La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Un parti tout en Hamon !

Par      • 17 Oct, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    
Le combat de coqs au Parti Socialiste

Le combat de coqs au Parti Socialiste

Au Parti Socialiste, allons-nous revivre une nouvelle malédiction, celle de nos momies qui hantent nos esprits ?

Le débat, hier soir, lors de l’assemblée générale des motions organisée à Pont de l’Arche fut intéressant à plus d’un titre. Il y avait 2 « camps » : d’un côté, celui de la défensive, de la justification, de la polémique et de l’autre, celui de l’allant et du rassemblement, de l’innovation. Chacun pourrait d’ailleurs s’en revendiquer.

Guillaume Bachelay, qualifié comme étant la plume de Fabius, fut comme à son habitude excellent sur la forme. Il fut brillant. Mais, hier soir, il nous a semblé, à tous, extrêmement agressif, s’en prenant tour à tour à Bertrand Delanoë et Ségolène Royal. Nul n’est parfait. Si j’ai pu ici critiquer Ségolène Royal selon le principe du « qui aime bien châtie bien« , je me suis bien gardé de toute attaque contre Bertrand Delanoë. Guillaume nous fait part de l’impossibilité d’une « entente » idéologique avec Harlem Désir, représentant de Bertrand Delanoë. Et pourtant !

Signataire de la motion C (Hamon) et de la contribution Delanoë, je ne mesure pas toujours, au travers de  nos écrits, toute la profondeur idéologique de ce qui nous différencie sur le plan programmatique. Je ne comprends pas toujours cet intérêt mortifaire qui anime certains de nos camarades à cultiver la différence, l’impossibilité que nous aurions à nous entendre. Alors, invoquer l’idéologie quand il s’agit d’un vulgaire combat de coqs me semble relever de la parfaite mauvaise foi. Laissons les grands mots dans les cimetières de nos congrès.

Au Ps, des casseroles, tout le monde en a ! 1983-84 : le virage socio-libéral du PS orchestré par un certain Laurent Fabius ; 1997-2002 : les modalités d’application des 35 heures qui aboutirent à une augmentation spectaculaire de la productivité et un gel des salaires qui fut à l’origine de notre défaite de 2002-2008 : l’alliance contre-nature de Rebsamem, Collomb, Aubry avec le Modem lors des dernières municipales. On pourrait aussi parler du respect de la laïcité avec l’aménagement des accès à une piscine à Lille pour femmes voilées. Voilà, c’est dit. Je n’y reviendrai plus. Avant de balayer devant la porte des autres, certains d’entre nous seraient bien inspirés de balayer devant la leur.

La vraie et bonne question est la suivante : les militants cautionneront-ils une fois de plus les co-gestionnaires du Parti Socialiste qui, par leurs pratiques, nous ont plongés dans une cure d’opposition prolongée ? Quand je parle de co-gestionnaires, soyons clairs : il s’agit avant tout de la Jospinie, de la Fabiusie et de la Hollandie. Royal et Delanoë en tant que personnes, Hamon, le pôle écologique et Utopia ne me semblent pas relever de cette critique. Le 6 novembre, nous choisissons notre orientation et non notre candidat à la Présidence de la République. Quant à notre 1er secrétaire, nous voterons, pour lui, le 20 novembre.

Alors, il est temps pour les socialistes français de faire des choix quant à leur orientation. Pour ma part, c’est, sans équivoque, que je choisirai la motion C.

Crédit photo : L’Univers, la vie et moi

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

12 Réponses »

  1. J’ai trouvé Jean Pierre Mignard (motion E) particulièrement bon lors de ses interventions, tant sur la forme que sur le fond.
    Je pense que l’importance du score de la motion C sera la surprise de ce congrès, crise économique actuelle aidant.

  2. Salut Denis,

    Ta note m’aura au moins permis de découvrir que tu as signé la motion C. Même si ton nom apparaît sur la motion Delanoë.

    Mais chez Delanoë, ils ont retranscrit directement tous les signataires de leur contribution sur la motion A. Ce qui est un abus. Critiquable.

    Tu peux donc faire retirer ton nom.

    Par ailleurs, si l’évolution des signatures sur différentes motions en ligne sur internet ne permet pas de prédir du résultat des motions, il en sort clairement que chaque jour qui passe ce sont les motions A et E qui engrangent un nombre supérieur des signatures, même si la motion E de Collomb/Royal qui se détâche.

    Pour moi, les deux motions qui seront gagnantes le 6 mai au vote des militants seront celle de Hamon et Royal. je le pense depuis un moment. Je ne demande qu’à me tromper.

    1. Delanoë s’il bénéficie du reste de la Jospinie et du soutien de Hollande qui lui a apporté des cadres de Solférino, il ne reste pas moins que Delanoë a un sériuex problème d’attraction au près de la base militante socialiste. Ses déplacements en province sont très – très – mitigés (pour rester correct)

    Il sera ce dimanche à Sotteville-les-Rouen, il faudra observer. Lundi dernier il était, avec Moscvici, à Clermont-Ferrand pour un meeting et il y avait…120 militants pour les écouter.

