La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Coup de phare sur le Modem et Danielle Jeanne

Par      • 11 Jan, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Nous avions rencontré Danielle Jeanne, Jean-Yves Guyomarch et moi-même à Évreux ! Et pour tout vous dire, j’ai apprécié de discuter avec cette femme de conviction qui se bat notamment contre l’illettrisme ! Mais ce n’est pas là son seul combat. Danielle Jeanne est aussi vice-présidente de la communauté de Conches aux côtés de mon ancien camarade socialiste, Alfred Recours.

Je suis, par ailleurs, tout à fait étonné du peu d’écho que rencontrent aujourd’hui le Modem et Danielle Jeanne dans les médias haut-normands. Quant à nous gens de gauche écolos, c’est avec eux et avec d’autres que nous devrons nous entendre pour gagner en 2012 ! N’ayons pas peur des autres lorsque nous savons ce que nous sommes.

NB Ceci étant, je continue d’avoir une profonde détestation politique pour François Bayrou, l’homme qui parle aux oreilles des tracteurs le temps d’une campagne électorale.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

5 Réponses »

  1. Que le seigneur er les électeurs vous et nous entendent. Que de temps et résultats perdus de votre et de notre faute.

  2. @Denis,

    Au moins, désormais,avec un tel billet, les choses sont claires dans ta démarche .Ton ralliement à l’idée d’une alliance avec le modem,bien que dans un cadre très différent que celui du Parti socialiste,illustre bien,à mon sens,les avatars d’un courant de pensée prétendumment politico-écologique qui,sous prétexte de « faire de la politique autremen »t,en arrive,pour certains tout au moins, à justifier ce qu’il dénonçait hier .Les tribulations de ces mouvances écologiques ,commentées régulièrement par toi-même dans ce blog,montrent bien que le » faire de la politique autrement » est malheureusement contredit par des pratiques qui n’ont absolument rien à envier aux pires travers dont je te concède volontiers que nous pouvons les rencontrer au sein même du Parti socialiste et bien évidemment ailleurs.Les projections angéliques en terme de politique connaissent presque toujours des lendemains très difficiles.Je ne me réjouis pas de cette réalité pour Europe-écologie et les mouvements écologiques en règle générale car même s’ils ne répondent pas à l’ensemble des problèmatiques du 21ème siècle,loin s’en faut,ils ont pour avantage d’en fixer le cadre,ce qui n’est pas rien.Je conçois tout à fait qu’on puisse changer d’avis.Mais il faut expliquer pourquoi et se mettre en adéquation avec sa nouvelle orientation.Après t’avoir vu ,au sein du PS, porter aux nues les leaders les plus contradictoires avec pour constante cependant de soutenir tour à tour les plus sociaux-démocrates,voir libéraux d’entre eux,alors même que tu dénonces la social-démocratie,après t’avoir vu soutenir les théories du développement durable,tu en arrives dans un raccourci saisissant à soutenir celles des décroissants,on a le tournis et pour tout dire bien des difficultés à trouver la dedans une pensée cohérente et convaincante.Je doute que cet exemple soit de nature à rendre stimulant le concept du « faire de la politique autrement »auquel,moi comme beaucoup d’autres,aimerions tant adhérer.J’ajoute que je n’aurais pas écrit ce commentaire si je n’avais pas perçu dans ton billet un ton quelque peu moralisateur à l’adresse de ceux qui eux ont la « faiblesse??? »de ne pas changer d’avis par rapport à l’alliance avec le Modem.Assimiler le refus d’une alliance avec la droite à une peur des autres c’est verser dans une caricature peu propice à produire le ralliement…

    Jean-Paul Picard

  3. @Jean-Paul

    D’abord, tous mes vœux. Je sais où je suis.

    Il y a deux catégories de personnes : celles qui se lèvent et se couchent tous les jours sensiblement à la même heure qui aiment les lignes et d’autres qui détestent la routine des certitudes toutes faites et qui cherchent à en construire de nouvelles lignes.

