La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Communiqué de Jean-Yves Guyomarch, secrétaire du groupe des Verts d’Evreux

Par      • 15 Mar, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Jean-Yves Guyomarch m’a autorisé à publier ce communiqué auquel je souscris totalement !


Intervention au lendemain du 14 mars
par Jean-Yves Guyomarch, conseiller régional sortant et des initiateurs Europe Ecologie dans l’Eure pour les Européennes

Les résultats du premier tour mettent nettement en tête le projet régional porté par l’équipe d’Alain Le Vern.
L’enjeu n’est donc plus de conserver la région à gauche, mais de voir dans quelles conditions la liste Europe Ecologie Haute-Normandie va rejoindre, ou non, le Parti Socialiste. Sera-t-il possible d’obtenir un accord compte-tenu de l’urgence écologique ?

Le score de la liste Europe Ecologie Haute-Normandie est très décevant pour plusieurs raisons :

  • Aux Européennes Europe Ecologie talonnait la liste socialiste,
  • La liste de Claude Taleb fait un score bien inférieur aux résultats des Ecologistes dans la plupart des régions.
  • L’écart entre la liste d’Alain Levern et de Claude Taleb est très important et réduit considérablement le champ de négociation de Europe Ecologie Haute-Normandie, tant sur l’accord programmatique que sur la présence de nombreux élus écologistes.
  • Alain Levern a, lui, convaincu sur son bilan.

La liste Europe Ecologie Haute-Normandie n’a pas convaincu et a manqué de crédibilité.
Peut être parce que sa tête de liste, nostalgique de ses 6 ans de cogestion, était, dès le début dans la logique de rassemblement de second tour avec le PS.
Surtout parce que Claude Taleb, vice président à la région n’a pas su :

  • Se démarquer, pendant la campagne, de six ans de cogestion PS- PC-PRG-Verts,
  • Porter un grand projet de transformation pour la région,
  • Présenter une liste incarnant le grand rassemblement de l’écologie politique.

Nous avons alerté sur les dérives des Verts en Haute-Normandie pendant la campagne.
Vous n’êtes pas sans savoir que plusieurs militants Verts, mais aussi des signataires d’Europe Ecologie ont alerté sur les dérives régionales du rassemblement. Quelques-uns ont même quitté le parti des Verts, déçus par les méthodes et le projet des Verts de Haute-Normandie.
Nous regrettons la faiblesse des propositions de Haute-Normandie Ecologie portées par Claude Taleb. Le score médiocre de l’Écologie sera lourd de conséquences pour les quatre années à venir.

Europe Ecologie Haute-Normandie a un résultat inférieur à 10% !
Les résultats montrent que la région restera à gauche quelles que soient les négociations entre les deux tours avec toutes les listes de gauche.
Seul le sens de l’ouverture d’Alain Le Vern et les consignes nationales permettront aux élus régionaux Verts de sauver leurs postes. Il ne faut alors nourrir aucune illusion sur leur capacité à peser un peu plus pour l’écologie politique que lors de leur précédent mandat. Leur intégration dans la majorité régionale leur permettra peut être d’être vigilants sur la poursuite des politiques de développement des énergies renouvelables initiées par Alain Le Vern et pour s’assurer que le budget dédié à l’environnement sera toujours en augmentation sensible.

Quoi qu’il en soit, nous appelons tous les écologistes, les déçus de Europe Ecologie Haute-Normandie mais aussi tous ceux qui ont espéré le temps des Européennes, à garder l’espoir né avec Europe Écologie et à poursuivre avec nous la construction du rassemblement des écologistes qui a perdu de son sens, le temps d’une campagne régionale en Haute-Normandie.

Crédit photos : Roth

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , ,

2 Réponses »

  1. Oui, je crois que le rassemblement des écologistes est necessaire. Il ne peut être laissé entre les mains de ceux qui viennent de mener Haute Normandie Ecologie à l’échec.Nous sommes dans une region industrielle et concernée par le nucléaire, nous pouvions faire un score nettement supérieur. Je vois la dégringolade des voix dans certaines communes où j’ai milité jadis et où ,aujourd’hui, il n’y a pas eu de campagne.La liste était aussi trés mal composée; des anciens écologistes, connus, avec un électorat ont été exclus de « l’univers de la liste »; Je dis univers car il ne suffit pas d’être sur la liste, il faut aussi des « satellites » à côté (associations par exemple) qui vont porter labonne parole dans leur réseaux.Repenser de nouvelles formes de travail, d’actions ne peut se faire qu’avec des femmes et des hommes neufs, avec des idées nouvelles et qui respectent la démocratie.

  2. Et je crois en effet que la prudence de Claude Taleb tant à la tête des élus verts au CRHN qu’à la tête de la liste pour ces régionales 2010 n’est pas étrangère au score d’Europe Ecologie. Est-ce pour autant qu’il faut lacher prise ? Bien évidemment que non. Si nous voulons un groupe vert fort au CRHN, cela ne tient qu’à nous. Ce sont nos actions, nos mobilisations, notre créativité qui pourront les amener à plus de radicalité dans le champ institutionnel. Il nous revient donc, à nous écologistes militants, d’agir en commun pour une mutation écologiste de la Haute-Normandie. Une première occasion s’offre à nous avec le débat public sur Penly 3. Le mercredi 17 mars le collectif STOP-EPR ni à Penly ni ailleurs invite tous les écologistes de HN à se réunir à 19 h 30 à la MAS de Rouen pour discuter des actions et des interventions dans le cadre du DP sur Penly. Agissons ensemble aujourd’hui contre les projets soutenus par les productivistes de toute obédience pour inventer la normandie écologiste de demain.

Laisser une Réponse

*