    A cela il faut ajouter le fait que les grosses fédés qui votent au canon lui échappent : Nord-pas de calais (Aubry) et les Bouches-du-rhone, l’Hérault ou l’Aude (Royal)

    2. Aubry: risque d’être victime de la double désaffection des militants fabiusiens d’abord qui vont lui préfèrer Hamon (qui occupe bien une partie de l’espace Fabius au moment des primaires de 2006) et d’autre part d’une partie des militants Strauss-Khaniens auxquels elle est alliée qui risquent de se repartir chez Delanoë et même chez Royal.

    Mon pronostic: on aura Delanoë en deuxième position, pris entre Royal et Hamon et Aubry en quatrième.

    Bonne journée !

  3. D’abord,bravo à Denis pour cette réactivité après l’évènement.Mais tous ceux qui le connaissent ne seront pas étonnés.Cependant une chose me gêne dans ton billet,Denis,c’est qu’on n’ y ressent pas l’atmosphère de solennité engendré par la crise financière et pour cause puisqu’elle n’y est pas évoquée.Celle-ci fut pourtant bien présente dans les propos des différents intervenants amenant chacun des militants présents à bien peser l’importance de l’acte politique…J’ai pour ma part apprécié la grande qualité de la plupart des orateurs et même de certains militants dont celle de François Bouillon qui a exorté les socialistes à rechercher lors de la préparation de ce congrès non le plus petit mais le plus grand dénominateur commun entre tous les socialistes.Tu dénonces à juste titre le goût immodéré des socialistes à cultiver les différences mais je crois sans vouloir te faire offense que tu as toi-même dans un passé pas si lointain, succombé à ces « délices » mais tu n’es pas le seul et ce n’est certes pas un critère de rejet.Il reste que la période grave que nous vivons actuellement appelle les socialistes à un sursaut décisif qui permette de redonner confiance aux français dans la maîtrise de leur l’avenir.Oui il y avait bel et bien une volonté consensuelle hier soir à Pont de l’Arche et j’irais même jusqu’à dire que l’intervention de Guillaume Bachelay ( plume de Fabius,voilà là une épithète qui me semble parfaitement inutile)ne contredisais pas l’impérieuse nécessité de cette recherche de consensus.Offensif,oui,car consensus ne doit pas vouloir dire renoncement à ses convictions mais certainement pas agressif.Il faut comme l’a fort justement rappelé le présentateur de la Motion Royal que la rencontre d’un socialiste avec un autre socialiste soit un moment de plaisir et de fraternité et non un moment de suspicion et de défiance.Si cela était encore possible,enlevons tous les noms aux motions et relisons les toutes,nous serions sans doute surpris.Bien à toi. jp

  4. @Olivier

    Je partage assez largement ton analyse. Mais il faut aussi se méfier des mécanismes d’hystérésis, y compris en politique. The song remains the same. En politique, comme ailleurs, le refrain est toujours préféré au couplet.

    @Jean-Paul

    Tu l’auras compris. J’exprime, en tant que jeune militant, une grande défiance vis à vis de Laurent Fabius, de Martine Aubry, de François Hollande, de Jean-Marc Ayrault, de Lionel Jospin et de DSK. Mais suis-je le seul ? C’est, de mon point de vue, la clé du scrutin sur les motions.

    Les mots de Guillaume étaient très en décalage avec le texte – assez fade – qu’il défendait, me semble-t-il. Il y a mis toutefois beaucop de talent, beaucoup de couleurs. J’ai sans doute une perception des choses très déformée. Excuse alors toute ma « jeunesse »… de plus en plus relative au fur et à mesure que je vois mes tempes blanchir..

    Bien à vous deux.

  5. un combat de coqs au parti socialiste ?
    et de poules aussi ;-)
    youpi ! on a la parité dans la basse cours des candidats au premier secrétariat.

    mais si on n’a pas envie d’être simplement groupie d’un des candidats je rappelle qu’il y a la motion B.
    celle du pôle écologiste du PS. celle ci se place uniquement sur le débat de fond, avec l’appel à une révolution idéologique du PS autour de la notion de dévellopement durable.

    bien sur le choix de notre leader est une chose importante. je n’ai pas l’intention de faire de la démagogie basiste.

    mais comme tu le dit toi même Denis, il y a un vote le 6 novembre, sur les motions, et un autre le 20 novembre, sur les premiers secrétaires.
    chaque chose en son temps. aujourd’hui on débat sur l’orientation politique du parti. voter pour que la motion B dépasse les 5 % requis pour être représenté dans les instances du parti et donc peser sur son orientation, est peut être plus utile que de savoir quel éléphant aura la trompe devant au vote des motions (puisqu’il faudra bien faire une synthèse).

    bonne soirée amis petits poussins.

