La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le programme Haute-Normandie Ecologique, Haute-Normandie Ecologie ou Europe Ecologie Haute-Normandie ?

Par      • 7 Fév, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    
Dis-moi lécologie en Haute-Normandie !

Dis-moi l'écologie en Haute-Normandie !

Selon Stéphane  Raynaud de Fitte, jeune converti enthousiaste à la cause d’Europe Ecologie après le 7 juin 2009, il serait « beau, bon et sexy« . Je ne sais pas si c’est ce qui rejaillira spontanément de la lecture par les électeurs d’un projet de… 62 pages. A sa lecture, aucune ligne force ne se dégage réellement, nous donnant une triste sensation de verbosité inutile. 62 pages pour produire un document didactique aux limites du hors-sujet, ça la fout mal pour des écolos !

D’entrée de jeu, la patte – ou la pâte – du vice-président de la région Haute-Normandie à l’économie sociale et solidaire (accessoirement tête de liste au titre de l’appareil des verts haut-normands) jaillit du document. N’hésitant pas à balayer les lieux communs d’un revers de la main, Claude Taleb fait le curieux choix d’associer écologie, énergie, emploi et économie à… économie sociale et solidaire. Tropisme ou « clientélisme électoral » ?

Au fur et à mesure des pages que vous tournerez sur Internet, vous ne saurez jamais si vous avez à faire à un cours de leçons de choses digne de la primaire ou s’il s’agit réellement d’un projet politique. 62 pages d’un contenu qui, sur la forme, me semble totalement infantilisant !!! Sur le fond, je reste d’accord avec de très nombreuses propositions au même titre que je peux l’être avec le Modem et le Parti Socialiste. Même si je suis très heureux de voir que ma proposition sur le télétravail a été reprise, je pense qu’elle doit s’articuler dans la cadre de la volonté de développer la fibre dans notre région. Je regrette également que les Verts aient oublié que notre région était aujourd’hui en panne de bois de chauffage. Il faut un plan bois de grande envergure favorisant la plantation de haies à base d’arbres à croissance rapide.

Et puis, il y a la question de la réunification de la Normandie. Là où les Verts bas-normands, conformes avec les orientations de leur parti, prônent en cohérence la fusion des deux Normandies administratives, les Verts haut-normands n’y semblent pas très favorables. Or, il semble difficile de dénoncer simultanément la réforme des collectivités et celle du Grand Paris faisant du Havre le port de Paris, sans apporter un réponse forte sur la question de la réunification de la Normandie.

Parmi les 18 1ers candidats qui figurent au verso de la brochure, il y a 14 verts et 4 non verts. En terme de parité, nous jugerons le 22 mars de toute sa réalité. Je crois que les militants Europe Ecologie seraient en droit, en Haute-Normandie, de mettre en demeure les verts d’arrêter d’utiliser la mention Europe Ecologie pour une liste qui n’est que la liste de l’appareil des verts haut-normands. Ils n’ont aucune légitimité à se présenter au suffrage des électeurs sous la bannière Europe Ecologie. Je ne voterai pas pour cette liste !

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

30 Réponses »

  1. Denis,

    Puisque tu me cites en introduction de ton billet (ce qui a une utilité folle, j’en conviens …), je vais te répondre brièvement.

    En premier lieu, tu me cites, et je te le confirme, pour avoir contribué à sa rédaction : il est beau, il est bon, il est sexy, le projet de Haute-Normandie Ecologie ! Il faut dire qu’il s’agit de mon statut sur mon profil Facebook, en regard de ma photo de profil. Mais le troisième degré t’aura sans doute échappé … or, le sens de cette formulation s’ajoute au fonds du propos.

