La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Régionales : à quoi et à qui sert le vote du 14 mars ?

Par      • 4 Mar, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

J’ai appris, d’une source proche de l’exécutif socialiste, que l’appareil des Verts haut-normands avait décidé de ne pas imprimer de bulletins de vote pour le 2e tour des élections régionales. Si je peux leur reprocher des tas de choses, je ne peux pas, en la matière, leur reprocher leur inconstance. La fusion des deux listes au 2e tour des élections régionales en Haute-Normandie aurait été actée dès juillet 2009 (peut-être même avant) ainsi que la reconduction de Claude Taleb au poste de vice-président au titre de l’économie sociale et solidaire. Aujourd’hui, la question est de savoir quel est le nombre de places qu’est prêt à leur donner Alain Le Vern . Très courroucé par le fait que ses alliés historiques soient partis en autonomie, le Président de la région Haute-Normandie risque de leur présenter une note un peu salée. Le raisonnement vaut également pour le Front de Gauche.

A votre bon cœur, Messieurs, Dames !

Des miettes de pain ?

Des miettes de pain ?

Dans ces conditions et dans la mesure où c’est Alain Le Vern qui fixera le nombre d’élus verts à la région, quel intérêt y-a-t-il à voter pour les verts au juste le 14 mars ? Dans la mesure où ces élus n’ont jamais été en capacité de peser sur la politique du président « socialiste » de Haute-Normandie, je ne vois pas bien quel intérêt d’avoir des représentants en incapacité d’exprimer une pensée autonome ! Autant, en effet, voter dès le 1er tour pour le Parti socialiste !!! La remontée des intentions de vote en faveur du Parti Socialiste et le désamour relatif qui s’exprime à l’endroit des listes estampillées Europe Ecologie montrent d’ailleurs que les électeurs ont bien compris que la proportionnelle du 1er tour n’était qu’un miroir aux alouettes. Le mode de scrutin tel qu’il est organisé favorise le bi-partisme et, en l’absence du Front National, le 2e tour verra se confronter le Parti Socialiste à l’UMP partout en France ! Cécile Duflot devrait rencontrer Martine Aubry dès le dimanche 14 mars sans attendre la publication officielle des résultats ! Europe Ecologie aura au moins permis une rencontre entre deux femmes.

Soutenir la dissonance en politique

Le paradoxe démocratique ne serait-il pas aujourd’hui de voter pour des listes qui n’auraient donc aucune chance d’être présentes au 2e tour afin qu’elles puissent se maintenir pour changer la donne ? Entre nous, le fait d’envoyer Bruno Le Maire ou Alain Le Vern à la tête de la région Haute-Normandie ne changera strictement rien à la manière dont elle sera gérée. Tant sur le plan des politiques que des comportements, je ne vois pas bien ce qui sépare la gauche et la droite de gouvernement dans ce pays. Depuis 2007, sous l’impulsion du Président de la République, nous avons pu d’ailleurs mesurer toute la porosité du personnel politique UMP-PS. Dans ce contexte, on peut aussi comprendre toute l’énergie déployée par ces hommes et ces femmes à lutter contre des mouvements politiques qui ne s’insèrent pas dans ce jeu institutionnel. Je crois que c’est le cas, en Haute-Normandie, du NPA conduit par Christine Poupin, du Modem conduit par Danielle Jeanne et de l’Alliance pour la Normandie conduite par Bernard Frau. Ce sont ces listes-là qu’il faudra soutenir en priorité le 14 mars. Quant au 21, jour de renaissance par excellence, espérons au moins qu’il fera beau en Haute-Normandie et ailleurs !

Changement de scrutin ?

Dans ce cadre, entendre les cris d’orfraie de politicaillons effarouchés à la vue d’un changement de système de scrutin peut sembler relever des mauvais films de série B. Quelle est la différence au juste entre une élection à un tour qui donne la prime majoritaire dès le 1er tour et un scrutin à deux tours où la prime majoritaire est octroyé au 2e ? Avouons que le mérite du scrutin à 1 tour est de permettre une plus large représentation et d’obliger de nombreuses organisations à faire au moins l’effort de se rassembler. Une fois encore, nous aurons loupé une chance collectivement au travers de l’émergence d’Europe Ecologie de bousculer le paysage politique français.

Crédit photos : Ew.com, Mashable, Doctissimo

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , ,

6 Réponses »

  1. Il est clair que le vote utile, au 1er tour, n’est ni un vote socialiste, ni un vote UMP, ni même un vote Vert (vous savez, ceux qui se font passer pour Europe Ecologie)

    Reste une liste, ni extrémiste, ni irréaliste, c’est celle de Danielle Jeanne.
    Haute-Normandie Démocrate affiche les tendances, UDF, MoDem, Cap21, Génération Ecologie.
    C’est à dire le refus d’une politique idéologique, et une volonté farouche de passer d’un développement sans lendemain à un développement durable.
    Un vote de soutien, au 1er tour, permettrait de forcer les élus à tenir compte de notre existence, et de mettre plus d’humain et de durable dans leur politique.

  2. Il faut couper le cordon disait la grenouille …

    Assimiler les verts à une composante de la gauche est un piège absolu, et inévitable.
    Mais faire de l’écologie de Droite a encore moins de sens …

    Est-ce à dire que les verts n’existent pas politiquement ?
    Je pense personnelement que l’écologie n’a jamais été un programme. Juste une mode. A moins que ce ne soit gauche-droite qui n’ai pas de sens ?

  3. bah voyons le modem …
    qui fait alliance avec generation ecologie, parti que tu as amplement critiqué car l’écologie ne pouvait être de droite… disais tu
    et pourquoi pas debout la république? ils ne feront pas alliance non plus…
    et si tu cite le NPA pourquoi pas LO encore moins enclin aux alliances

    allez moi je préfère m’abstenir au moins c’est clair ce ne sera pas un retournement de veste puisqu’il en a toujours été le cas

  4. Fanfan, je me cite: « faire de l’écologie de Droite a encore moins de sens »

    L’écologie est une mode politique qui est largement en train de passer.
    Elle est naturellement de gauche car ses acteurs en sont issus, et ses nouveaux intervenants ne se privent pas de dire toute la sympathie qu’ils ont pour ce côté politique.
    Elle sera diluée avec le temps dans les combines politicardes, et c’est d’ailleurs déja très bien parti.

    Je m’en réjoiuit.
    Je trouve un peu iconoclaste de voir le front de gauche s’en réclamer aussi. Lui qui milite fort pour une réindustrialisation à tout va.

    Tant que la majorité (des électeurs) n’aura pas compris le B.A. BA du fonctionnement des sociétés, nous serons loin de nous en sortir. L’humanité est faite pour disparaître tant qu’elle adoptera ce raisonnement productiviste et qu’elle restera sous sa forme actuelle.

    Car nous sommes loin d’être au début même d’une première prise de conscience.
    Tenez, un exemple: les 35h. Voila un bon début d’écologie.

    Voudriez vous aborder le débat des 25h ?
    Je ne connais pas beaucoup de personnes qui en soient capables. Malheureusement.

    Quant au lien entre les deux, je laisse votre intelligence le faire …

    Question d’éducation sans doute.

Laisser une Réponse

*