    Le fait que je fasse un billet sur Danielle Jeanne ne veut pas dire que je suis devenu centriste. Le fait que je participe à un café radical ne veut pas dire que je suis radical ? Le fait d’avoir pris ma carte au PS signifie-t-il que je sois socialiste ? Quand on voit Fabius, Royal, DSK, Hamon côte à côte dans le même parti, la nostalgie d’une gauche jaurésienne me semble relever d’un rêve délirant. Dans mon existence, je n’ai voté socialiste que 6 fois dans ma vie. 5 fois en 2007 et 2008 et 1 fois en 1988. Avant Voynet, j’ai voté Waechter. Après j’ai voté blanc, inlassablement blanc sauf en 2002 où j’ai voté pour Besancennot. C’est le seul vote que je regrette.

    Je n’ai pas changé. Blum, Rocard, Mendès, Cohn-Bendit, … font toujours partie de mes références. Remarque les absents : Jaurès et Mitterrand. Aucun homme de droite. Castoriadis, Girard, Virilio, Morin, Barthes, Nietzsche, etc font partie aussi de mes références. Cette complexité qui ne supporte pas les lignes, je l’assume en totale liberté. Ni Dieu. Ni maître.

    Mes trois moteurs sont toujours les mêmes : un humanisme viscéral et des idées et des propositions qui, tout en assumant un imaginaire de gauche, sont celles d’un imaginaire écologique très marqué et qui n’a fait que de se renforcer au fur et à mesure du temps autour notamment de l’idée de décroissance. Mais pour être décroissant, faut-il nécessairement être de gauche ? Gaby Cohn-Bendit le dit à l’envie : « le clivage gauche-droite est un truc de fainéants ».

  4. @Denis,

    Cette complexité que tu revendiques, je la perçois très bien.A la lecture de tes billets ou écoute,elle ne m’a jamais fait problème.Bien au contraire et ta méfiance pour les lignes ,à bien des égards est aussi la mienne.Ce qui pose problème,je le répète,c’est ta propension à expliquer très insuffisamment tes changements de cap,à ne pas résoudre tes contradictions et même,en quelque sorte,à t’asseoir dessus.Ce qui pose aussi problème c’est l’emploi de la caricature , de l’outrance voir de la provocation.L’emploi à répétition du slogan de G.Cohn-Bendit illustre bien mon propos.Ce qui est  » un truc de fainéants »c’est plutôt le type de pensée qui produit ce type de slogan .A toi de voir si son utilisation relève de la lucidité et de la pertinence politique…Pour ma part,je le considère commet parfaitement réducteur et dérisoire.Si j’utilise aujourd’hui cet espace d’expression(je n’en n’abuse pas,tu en conviendras),c’est bien parceque trop,c’est trop. Denis,les inégalités n’ont pas disparu,tu le sais et l’écris.Elles se sont même sérieusement amplifiées. La misère atteint un niveau intolérable et je ne pense pas qu’on se donne des armes pour la combattre en introduisant la confusion politique.Le Modem,que tu l’admettes ou non,c’est la droite.

  5. @Jean-Paul

    Argument parfaitement recevable sur Gaby Cohn-Bendit. Sur la situation économique et sociale, je partage totalement ton analyse et je crains même que 2010 soit très compliqué et peut-être bien plus que 2009 en Haute-Normandie.

    Sur le Modem, maintenant. faisons un distinguo entre l’encadrement de centre droit et une majorité de militants (j’en ai rencontré de très nombreux) de centre gauche qui sont parfois plus à gauche que certains socialistes.

    Reste ma détestation personnelle pour François Bayrou qui est un homme de droite. Mais pour autant, sur le plan humain, les cadres haut-normands à l’image de Danielle Jeanne et de Richard Lecoeur que j’ai côtoyé sur le plan profesionnel sont des gens tout à fait fréquentables. Pas facile dans ces conditions de faire le choix de l’anathème ?

Laisser une Réponse

*