  6. Où je n’ai rien compris au texte ci-dessus et à ses « casseroles »..ou on est , me semble-t’il, à côté du sujet : ce qui est en jeu ET OPPOSE TOTALEMENT LA MOTION C ET CELLE DE DELANOE c’est le choix entre accompagner le système actuel, le gérer, ou le REFUSER et tenter de sortir du neo libéralisme généralisé tants à droite que parmi bien des dirigeants du PS..dont Delanoe…Il n’y a qu’a analyser la politique qu’il a menée à Paris : pouvez-vous dire qu’elle est vraiment socialiste ??? Des bureaux plutôt que des HLM et des cadeaux pour les bobos, c’est vraiment socialiste ? Chasser les pauvres de Paris pour créer rues piétonnes branchées et « espaces civilisés » (le mot est de le marie de Paris, il s’affiche Bd Barbès) c’est socialiste???
    Et augmenter en plus les impôts en période de crsie :cela ne montre-t’il pas, à tout le moins, qu’il considère que les habitants de Paris – les pauvres ayant été éloignés- peuvent payer plus pour ces superbes tours de bureau…
    J’ai du mal à voir sécidément ce qui relie le Maire de Paris et la motion C (il va travailler avec l’extrème gauche désormais???)

  7. @Josée Moy

    La seule chose qui nous différencie, c’est sur la vision du rôle du politique dans la société. Les soiaux-démocrates et les sociaux-libéraux sont des chiraquiens qui s’ignorent.

    J’ai signé la contribution Delanoë comme j’aurais pu signer la contribution Lienemann ou Utopia. Nos identités sont plurielles, par essence ! La simplification des choses répond sans doute au besoin de sécurité et après ?

  8. @Josée Moy

    vous avez raison effectivement Delanoë et sa vision du socialisme n’ont pas grand chose a voir avec la Motion de Benoît je trouve la motion C plus proche de la démarche des reconstructeurs et de la motion D,
    par exemple sur la crise, la motio nde martine aubry propose beaucoup et ces propositions sont plus proche de la gauche du parti représentée par Hamon… que de delanoë…

    c’est un axe de travail possible en tout cas,

    bien à toi josée n’hésite pas à me contacter
    mickaelcamus@yahoo.fr

  9. @Mickäel !

    Que de prosélytisme en faveur de Martine Aubry et DSK ! C’est vrai qu’il y a d’énormes points de jonction entre DSK et Fabius. Ne vois-tu pas que les recompositions et les décompositions sont en train de se faire ? Pour ma part, je ne me sens proche d’aucun des 3 personnages et surtout du molletisme intellectuel qui s’insinue dangereusement derrière cette « ligne » pour mieux masquer l’incohérence des hommes.

    Les motions A, C, F me semblent extrêmement « cohérentes ». Je n’ai pas tout à fait compris l’émergence d’un pôle écologique, qui, avec Christophe Caresche, me semble jouer aux « rabbateurs ».Pour Royal ou pour Delanoë ? Mystère ! Mille excuses à Guillaume. Comment expliquer autrement l’émergence d’un pôle écologique alors qu’Utopia est une motion présente depuis le congrès du Mans ! Evidemment, il y a la motion E, réunie derrière Ségolène Royal avec Peillon et Collomb qui me semblent à des années lumière.

  10. Tu es en forme denis !!! ;-)

    tu es toi même un soutien de la motion C je ne pensais pas que tu t’offusquerais à ce point de mon commentaire disant juste qu’il des points communs entre les motions C et D (ce qui ne ferme la porte à rien ni ne l’ouvre à quoi que ce soit!!)

    Je ne comprends pas ta réaction si vive…sauf si tes intérêts ne sont pas là où tu veut nous faire croire qu’ils sont…

    Tu as signé chez delanoé puis in fine la motion hamon, deux projet politiquement et ideologiquement loin d’être sur la même ligne (cf le commentaire de josée par exemple). cohérence ?

    C’est difficile de te suivre ! ta pensée est complexe? défauts de tes qualités ? choix tactique ?

    Je sens au niveau national l’émergence d’une cohésion entre la pensée et les idées des motions C et D alors bon je suis loin d’être le plus fin analyste du PS et je ne dis pas que j’ai raison juste c’est ce que je ressent….

    merci denis de nous permettre d’exprimer nos ressentis sur le congrès grace à ton blog ;-)

    et on doit garder à l’esprit qu’on est tous avant tout socialiste !

  11. denis a dit :

    « le pôle écologique, qui, avec Christophe Caresche, me semble jouer aux “rabbateurs”.Pour Royal ou pour Delanoë »

    mince alors !! j’ai encore un sacré boulot d’explication à faire.

    ça rend modeste.
    le militantisme est un long travail d’humilité.
    hé oui pour qui je me prend moi ? que c’est avec une bonne bouille et deux trois discours que je vais changer le PS comme ça ?

    bon, c’est pas grave si je ne fait que 1% je me marre bien dans ce congrés !

    par contre je suis vraiment trop naïf, je ne sait même pas pour qui je doit rabatre. Ségolène ou Bertrand ? peut tu éclairer ma lanterne denis ?

  12. @Guillaume

    J’ai croisé Caresche dans Désirs d’avenir. Cette motion est en grande partie de son initiative, non ?

    Je l’avais écouté il y a de cela quelques mois. Sa problématique écologique était très absente de son discours. J’ai été surpris, comme de nombreux militants, alors qu’il avait défendu brillament notre candidate s’en dissocier.

    Mais tu as raison. Je dois me tromper. ;+)