La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les Décroissants cherchent à croître !

Par      • 24 Jan, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Il y avait beaucoup de fraîcheur politique hier après-midi chez les Décroissants réunis à Rouen. Mais c’est en vieux briscard de la politique, que Stéphane Madelaine a demandé en fin de réunion à l’assemblée si il y avait opposition à une liste Haute-Normandie Décroissance pour les élections régionales des 14 et 21 mars 2010. Oui, les Décroissants auront, selon toute vraisemblance, leur liste de 60 personnes (55 candidats et 5 suppléants) aux élections régionales en Haute-Normandie.

Le choix de l’escargot

Dès le début de la réunion, Stéphane Madelaine nous brossa l’historique de la décroissance et, sans détour, nous expliqua la peine réelle qu’il y avait à fédérer les décroissants. A certains moments de la réunion, j’avais parfois l’impression d’être dans un atelier de libre parole plus proche de la psychothérapie de groupe que de l’expression politique. Mais pourquoi pas si c’est le prix à payer pour réengager les citoyens dans la politique ?

Nous avons eu le droit à l’explication sur le choix de l’escargot en logo de la décroissance. La coquille s’arrête de croître de façon à ce que le gastéropode en supporte le poids. Autrement dit, contrairement aux hommes, l’escargot apprend très vite à composer avec ses limites.

Alliances

La décroissance

La décroissance

Côté alliances, je n’ai pas pu m’empêcher d’interroger Isabelle Plouchard et Stéphane Madelaine pour savoir s’ils avaient été contactés par d’autres partis politiques. Seuls trois mouvements ont sollicité les décroissants pour envisager une alliance aux élections régionales en Haute-Normandie : le NPA, le Front de Gauche et l’AEI de Bernard Frau. Une fois encore, je regrette et je condamne l’ostracisme politique de l’appareil des verts haut-normands dont la seule logique reste la logique de l’entre-soi ! Critiquant des verts à la remorque du Parti Socialiste, je ne suis pas sûr que les décroissants auraient d’ailleurs voulu d’une telle alliance : l’élection régionale est à 2 tours !

En fin de réunion, Stéphane Madelaine rappela que la décroissance ne pouvait pas se réduire à un projet politique. En aparté, il m’indiqua sa conviction que la décroissance n’était ni de gauche ni de droite. Ça, je l’avais bien compris.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

5 Réponses »

  1. Ah oui… le MEI d’Antoine Waechter serait un groupuscule ! Tu sais… c’est ce groupuscule de 11 personnes qui viennent de conclure un accord avec les Verts en Alsace… un certain Jacques Fernique.

    En Haute-Normandie, le vice-président du MEI, Bernard Frau, avait signé l’appel des Verts. Mais il avait le tort d’être incompatible, jugé droitier. Deux poids, deux mesures. Et on est pas à une connerie près.