La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Communiqué de Jacqueline Fihey

Par      • 18 Mar, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Je tiens à saluer le courage politique de Jacqueline Fihey, membre du groupe des verts d’Evreux, candidate sur la liste Haute-Normandie Ecologie au 1er tour des élections régionales. Elle m’a autorisé à publier ce communiqué de presse sur Voie Militante.


Je tiens aujourd’hui à remercier chaleureusement tous ceux qui ont voté le 14 mars dernier pour la Liste Haute-Normandie Ecologie de l’Eure dont j’occupais la troisième place.

C’est par respect pour les électeurs et, notamment, les 1300 ébroïciennes et ébroïciens qui, par leur vote, ont exprimé leur soutien et leurs encouragements, que je me dois d’expliquer pourquoi j’ai quitté la liste de rassemblement de la gauche constituée pour le deuxième tour.

En effet, je me suis publiquement prononcée au coté des associations environnementales, et encore tout récemment durant la campagne électorale, contre le projet de la déviation sud-Ouest d’Evreux. Il s’appuie sur des études réalisées à une époque où le « tout-routier » était pensé comme une solution pour le développement économique de la ville, bien antérieurement à la crise économique, et, à une large prise de conscience des impacts environnementaux.

L’inscription de la déviation sud-ouest d’Evreux dans la circulaire officielle qui nous parviendra avant le vote du 21 mars est loin d’être anecdotique. C’est l’un des points politiquement inacceptables pour moi.

J’aurais certes aimé représenter les écologistes au Conseil Régional. Mais, je ne peux cautionner une liste officialisant la réalisation de ce projet. J’ai donc décidé de m’en retirer.

Partagées par les Verts d’Evreux et du Sud de l’Eure, mes valeurs et mes convictions restent intactes et ancrées à gauche. Avec eux, je continuerai donc à œuvrer pour l’écologie politique dans toutes ses dimensions, notamment sociale et environnementale.

Vous pouvez toujours compter sur moi.

Jacqueline Fihey
Evreux, le 17 mars 2010

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

14 Réponses »

  1. courage politique ? j’y vois plutôt de la lâcheté ! La liste n’officialise pas la réalisation du projet, c’est juste une phrase que le PS a imposé dans la profession de foi, mais cela ne veut pas dire qu’Europe Écologie cautionne le projet, et Jacqueline Fihey le sait très bien ! Ceux qui restent en ont eu du courage eux, car accepter cette phrase dans le bulletin était la seule chance d’avoir des élus, justement, pour continuer les combats tels que les contournements routiers. Quelle déception ! La question que je me pose aujourd’hui est de savoir si Jacqueline Fihey serait restée sur la liste avec cette même inscription, mais avec une chance d’être élue… À méditer

  2. @militante EE

    Vos propos relèvent du procès d’intention. Si les mots ont un sens, alors il faut appeler un chat… un chat, une couleuvre… une couleuvre et un contournement… un contournement !

    Je peux comprendre que la vérité et la réalité vous fassent mal. Une fois de plus, vous êtes dans le déni de réalité et la servitude volontaire.

  3. @militante EE : j’ai été candidat sur cette liste. J’ai eu la caution du CAPr, mais aussi du comité local EE et des verts locaux. J’ai animé un atelier participatif de campagne: L’atelier connaissance. J’ai aussi décidé de quitter la liste en décembre dernier…
    Alors forcément, entre le comité local, l’atelier, le CAPr, et le comité de campagne hebdomadaire (réunion des candidats ), nous avons eu loisir, avec Jacqueline, sur la route Evreux-Rouen ou ailleurs, de discuter un brin…
    Je crois bien que même si elle avait eu une chance d’être élue, comme vous le dites, cela n’aurait pas eu d’incidence sur sa décision récente. C’est une décision cohérente sur le plan politique, à mon humble avis. Les compromis écologiques pour figurer sur la liste d’Alain Levern me semblent inacceptables… A méditer