    Pour le reste, j’ai parcouru depuis quelques temps, de façon assez désinvolte à vrai dire, tes aventures, tes plaintes, rugissements, soupirs, baisers baveux et crachats de venin, quintes de toux et autres simili-étouffements de rage. Au-delà du ridicule, on tombe dans le pathos, mais au-delà du pathos, je cherche encore … et je crois que tu allies simplement le pathos qui fait vibrer la corde émotionnelle de certains, avec une vacuité assez prononcée, le tout se dressant sur une couronne de lauriers qui ne sont que bourgeons sans promesse d’épanouissement harmonieux

    Et je crois que tu as bien cherché ce qu’il t’arrive et que la seule personne que tu puisses blâmer, c’est toi. Certes, tout n’est pas parfait, que ce soit chez les uns ou chez les autres, mais commence donc par arracher cette poutre qui t’aveugle …

    Que tu sois parti fâché de notre équipe du blog collectif des Européennes, ayant pris ombrage des recommandations de la Rédaction de PN (dont nous étions indépendants), et que tu veuilles régler des comptes totalement décalés avec X ou Y membre de la liste HNE, c’est ton problème. Mais tu t’y prends vraiment comme un pied, permets-moi de te le dire. Tes maigres soutiens ne savent rien du fond de l’affaire (et cela t’arrange bien !) et toute cette communication, mal ciblée, te dessert profondément. Et je te parle en professionnel. Le vernis de la gloriole brille peut-être un peu plus chez ceux qui te prenaient déjà pour un héros, mais ta réputation ^ne grandit pas en bien. Enfin, ressenti personnel, l’odeur de dignité bafouée dont tu te drapes me donne un plutôt la nausée. Mais bon, tu sais ce qu’on dit : les goûts et l’éboueur …

    Je ne t’attends pas sur le terrain de la confrontation des idées, puisque tu n’as pas su t’y illustrer. Tu me sembles, finalement, être la parfaite définition du métier de critique d’art : ne faire que parler (en mal) de tout ce qu’on n’est pas capable de faire soi-même.
    De façon moins courtoise, j’aurais dit que c’est de la jalouserie mesquine.
    Que tu dises ce que tu penses est ton droit, je dirai même ton devoir. Mais tâche, dans ce cas, de chercher à élever le niveau.
    Je ne vais pas t’abreuver, mais j’ai tenu à prendre quelques secondes pour te répondre ici et maintenant, puisque tu l’as voulu (tu auras certainement l’hônneteté de le reconnaître), au vu des premiers mots de ton billet – ce qui est une méthode que je n’apprécie pas mais à laquelle je réponds afin de clairifier, de façon extrêmement synthétique, ce que je pense de tes propos et de tes méthodes.

    Dernière précision : si tu parles de moi pour introduire ton propos, pousse la politesse (tant qu’à faire !) à dire des choses justes. Donc, renseigne-toi. Je ne suis pas « converti » à la cause d’Europe Ecologie, j’ai soutenu ce rassemblement parce que mes convictions écolo-démocrates ont toujours été ce qu’elles sont.
    Parle de ce que tu connais et, sur le reste, abstiens-toi ou renseigne-toi auprès des sources les plus pertinentes.
    Ainsi, ne confonds pas avec la période à laquelle nous nous sommes rencontrés pour la première fois. D’autres ont existé avant que tu ne les rencontres, Denis.
    En un mot, ce que tu me sembles véhiculer, ce n’est pas de l’écologie. J’appellerai plutôt ça de l’egologie …

    Je laisse à ta réflexion cette pensée de Lacordaire, qui m’accompagne depuis de nombreuses années : « Je ne cherche pas à convaincre d’erreur mon adversaire, mais à m’unir à lui dans une vérité plus haute ».

    A bon entendeur.

    NB : si je t’ai supprimé de mes contacts sur Facebook, ce n’est pour accepter la demande que tu viens de me refaire et que je viens de rejeter. Merci de ne pas pousser l’nsistance.

  2. Bonjour,

    Positionnez vous politiquement avant de critiquer sans aucun fondements svp et surtout si vous affirmez : « Sur le fond, je reste d’accord avec de très nombreuses propositions ».

    Ce document est un travail de fond et applicable. Deux cents personnes ont participé aux ateliers thématiques.

    bien cordialement

    Pierre

  3. @Pierre

    Cela fait 4 ans que j’écris sur ce blog. Alors, je n’ai pas de « conseils » à recevoir de votre part. Pour me parler de la manière dont vous le faites, je suppose que vous écrivez vous-même et que nous pouvons accéder publiquement à toute l’épaisseur de votre pensée.

