La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Pourquoi ne sommes-nous pas davantage audibles ?

Par      • 9 Avr, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

Dans la quête du Graal électoral qui doit être le nôtre pour 2012, une étrange question me taraude l’esprit : pourquoi les Français votent-ils aux élections pour un Parti qualifié de parti sans idées et sans projet ?

Le premier élément de réponse que j’ai esquissé déjà sur ce blog est que les Français votent à gauche quand ils sont en colère et quand la droite est au pouvoir, le quinquennat les privant de co-habitation ! Ces quelques aimables banalités nous ramènent alors à une autre question. Pourquoi, alors que nous disposons de nombreux pouvoirs locaux, nous ne sommes pas en capacité de gagner des élections législatives et présidentielles ?

Nos candidats seraient-ils moins bons que ceux de la droite ? Permettez-moi d’en douter. Dans la 2ième circonscription de l’Eure, nous avons pu d’ailleurs le vérifier ; ce n’est pas le meilleur qui l’emporte ! A la Présidentielle de 2007, alors que les médias et certains de nos camarades ont su mettre en exergue les insuffisances de notre candidate, ils ont oublié de présenter celles du candidat de l’UMP. Alors que nous avions la maîtrise quantitative de la toile, nous n’avons pas su en tirer partie du fait que les faiseurs d’opinion de gauche du Web étaient farouchement anti-Ségolène. Un reliquat du combat contre le projet de TCE ?

Le problème qui m’apparaît clairement aujourd’hui est l’absence caractérisée de couplage entre la parole militante de notre Parti (hélas trop institutionnalisée) et l’action des élus locaux. Soucieux de faire le bien commun, nos élus en viennent à gommer toute forme de prosélytisme là où nous devrions nous coordonner dans nos actions. Le Parti Socialiste est au service de nos élus. Je crains que, parfois, la force électorale que représente le Parti Socialiste s’efface devant l’esprit militant.

Le rôle d’un 1er fédéral est d’être le relais entre les élus et les militants. Il est de les mettre en mouvement au service de nos valeurs, d’idées et d’une ambition qui les dépasse sous la forme d’actions publiques, audibles, visibles relayées par les exécutifs locaux. La prééminence donnée aux élus au sein du Parti Socialiste pose le problème de l’engagement militant dans la durée. Nous n’avons pas tous vocation à être des élus ! Elle explique, par ailleurs, le peu d’engagement de certains d’entre nous dans la dernière campagne présidentielle lorsque certains élus ont fait le choix notoire de ne pas soutenir notre candidate. Dans le travail collectif qui nous attend, nous devons veiller à la manière  de rétablir les liens entre les trois niveaux (local, fédéral et national) constitutifs de notre Parti.

Voie Militante Voie Militante

Une Réponse »

  1. Un vrai programme de Grand Fédé !
    À partir de Samedi Denis, tu vas devoir le réaliser !
    N’en déplaise aux puissants de l’Eure « Socialiste », beaucoup de militant(e)s ont une vraie conscience politique dans l’Eure.