  4. ce que vous ne voulez pas entendre est qu’il n’y a aucun compromis écologique ! Une phrase inscrite dans un bulletin n’équivaut pas à un vote en faveur de. Pour moi, la décision de Jacqueline Fihey est un abandon. Après avoir milité de nombreuses années contre un projet, et si près d’avoir un peu plus de pouvoir de faire bouger les choses en siégeant au conseil régional, je ne vois pas où est la cohérence politique dans cet abandon. Votre réalité et votre vérité vous sont bien propres, mais ne sont pas celles de la majorité des militants écologistes, que j’ai eu l’occasion de cotoyer au long de cette campagne. Vous voyez tout cela de loin alors je peux comprendre que la réalité que vous percevez soit déformée.

  5. @Militante EE

    Quand Yann Moulier-Boutang parle d’irriguer la société, la question est : faut-il que l’écologie politique soit le monopole d’un petit parti dont le niveau d’engagement des militants reste à géométrie variable ? Ou alors, comment intégrer ce niveau d’engagement à géométrie variable sans basculer dans la professionnalisation de la politique ?

    Europe Ecologie doit devenir autre chose que le cyclope électoraliste qu’il m’est arrivé de dénoncer. En février 2009, je ne me suis posé aucune question. Je verrai le 22. Après, je prendrai la décision de tourner une page ou bien de suivre ce qui se dessine. J’espère que je ne serai pas trop déçu. Nous l’avons tant été à la lueur de ce qui s’est passé à l’occasion des régionales en Haute-Normandie.

    Maintenant, sur le plan local, je crains que le rubicon, de part et d’autre, n’ait été franchi.

  6. « Vos propos relèvent du procès d’intention »

    Dieu sait qu’en Politique les procès d’intention sont justifiés …

  7. Sauf si Dieu n’existe pas !

  8. plutôt d’accord sur le fait qu’Europe écologie puisse rester unie ou plus précisément les Verts (et là je parle au niveau national).

    J’aurai aimé qu’il y ai un peu plus de courage parmi les candidatEs Verts et RouennaisES

  9. Véronique Bérégovoy, la femme de Jean-Michel, a oui, j’avais oublié qu’elle était sur la liste…

    facile de faire des communiqués de presse, mais la crise écolo mérite la passage aux actes. malheureusement, je vous rappelle que la surface en bio a diminué en Haute Normandie depuis 2004, que les km routes augmentent, que nous allons accueillir l’EPR à Penly, que port 2000 se développe, que la vallée de la seine est en danger. mais il y a quelques points positifs, par exemple le développement des trains régionaux dont un élu communiste avait la responsabilité.
    dés les 22 mars, les élus verts s’apprêtent à être dans la même attitude, pire surement puisque C Taleb signe avec levern un contrat de gestion et ses soutiens déclinent dans la presse qu’ils ne sont pas d’accord. Moi je conseille à Véronique Bérégovoy de prendre la vice présidence Transport histoire de changer la politique du tout route.
    j’ai ouïe dire que les verts ne voulaient pas de cette présidence pourtant Levern s’apprêtait à…
    je fais un pari dans le meilleur des cas ils auront les deux petites vice-présidence du dernier mandat, dans le pire des cas RIEN, à eux de décider.

  10. même oui c’est mieux que rien mais ça ne fait pas avancer grand chose si maintenant le Paris Normandie est le meilleur promoteur de l’écologie politique où va t-on ? y en a un qui doit bien rigolé

  11. @Jean-Yves GUYOMARCH, si je ne m’abuse, vous avez siégé comme conseiller régional vert pendant les 6 dernières années : quelles actions avez-vous personnellement menées ? Sur quels dossiers avez-vous travaillé ? Le respect dû aux électeurs commence par une participation assidue aux commissions, non ? Le politique se construit sur une base technique, sinon il ne reste que vent et fumée…

Laisser une Réponse

*