  4. @Stéphane

    Je ne suis jaloux de personne. Je n’ai de compte à régler avec personne. Je n’ai de ressentiment vis à vis de personne. J’exprime une critique de pure forme sur un projet et sur une liste pour laquelle je ne voterai pas. Contrairement à toi, je n’écris pas au 3e degré et j’ai l’impression de me faire comprendre. Pendant que tu y es, t’aurais pu aussi me traiter de « gros con ». J’ai toujours eu horreur des gens mal élevés qui se cachent derrière le 3e degré pour masquer leur grossièreté et qui méprisent les autres. C’est ma culture prolo. Pas la peine de prendre des pincettes avec moi. Si problème de communication il y a, alors je pense que tu devrais d’abord balayer devant ta porte.

    Quant à me reprocher que je n’ai aucune idée, je crois que tu devrais te nourrir de la production qui a été la mienne depuis 2006. Elle est publique.

    Pas facile de chercher à comprendre sans caricaturer comme tu le fais. Nos univers sont si différents ! Avant d’affirmer, il vaut mieux effectivement connaître les gens.

    Quant à Facebook, t’as raison… Je n’ai pas à lire les propos insignifiants d’un autocentré. Merci.

  5. Sur la liste complète, il y a au total 30 verts et 29 non-verts (autres partis ou sans étiquette). Question parité difficile de mieux faire, sans compter la parité hommes-femmes.
    Les non-verts ne sont peut être pas majoritairement en haut de la liste, mais par leur engagement, ils montrent leur soutien à l’écologie politique et pour beaucoup, sont bien en dehors des vieux clivages politiques qui ralentissent les projets. De plus, beaucoup ont contribué à l’élaboration du programme, qui est le fruit d’une rédaction collective de plusieurs dizaines de personnes.
    La liste Europe Ecologie Haute-Normandie n’est peut être pas parfaite, mais au regard des 2 principaux adversaires, elle est une vraie alternative.
    L’écologie politique, qui la propose parmi les 3 listes qui vont rassembler le plus d’électeurs ?
    Cette liste a toute sa légitimité. Son projet a été élaboré de façon collective, dans l’intérêt collectif.
    Monsieur Szalkowski, je passe ici rarement, et je vois toujours les mêmes choses. Où sont les débats de fond ? vous dites par exemple, qu’il faudrait engager un plan bois pour réapprovisionner les filières, pourquoi ne pas lancer de débats sur des sujets qui font vraiment avancer la politique ?
    Si vous étiez resté avec le rassemblement Europe Écologie, vous auriez eu l’occasion de vous exprimer, de participer à la rédaction du projet (différentes tendances ont participé), et vous auriez pu être fier de porter un projet conforme à vos convictions, et que vous savez partagé aussi par les autres.
    Si vous voulez que l’écologie politique avance, cela ne sert à rien de rester dans son coin.
    Se présenter aux élections est un vrai engagement, les candidats le font dans l’intérêt collectif, et ils ont du mérite.

  6. @militante EE

    Je crois que vous ne connaissez pas bien l’histoire. Je ne suis pas resté dans mon coin. Je ne suis pas non plus dans l’exercice solitaire.

    Quant aux débats de fond, j’attends que vous vous exprimiez sur d’autres articles. C’est vous qui vous exprimez toujours sur les mêmes. je n’y peux rien !

  7. Ben moi je dis qu’il y a estuaire et estuaire. Et si vous le permettez cher stéphane et  » et se tuèrent ?  »

    La polèmique doit certainement dissimuler des conflits bien loin de mon estuaire ligérien, au demeurant fort plus discret… je regrette qu’ici nous n’ayons de Denis pour mettre les pieds dans le plat ( son coté prolo sans doute !).

    Ici, en pays de loire : les réponses sont silencieuse !

