La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Michel Ranger sur le départ ?

Par      • 27 Mar, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

Les couloirs de la Fédération de l’Eure du Parti socialiste bruissent de rumeurs bien étranges autour de l’éventuelle démission de Michel Ranger.

La volonté manifeste de reprise en main de la fédération n’est pas étrangère à la manœuvre tactique dont l’un des opus les plus spectaculaires fut la candidature de Michel Champredon à Evreux. Je ne suis pas sûr que le changement d’hommes soit la condition nécessaire et suffisante pour un changement profond des comportements dans cette fédération.

Ce qui s’est passé à Gisors, Brionne, Louviers Sud, Vernon (dans une moindre mesure) lors des dernières élections cantonales nous montre clairement que les directives de notre Parti n’ont été que peu ou proue respectées dans cette fédération. On ne peut pas accuser Michel Ranger de tous les maux, alors que son attitude a été, de mon point de vue, parfaitement exemplaire lors de la dernière élection présidentielle. Responsable… sans doute. Coupable… certainement pas !!!
Si cette nouvelle venait à être vérifiée, le prochain candidat à la succession devra, de mon point de vue, respecter un certain nombre de critères :

  • sortir de la logique des clans  (je ne parle même plus de courants)  et de la volonté de contrôle
  • ancrer notre fédération dans la logique de la construction d’un grand parti de masse  et sortir de la logique d’un parti d’élus et de notables
  • communiquer en s’appuyant sur tous les outils que la technique met à notre disposition
  •  renforcer nos partenariats politiques et organiser une communication et des actions communes
  • relancer une campagne d’adhésion
  • organiser des réunions des secrétaires de section régulières visant à davantage de coordination et à lier les niveaux de notre parti (le fédéral doit clairement être le ciment fédérateur entre le local et le national)
  • veiller à réactiver les commissions

Pour rappel, lors de la désignation interne, le courant majoritaire issu du congrès du Mans n’avait obtenu un peu plus de que 40% des suffrages. Certes depuis, de nombreux militants ont quitté nos rangs. Au niveau national, les derniers chiffres évoquent la disparition de 80000 adhérents depuis l’élection présidentielle. Cela risquerait de peser dans les combats qui s’annoncent.

Voie Militante Voie Militante

Les Commentaires sont clos.