La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La Haute-Normandie, dernière région de France en matière d’écologie !

Par      • 7 Mar, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Oui, la région Haute-Normandie d’Alain Le Vern et de Claude Taleb est la dernière région de France métropolitaine en matière d’environnement. Ça vous étonne ?

Pollutions, maladies professionnelles, qualité de l’eau et de l’air… la présence d’élus écologistes n’a pas changé grand chose aux « fondamentaux » d’une région industrielle qui a privilégié métallurgie et automobile, chimie et pétrochimie durent 50 ans !

C’est sans doute la raison qui, aujourd’hui, amène Europe Ecologie à moins de 10% en Haute-Normandie dans les sondages ! Et la très bonne campagne de Claude Taleb n’y changera rien. On ne peut pas gagner en excluant. On ne peut pas gagner sans un réseau de militants digne de ce nom !  On ne peut pas gagner avec des co-listiers qui ont vu de la lumière après le 7 juin, sortis de la terre politique de Haute-Normandie à la manière de champignons.

Une campagne régionale ne peut pas se réduire à la mise en valeur d’un seul homme. L’élection régionale est, avant tout, un scrutin de liste et de proximité !

Source : TerraEco

Crédit photo : Ti’bout

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

7 Réponses »

  1. pleure pas denis , mais je suis également logé à la même enseigne ou presque …

  2. La région paie en effet le tribut de son économie hautement productiviste ; pétrochimie, automobile, logistique mais aussi agriculture. Alain Le Vern et Claude Taleb et tous les autres élus, et tous les citoyens aussi, ont à faire face à cette situation et à prendre les bonnes décisions, à engager les dynamiques de transformation. il semble difficile, en toute honnêteté, de leur imputer cette situation et on ne peut pas dire non plus que rien n’a déjà été fait, notamment via l’engagement très fort du vice président vert à l’environnement, JP Girod, pour commencer à changer les choses.
    Ce fut en effet depuis longtemps une terre de mission pour l’écologie. il y a eu 2 sondages, un qui place EE à 12%, un deuxième à 9%. On en saura plus dans une semaine. l’écologie à 10 %, ici, ça montrerait que les choses évoluent dans un sens positif.
    Concernant la campagne, je vous invite à en prendre mieux connaissance sur le site Europe écologie Hte Normandie http://haute-normandie.regions-europe-ecologie.fr . Vous trouverez les traces d’une campagne de terrain intense dans toute la région. Nous étions 500 vendredi soir au meeting de Rouen. J’étais ce matin sur le marché de Darnétal ; nous étions plus d’une douzaine du comité europe écologie plateaux est de Rouen. D’autres amis étaient en même temps ce matin sur les autres marchés et centres commerciaux de l’agglo, à Roue, à Sotteville, à Mont Saint Aignan, à Déville, et sans doute ailleurs dans l’Eure, le pays de Caux ou les régions havraises et dieppoises..
    cordialement

  3. @Céline

    La vraie question est aujourd’hui de savoir sir les élus verts sont plus efficaces dedans que dehors. Sur l’engagement militant, il ne se mesure pas 15 jours avant le 1er tour d’une élection à la présence de quelques militants sur les marchés.

    Cordialement et bonne fin de campagne !

    NB Nous n’avons pas eu l’honneur de se rencontrer lors des élections européennes. Beaucoup de verts n’avaient pas le même enthousiasme !

  4. Bonjour,
    Attendons cependant les résultats.D’accord avec toi Denis. L’exclusion, ne mène à rien, j’en fus victime; depuis quelques mois,le parti semble s’être inspiré des méthodes de l’ancienne URSS: exclusion, censure.Les réseaux militants, ce sont quand même eux qui aprés leur journée de travail vont distribuer « la bonne parole »dans les boîtes à lettres; eux qui sont en contact avec la population et qui par leur travail de fourmi accumule les sympathisants.Quant aux écolos de dernière minute, cela dénote une mentalité. On en dira pas plus. Ce qui est dommage, c’est que les responsables(?) aient privilegié ces gens par rapport aux militants de longue date ,convaincus et fidèles dont le travail est reconnu et qui avaient un électorat.Privilégiant aussi les adhérents de CAP21, dont on connait les convictions. Quant à la notion d’un seul homme, il suffit de voir les affiches sur les panneaux électoraux pour être fixé.Homme que la presse a qualifié de « coinçé » ,qui n’a su donner de la Normandie qu’une photo en babouches et gong venu d’ailleurs et qui regardait les mouches voler pendant une de ses premières prestations télévisées.
    Mais le pire de tout est sans doute Jérôme Bourlet qui est allé chercher Jean Luc Recher, président de la communauté de communes EMS, lui qui voulait implanter une entreprise Seveso dans la région de Gaillon qui demande un moratoire pour que les lois écologiques ne soient plus appliquées et qui il y a quelques semaines encore traitait les Verts d’imbéciles!Je me suis battu contre ce projet Seveso avec la population; cette population qualifie aujourd’hui la démarche de Jérôme Bourlet de : scandale, honte, infâmie.
    Je ne regrette pas d’avoir quitté Les Verts; j’y reviendrai quand il sera redevenu un parti de gauche et écologiste.Certaines personnes n’ont plus rien à faire dans ce parti.
    Les dirigeants ont été incapable de tirer parti du passé (celui de Waechter en particulier)par immaturité et irresponsabilité.
    Pour ma part, je continuerai à défendre l’écologie : la vraie celle là; celle de la nouvelle industrie, des nouvelles voies de communication, des nouvelles conditions de travail dans les usines et les champs.
    Cordialement,
    Philmippe

  5. Il ne faut pas oublier que les Normands sont quelque part des restes d’Anglais.
    Déja ca, c’est pas bon signe…