    Allons sur un point précis :
    « Parmi les 18 1ers candidats qui figurent au verso de la brochure, il y a 14 verts et 4 non verts »
    « Sur la liste complète, il y a au total 30 verts et 29 non-verts (autres partis ou sans étiquette). »
    Pourriez – vous m’indiquez pourquoi la parité n’est elle pas homogène dans l’ordre d’apparition ?
    Un vert, un non-vert : çà permet d’éviter des suspicions non ?
    Mais mon bon sens est peut être stupide : la qualité des candidats est essentiel n’est – il pas : compétence, fiabilité, cohérence…

    Pour ma part je fais confiance au débat qui vient et sera public : l’agora il n’y a que cà !

    Bien à vous !

    Gildas Layec
    perceptibles@gmail.com
    06 65 32 51 50

    Ps : Denis te fais la bise !
    Je peux t’ offrir gîte et couvert ( pas bio à 100% par manque de moyens !) sur tu est reconduit à la frontière de la hexagone ( cf chanson renaud) franco – écolo normand !

  8. @Denis

    C’est désespérant.

    Tu penses que c’est en écrivant ce genre d’article que tu construis des bases saines pour la suite d’Europe Ecologie (et notamment en Haute Normandie) ?

    Il y a un minimum d’empathie qui est nécessaire si tu veux faire de la politique. Si tu fais en sorte de te rendre insupportable, comment espères tu construire des choses par la suite ?

    Les relations sociales concrètes sont bien plus importantes que les considérations générales sur « les partis politiques ». Si tu veux oeuvrer positivement au sein d’Europe Ecologie, tu devras t’abord et avant tout trouver ta place au sein d’Europe Ecologie Haute Normandie.

    Mais à lire ces derniers billets, c’est franchement mal barré.

  9. @Denis

    bravo pour tes commentaires sur la lecture de ce programme d’EE que je partage tout à fait,plutôt qu’à un manuel de primaire cela m’a rappelé la lecture du manuel des castors juniors.Ah nostalgie proustienne de l’enfance..
    @Fred

    d’accord avec toi Fred sur l’utilisation de ces fonds régionaux pour des causes »amies ».C’est vrai!
    @Stéphane
    je constate que tu es un menteur puisqu’au début de ta réponse tu dis »je vais te répondre brièvement ».
    Quand au contenu ,je le cherche encore .Continue à nous faire rire aux guignols avec ta marionnette de nicolas Hulot.

  10. @Denis
    tu as vu la martingale de ce cher Fred ;si la liste fait un petit score le coupable est trouvé,tu devras être exécuté.
    ils font de la politique à l’ancienne et avec un peu de jugeote si tu étais une personne incontournable,il fallait
    d’intégrer sur la liste.
    max de beuzeville

  11. Très cher Julien,

    Je n’y suis pour rien si on m’a prêté la volonté de créer une liste. Il n’en était rien. Je n’y suis pour rien si, en CAP régional, on m’a prêté l’envie d’être calife à la place ducalife. C’est là où j’ai appris qu’il y avait des califes chez les verts. Quelle horreur ! Je n’y peux rien si un homme a cru que je pouvais être un concurrent. Je n’y peux rien si l’appareil des verts haut-normands a refusé la main tendue par Bernard Frau, bras droit d’Antoine Waechter. A quel titre d’ailleurs alors que Waechter est avec Fernique ? Je n’y suis pour rien si une motion bidouillée m’a exclu du CAP. Je croyais que la clairvoyance d’un politique était de rassembler dans son camp. Je n’y peux rien de la mise en demeure reçue de la part de la présidente de l’association Haute-Normandie Ecologie. Je n’y suis pour rien quant à ce programme verbeux. Je n’y suis pour rien les grossières manières de personnes qui voient dans la politique un moyen d’ascenseur social et qui n’hésitent pas à nous carcher dessus par mails interposés. Je n’y peux rien si la tête de liste Haute-Normandie Ecologie s’est opposée à la logique Europe Ecologie. Je n’y peux rien si une grande majorité des verts n’ont pas fait campagne aux Européennes en Haute-Normandie. Y-a-t-il eu des consignes ?. Je n’y peux rien si ce sont les verts qui nous ont imposé leur directeur de campagne et leurs méthodes. Je n’y peux rien si ce sont les verts qui sont allés chercher les candidats. Je n’y peux rien si mes propositions de juin et de septembre ont été toutes refusées d’un revers de la main. Et puis, je n’y peux rien à toutes ses andouilles qui m’envoient leur petite vérité alors qu’ils ne me connaissent même pas. Et je ne parle pas pour toi.

