-vous pas le cordon qui vous relie à l’UMP ?

  7. Pour quelqu’un qui prétend « renouveler le personnel politique français et dépasser les clivages partisans afin de faire progresser le développement durable » monsieur Bazire devrait d’abord commencer par ne pas s’approprier le travail des autres.
    En 1998 il a bénéficié du soutien d’un certain Bernard FRAU conseiller Régional sortant.
    En 2004 un certain Bernard FRAU conduisait la liste Ecologiste sur la quelle il avait bien voulu acceuillir le monsieur en question. Les résultat sont connus, chacun peut aller visiter les sites officiels et vérifier.

    Dimanche 21 mars 2004
    EURE : (HAUTE NORMANDIE)

    Nombre % inscrits

    Inscrits 379 617 100,0%
    Abstention 145 638 38,36%
    Votants 233 979 61,64%

    Nombre % votants
    Blancs Nuls 11 559 4,94%
    Exprimés 222 420 95,06%

    Liste conduite par Nuance Voix % exprimés

    M. Antoine RUFENACHT LDR 35 806 16,10%

    M. Dominique CHABOCHE LFN 42 356 19,04%

    Mme Christine POUPIN LXG 11 608 5,22%

    M. Alain LE VERN LGA 71 984 32,36%

    M. Hervé MORIN LDR 45 984 20,67%

    M. Philippe FOUCHE-SAILLENFEST LXD 4 322 1,94%

    M. Bernard FRAU LEC 10 360 4,66%

    Très cordialement

  8. Merci à Bernard pour les résultats de 2004 et je tiens à souligner que Rufenacht +Morin totalisent au environ
    de 37 points ;je parie que Bruno Lemaire fera ce score et sachant que la gauche part divisée,la région n’est
    pas gagnée par Le Vern.
    je souligne que la haute-Normandie penche à droite et connaissant bien la région de cormeilles-lieurey-
    beuzeville-pt audemer ;le dispositif hervé Morin dans la liste sera très bénéfique il est l’enfant du pays, plutôt
    sympathique et très accessible ( d’autres hommes de gauche sont hautains) et jouit d’une grande notoriété
    les jeux ne sont pas faits malgré tout ce qu’on peut entendre.
    max de beuzeville

  9. 76 : M. Bernard FRAU LEC 19 842 3,96%
    27 : M. Gaëtan BAZIRE LEC 10 360 4,66%
    Alors Monsieur Frau (Ex : PC, PS, PRG, RPF, GE, Modem, etc………….), arrete de mentir.
    Pour quelqu’un qui prétend “renouveler de parti tous les jours ” monsieur Frau devrait dire plutot merci à monsieur Bazire pour sa liste en 2004.
    A votre age, il faut laisser la place au jeune.
    Sam (Ex de la liste Frau/Bazire en 2004)

  10. @ Samuel

    Il va falloir revenir sur terre et cesser de mentir sur le net!
    Bernard FRAU n’ a jamais appartenu au PCF, c’est bien mal le connaître que de raconter de telles bêtises. Bernard FRAU est devenu Maire de Grand-Couronne après 24 ans de règne communiste sur cette ville.
    Pour 2004, bonhomme il va falloir aller sur les sites officiels la Tête de liste était bien Bernard FRAU et non Gaétan BAZIRE qui de toute façon n’ en aurait ni la capacité ni la représentativité. C’est tout juste un suceur de roues.
    Pour finir c’est dans la tête que l’on est jeune et toi bonhomme tu me paraît bien vieux.
    Je t’informe que Bernard FRAU a à peine 62 ans.

  11. Lol lol lol
    Combien de personne Gaëtan Bazire a-t-il amené sur la liste ?
    Si peu, mytho ! Bref désolé pour le PCF mais le reste enfin 7 ou 8 étiquettes, ne vous choque pas.
    Oui en plus pour la capacité de Monsieur Bazire, je rigole, Monsieur Frau avec une liste UMP-MODEM-NC-MEI-etc… aux élections municipal de Louviers à fait 11% et l’équipe de Monsieur Bazire combien ?
    Il frappe à toutes les portes pour les régionales et personne personne, ne dit oui, oooohhhhhhhhhh…
    Il faut retéléphoner à Monsieur Bazire pour les régionales, je crois.
    lol lol lol, j’ai bien rigolé, mais c’est mon derniér message pas de pub à papy Frau.
    Samuel 26ans Rouen

  12. Les réponses :
    Liste Frau/Bazire 2004 : 59 candidats
    Les Bazire :
    76) : 19 sur 40
    CHARLENE JOUARDON
    CHRISTEL TOPCZYNSHI
    JOCELYNE BAZIRE
    MARTINE PETIT
    MARRICKA VERTOIS
    FRANCOIS BOLLENS
    MELANIE RICHENEUR
    ANNABELLA PREVOST
    JEANNE LEFEBVRE
    DELPHINE BERGERON DURAND
    DANIEL DELAMARRE
    SANDRINE FOUQUET
    KHALID JERRARI
    CELINE LEROUX
    CATHERINE BRUGGHUE
    MANUEL MARQUES
    DAVID EVRARD
    MARIO MAUROUARD
    MADELEINE VERDIERE

    27) : 9 sur 19
    GAETAN BAZIRE
    VALERIE FORFAIT
    MARIE PIERRE LELEU
    SANDRINE BUFFET
    YOANN GONTIER
    DOMINIQUE CORBON
    MARIE LAURE KADDOURI
    MICHEL LEFEBVRE
    RENAUD LENOBLE

    Pour la Haute-Normandie : 28 sur 59 de Gaëtan Bazire soit 47.46% de la liste, pas de messonge là (Voir blog GE-NORMANDIE).

    L’union pour Louviers en 2007 avec Gaëtan Bazire : 1er tour 22%, 2iéme tour 34% (Pas de liste Liste Frau)

    Voilà tout est sur internet, à vos P.C

    SAM

  13. Martine PETIT est une personne qui ne connaît pas Gaétan BAZIRE, elle a été directrice d’une association intermédiaire de Grand-Couronne, dont Bernard FRAU était adhérent.!

    Samuel, curieusement il n’ y a pas de Samuel sur la liste que vous donnez et pourtant sur un mail précédent vous annonciez que vous figuriez sur cette liste.

    Un mensonge de plus L’Union pour Louviers avec Gaétan BAZIRE ça n’ a jamais été que la liste conduite par Olivier Aubert! Décidément avec BAZIRE c’est la méthode du coucou on se place, en position éligible de préférence et après on annonce que les scores réalisés sont les siens.

    Si à Louviers le second tour s’ est soldé par 34% pour la liste AUBERT, c’est bien parce que la liste Françoise Miquel ( sur laquelle Bernard FRAU figurait en second) s’ est désistée. Le report de voix s’ est fait normalement et si Gaétan BAZIRE (le coucou) est élu à Louviers il le doit d’ abord au bon report de voix qui s’ est effectué ».

    Gaétan BAZIRE n’ a soutenu aucune liste Ecologiste aux dernières élections européennes et Yoan GONTIER (GE) a appelé voter pour l’ UMP à cette élection sans que cela défrise BAZIRE. Ca c’est la vérité du Blog GE.

    Les électeurs trancheront aux régionales pour Bernard FRAU
    Fin de la discussion.

  14. Oui 1% pour Frau, les électeurs ont au top, Bravo.

Laisser une Réponse

*