La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Attention aux faux écologistes opportunistes, par Véronique Jullien

Par      • 7 Mar, 2010 • Catégorie(s): Régionales Haute-Normandie  Régionales Haute-Normandie    

Véronique Julien est conseillère régionale verte sortante. Elle nous livre ses interrogations profondes sur la manière dont aujourd’hui l’écologie politique est incarnée en Haute-Normandie à l’occasion des élections régionales des 14 et 21 mars.


Je reçois régulièrement des messages de ‘‘Europe Ecologie Normandie”, ‘‘des verts’’, de HN…… que je dois lire mais je ne peux y répondre !!!!!! Alors je passe par ce blog pour ce message.

Pourquoi ces rappels (appels) incessants informatiques adressés à une élue régionale sortante, active et menant depuis des années une véritable politique écologique coopérative entre les territoires (Communauté d’agglomération , Région, Etat) et des acteurs multiples : la liste des dossiers en cours, en projet et innovants est longue ?

Des écologistes actifs et sérieux (élus, agents, citoyens, universitaires, entrepreneurs, etc…) j’en côtoie régulièrement et il est tout à fait possible de travailler , réfléchir et agir avec eux !!!!

Vous pouvez consulter les sites de la communauté d’agglomération Seine-Eure et de la Ville de Louviers par exemple et mesurer la politique transversale et collégiale menée depuis des années grâce à un fonctionnement démocratique assuré par le Président et le Maire… La parole est totalement et volontairement libre, d’ailleurs les expressions multiples s’entendent même dans leurs excès , leurs contradictions et leur mauvaise foi parfois !

Dans les assemblées non démocratiques, et il y en a de nombreuses, la parole est bridée et donc on ne peut même pas ni contredire, ni critiquer “le pouvoir majoritaire”.

Dans bien des communes et des collectivités dans les équipes élues : “un bon élu est celui qui ne fait rien et se tait”.

A Louviers et à la Case, les élus doivent et peuvent travailler de concert avec les agents et tous les partenaires institutionnels et citoyens……

Alors lorsque “Europe écologie Haute-Normandie” choisit d’exclure des élus, des militants qui ont mouillé leurs chemises au nom du parti vert pendant des années et lorsque l’on préfère des ‘‘images”, des ‘‘symboles’’ à la mode… et des confréries, pour tenter d’incarner les mutations écologiques urgentes… Il faut assumer ces décisions et éviter ces messages qui traduiraient un peu de panique ???

MAIS ATTENTION aux faux écologistes, aux opportunistes !

Que les électeurs déterminent bien ce qui relève des promesses, des incantations, des paroles et ce qui est traduit en engagements concrets, déterminés , bien inscrits et budgétisés dans les programmes mais surtout sur les territoires.

Il y a des élus fiables, responsables, bosseurs, actifs, présents ,sans doute trop discrets. Il ne suffit pas d’avoir un titre, l’engagement politique et la prise de responsabilité s’organisent autour d’un triptyque vouloir/savoir/pouvoir . Pour cela il faut travailler avec des services et des agents indépendants et  professionnels, des citoyens libres, des acteurs socio-économiques dynamiques…

C’est un ensemble démocratique qu’il faut pouvoir rencontrer sur les territoires.

Véronique Jullien-Mitsieno
Conseillère régionale/vice-présidente en charge de l’agenda 21 à la Case.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

7 Réponses »

  1. Je fais partie des ‘exclues’, quelques mois d’adhésion auront suffi à me rendre indésirable; plus aucun courrier des verts hauts normands, pas de brochure de campagne, ni de bulletin pour reprendre ma ‘carte’. Mais toujours ces messages ‘europe ecologie normandie’, devrais je me sentir coupable ?
    On m’a dit que c’était peut-être une erreur, qu’il fallait téléphoner à Rouen: autant tendre l’autre joue et ça n’est pas mon style!
    28 têtes de listes, cinq femmes. Bon courage à Cécile Dufflot!
    Pas de regrets, je n’ai rien à mon actif officiel comme Véronique et mon absence passe heureusement inaperçue.
    je soutiens toujours autant la cause écologique (entre autres choses) mais je ne sais pas encore comment je vais voter.