    Je n’accepterai jamais la récupération politique d’un logo au nom d’un électoralisme qui continue à me faire vomir. J’ai ce blog pour m’exprimer et j’entends continuer à le faire que ça plaise ou non. Quant au score du 14 mars, j’espère que les électeurs haut-normands ne se feront pas piéger par cette bidouille électorale et qui font place à des tas de gens qui ont vu de la lumière.

  12. @Julien

    Ce qui est désespérant, c’est de voir des gens se comporter en politique comme cette poignée d’apparatchiks qui voient la politique sous l’angle du rapport de force et de la domination.

    NB Je suis heureux que tu sois en région Nord-Pas de Calais. De la part d’un gars du Nord. Ici, en Normandie, on a affaire à des gens aux doigts crochus… en politique aussi. ;+)

  13. Le souci avec les verts (qui ont trusté EE), c’est qu’ils sont restés bloqués sur les européennes.
    En mars, le retour à la réalité va être très difficile…

  14. On n’en sort jamais avec ce cher Denis, « c’est pas de sa faute » !

  15. Etant un simple citoyen n’ayant aucune étiquette politique (je vote quand même très à gauche mais n’excluant pas de voter pour d’autres partis selon leur programme ) J’aimerai poser quelques questions et si Mr Szalkowski ou d’autres personnes pourraient me répondre cela m’éclairerait d’où quelques questions :
    1) Y a t’il eu un accord au niveau du bureau national EE pour laisser la place aux « nons verts » aux élections européennes et aux « purs verts » pour les régionales (si tel est le cas c’est bien regrettable!!)
    2) Mr Szalkowski vous dénoncez la mainmise des purs verts sur EE (si j’ai bien compris)cela reste t’il un problème régional propre à la normandie ou bien est il généralisé au niveau national ?(j’ai visité plusieurs sites de personne se revendiquant EE en PACA et je n’ai pas l’impression de ce problème là bas, je peux me tromper car tous les blogs n’ont pas la même liberté d’expression que le vôtre et peuvent censurer certains propos ou sont beaucoup moins vivants .Ce n’est pas un compliment mais juste une constation.
    3) on entend beaucoup moins Daniel cohn bendit pour les elections régionales,pour quelles raisons ? Est il en désaccord sur la méthode de choix des candidats ?
    4) concernant les programmes d’EE sur le transport ferroviaire régional cher aux écolos je suis surpris qu’EE ne propose pas la gratuité de ce mode de transport ,cela représente un coût assez important j’ en conviens mais ce serait une avancée sociale et écologique énorme non?

  16. Un grand pardon pour les fautes d’orthographe de grammaire de conjugaison….

  17. @Arnault Beigle

    Oui, il y a eu un accord de ce type. Les Européennes pour Dany… les Régionales pour les Verts. Mais les élèves ont dépassé le maître qui a la triste sensation de s’être fait rouler dans la farine.

    Oui, la situation n’est pas spécifique à la Haute-Normandie même si, chez nous, les choses sont paroxystiques et caricaturales ! Ça pète de partout. Chez les Verts et les non verts.

    Oui, je crois que Dany n’est pas d’accord avec ce qui se passe.

    NB Avant la gratuité, essayons de résoudre au moins le problème du maillage. Près de 2 h pour faire Evreux-Brionne et on finance des voies vertes pour quelques bobos qui veulent faire du roller à la campagne !

  18. @Arnault

    Pour répondre à votre question 4.
    Utiliser les transports en commun coute déjà beaucoup, beaucoup moins cher que la voiture ! cela peu réduire d’au moins 20 fois le cout des déplacements quotidiens.
    De plus il faut financer cette gratuité, et ce n’est pas très réaliste. Les régions doivent aussi assurer leur viabilité économique afin que l’argent public ne pas utilisé n’importe comment.
    Il est préférable d’investir dans les infrastructures et les services, ce qui peut être complété par des aides pour des situations particulières.
    Il est également nécessaire de communiquer, d’inciter à l’usage des transports en commun. Changer les comportements individuels est essentiel, et c’est peut être même le plus gros et le plus difficile à faire.
    On m’a relaté qu’une campagne de sensibilisation dans une commune a permis de réduire à elle seule jusqu’à 20% des consommations. Je suis sure que c’est possible.

    Quant à la parité Verts/Non-verts, elle n’est pas obligatoire au sein du rassemblement EE.
    Je vois Europe Ecologie comme une étiquette qui permet de rassembler largement les écolos. Beaucoup sont des militants verts depuis de nombreuses années, ce qui n’est pas surprenant et même fréquent chez les écolos les plus compétents.

  19. @ Mr Szalkowski

    Mais s’il y a eu accord au niveau national, Daniel cohn bendit était au courant et donc d’accord pour les régionales puisqu’il fait partie du « bureau national »!!! non?
    Pourquoi alors ne l’a t’il pas dénoncé publiquement et n’est plus d’accord maintenant? j’ai beaucoup de mal à comprendre…Enfin je crois que ça me dépasse..
    concernant le maillage ou plus precisement les infrastructures qui datent de 20 à 50 ANS je suis d’accord c’est un problème qui doit être réglé au niveau national mais qui peut être aussi résolu par une volonté politique interrégional, encore faut il le vouloir et avoir l’ambition de le faire

  20. @ militante écologiste
    Ben excusez moi mais je lis frequemment et depuis longtemps la presse et je m’intéresse à la politique mais je n’ai jamais vu et compris qu’EE n’était qu’un rassemblement d’écologistes…
    on m’aurait menti….? mais bon si vous le dites et si c’est le cas c’est bien dommage mais je respecte votre perception d’EE

  21. pardon je voulais dire de verts au lieu d’écologistes

  22. @ militante écologiste

    mince en me relisant je me suis mal exprimé …pardon
    je voulais dire qu’au delà de vos differences entre verts et non verts et en ignorant les divergences que vous avez entre vous sur ce site on s’aperçoit que les verts essayent d’avoir la mainmise sur EE au niveau national (moins évident en PACA ou j’habite ) mais c’est une évidence lorsque l’on surf sur les blogs de personnes( en occultant celui de Mr Szalkowski )non?

  23. @ Fred
    commentaire 2
    vous vous permettez de traiter de vendeur de soupe le projet de Beaumesnil (du ‘trésorier’ des verts) qui a crée des emplois et qui démontre qu’il y a chez les verts des gens qui bossent et appliquent leur engagements sociaux et environnementaux. A ne pas confondre avec la gestion de la ferme du Bec Hellouin où les ‘woofers’ font le boulot pendant que d’autres récoltent les honneurs et se retrouvent à faire une campagne surprenante pour ceux qui les ont pratiqué sur le (leur)terrain

  24. il est beau, il est bon, il est sexy…. Si l’on doit continuer la comparaison entre le programme de Claude Taleb et SERF (Stéphane Emmanuel), on doit compléter par « Il est bidon, c’est du vent, beaucoup de mots pour rien ». Alors ne comparons pas, car au moins, dans le projet des Verts, il y a des choses à prendre en compte.

    Les propos du jeune SERF, soupe qu’il sert à tout le monde, me donne envie moi aussi de jouer aux citations.

    Nicolas Chamfort avait il croisé Stéphane-Emmanuel, pour écrire :
    « Il y a des sottises bien habillées comme il y a des sots bien vêtus »

    Et Montesquieu avait il lu une des « réponses brèves » de SERF pour constater :
    « Quand on court après l’esprit, on attrape la sottise »

  25. @Renaud

    Plusieurs personnes qui l’ont parcouru m’ont fait la même réflexion. Pour SERF, pfff !

Laisser une Réponse

*