  2. @Marie-Noëlle

    Ton absence ne passera pas inaperçue dans les urnes. Ne pas savoir rassembler son camp est la plus grossière des fautes en politique !!!

    Comme toi, j’ai été exclu du CAP régional. La dynamique Europe Ecologie que nous avions impulsé dans l’Eure à l’occasion des Européennes se sera vite éteinte. A nous de raviver la flamme dans un autre cadre plus ouvert, plus innovant dès le 22 mars !

  3. « Que les électeurs déterminent bien ce qui relève des promesses, des incantations, des paroles et ce qui est traduit en engagements concrets, déterminés , bien inscrits et budgétisés dans les programmes mais surtout sur les territoires »

    Si le temps des « promesses » est terminé, ou allons nous … ?
    C’est risible ce genre de discours bien policée, faisant appel au bon sens. Il n’y a pas plus de bon sens chez les verts qu’ailleurs.
    Je les voit tous se battre contre le nucléaire. Risible. Ont-ils une solution de remplacement viable, budgétisée, bien inscrite dans le marbre, et surtout dans le territoire ?

    Foutaise.

  4. Risible la lutte contre le nucléaire?
    Tu as raison Philippe, Tchernobyl c’était tellement drole que j’en reprendrai bien une cuillère saupoudrée de Tricastin. Les poissons à trois yeux et les tyroides surdimmensionné en fait c’est drole, ça fait rire ma soeur qui a un humour tres particulier et ça remplit nos musées des horreurs (Barnum revient!!!)
    J’oublie à l’époque tu étais peut être fabiusien, le nuage s’est arrété à la frontière n’est ce pas?

    Si le post nucléaire n’est pas budgetisé c’est que personne ne veut en entendre parler surtout pas le gouvernement et son siamois radio actif Areva-EDf-Suez-GDF. Cela ferait perdre bien trop d’argent à ces messieurs alors on n’en parle pas et on dit que ce n’est pas possible.
    Idem pour les OGM, Limagrain se fait trop de blé sur les brevet alors on dit que le bio c’est la mort du paysan français.

    En continuant ainsi on peut aussi se dire que la guerre c’est pas mal (surtout quand c’est des sauvages du sud qui s’entretuent) puisque ça fournit pas mal d’emploi en france…

    J’arrete de m’énerver et je constate qu’ils ont bien réussit leur boulot là haut. Ils ont aliéné toute possibilité de pensée alternative et imposer un MEGAmodèle unique fusion du madofisme dernière génération et de l’obscurantisme féodal. Vu comme ça c’est de suite plus reposant et plus optimiste pour le futur…

  5. « Si le post nucléaire n’est pas budgetisé »

    Je ne sais pas si on peut utiliser ce gros mot: « budgétisé ».
    Toujours est-il que moins de centrales signifie en premier lieu moins de consommation. On est loin de la prescription …

  6. intéressante lettre de Véronique. Mais quelque chose me trouble tout de même. Le refus de tout cumul comme la rotation des élus sont je crois des éléments essentiels de l’écologie politique ou plutot de ce que devrait être les écologistes en politique. Si un mouvement écologiste politique radical devait venir à se reconstituer en France, je crois qu’il s’agirait d’imposer en son sein le principe clair « un(e) militant(e), un mandat »… ne pas le faire serait s’exposer à la dérive fatal qu’on connu nos amis verts depuis le début de l’ère Voynet à savoir la professionnalisation, l’institutionalisation, ce que ce cher Farbiaz appelle la « PRGisation » des Verts. Sur ce, bon courage à Véronique pour mettre en oeuvre l’agenda 21 dans la Case.