La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Mais à quoi ça sert d’être au Parti socialiste ?

Par      • 14 Juin, 2008 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

Il y a des jours comme ça où un coup de fil d’un ami – un vrai, un de ceux qui comptent dans votre vie – vous donne envie de claquer la porte et d’en finir définitivement avec le monde du vaporware que constituent le Parti Socialiste et la vie politique. Ce qui vous retient encore, c’est de voir vos propres amis et vos ennemis dire dans leur moustache : « Je vous l’avais dit. Il n’est pas fait pour la politique« .

A Brionne, quel est notre bilan ? De 5 en 2006, nous sommes passés à 20 militants. Nous avons su ouvrir nos portes à toutes les sensibilités, aux exclus, aux sympathisants là où d’autres n’ont su que s’enfermer sur eux-mêmes. Le Parti Socialiste a été représenté en tant que tel aux élections municipales et cantonales pour la première fois dans notre canton depuis 1992 sans que nous ayons été aidés par notre propre appareil. Même si nous sommes nuls, nous devons en être particulièrement fiers. Heureusement, nous avons pu compter sur des amis, des vrais : José Moréno, Alfred Recours, Jérôme Pasco, Bernard Martin, Fabien Raflik, Jacques Dorival, Michèle Rives, Anicet Boulé, François Bouillon, Rachid Mammeri, Michel Champredon, Eric Villedieu, Corinne Champain, Alain Renaldini, Alain Rey, Elodie Desrues, Philippe Grégoire, Bruno Petit, René et Claudie Niault, Yvon Le Lepvrier, Richard Jacquet, Virginie, Pierre Heuzé, Jackie Desrues, Jean-Pierre Meulemans, Yvon Graïc et tant d’autres socialistes que je ne peux pas citer ici. La liste est longue. Ces hommes et ces femmes me donnent envie de rester socialistes… définitivement. Merci. Merci. Et merci encore à vous tous. Quant aux autres… Ce que nous avons fait est loin, très loin d’être parfait. Nous nous sommes fait savonner la planche par notre propre Parti et nos représentants, sacrifiés au nom de l’intérêt de quelques uns, très éloignés qu’ils sont de l’intérêt général. Mais ils gagnent. Et pourquoi pas ?

Sur notre vie interne, rappelons que, là où la majorité des petites sections convoque des réunions pour introniser de nouveaux militants à la manière de loges maçonniques ou pour voter, nous nous astreignons à 1 réunion de section par mois. Et patatra… les obligations professionnelles vous amènent parfois à mettre en sourdine ce qui vous tient tant à cœur : la vie politique et le Parti Socialiste ! Nous y passons – j’y passe – des heures, des soirées avec Gérard, Sophie et tant d’autres. Au détriment de nos propres vies. C’est la partie immergée de l’iceberg.

Mais la vie interne, ce sont aussi nos congrès, nos contributions, nos motions. Toujours réalisés dans l’urgence comme pour mieux dissoudre la respiration démocratique.

Et puis, ce blog. Blog d’intellos décalés, d’empêcheurs de tourner en rond avec 1200 visites uniques par jour. Je sais : c’est nul. Nous sommes nuls, voire nullissimes. Moi le fils de mécanicien ajusteur, petit-fils de gendarme, de légionnaire et de mineur (et fier de l’être), je ne me résoudrai jamais à croire à la bêtise des gens là où d’autres l’ont définitivement entérinée ou intégrée.

Alors ce soir, je vous le demande : donnez-moi une bonne raison de rester au Parti Socialiste. Mes chers camarades, sachez que vous avez intérêt à avoir de solides arguments pour que je puisse les considérer comme valables. Parce que, ce soir, j’en ai marre.

Merci de prendre le temps de m’éclairer. Je compte sur vous. Vous si diserts quand il s’agit de parler de choses futiles ! Et pourquoi pas ?

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , , , , , , ,

7 Réponses »

  1. Merci à toi Denis, pour tout ce que tu fais, pour tout ce que tu essayes de faire, pour tout ce que tu nous apportes, pour tout ce que tu nous apprends.

    Merci pour ta sincérité et ta générosité, ta droiture et ton idéalisme.

    Nous avons besoin de toi, tu es notre moteur, sans toi le PS dans notre canton serait moribond, voire mourant.

    Tu es socialiste, au fond de toi, ta réaction face à la déclaration de principes le prouve, tu te reconnais en elle, alors autant rester au PS puisqu’il tu lui ressembles, autant continuer, même au risque de jouer au Don Quichotte.

    Et puis il ne faut pas faire plaisir à tous ces cons qui pensent que quelqu’un comme toi n’a pas sa place au PS, au contraire, tu y as toute ta place, le libertaire que tu es y est bien plus légitime que beaucoup.

    Ces mots sont creux, sans doute, mais ils viennent du coeur, on a besoin de toi, alors continuons ensemble ! Hum ?!

  2. Vas-y Denis fais-toi mousser !

    Tu t’es choisi tout juste là, récemment, un champion et tu n’y trouves pas ton compte ?

    Qu’est-ce qu’il doit donc être désabusé le mec…

    Mais il est vrai qu’il n’y en a plus beaucoup, de militants, aujourd’hui pour croire au « Jospinisme » et rêver. Non ?

    Allez, bon courage. Raccroche-toi !!!

  3. Qu’est-ce qui se passe Denis?

    J’ouvre mon pc ce matin sur PS Brionne 27,une habitude prise depuis peu car je vous ai découvert depuis la présentation
    des professions de foi pour le remplacement du 1er fédéral.Récent donc et pourtant
    ton site s’est révélé etre au fil des jours un véritable stimulant moral et intellectuel,une parade salutaire face au vide béant constaté par ailleurs…alors,Denis,
    ton coup de blues nous concerne tous,tes amis proches bien sur mais aussi ceux que tu n’a meme jamais vu dont je suis et qui reconnaissent la qualité indéniable de ton travail.Je le dis très librement,nous n’avons pas la meme orientation au PS et pourtant je suis convaincu que c’est avec des personnes comme toi qu’on pourra reconstruire l’idée socialiste,redonner l’espoir aux sans voix.Douter,Denis,nous n’avons pas le droit meme si c’est vrai,les attaques,les procès d’intention,les incohérences,pire la lacheté peuvent nous y amener.Mais les amis sont là pour contrebalancer l’incompréhension et l’agressivité stérile,là pour rappeler que si l’un d’entre nous a mal,tous les autres ont mal.
    A bientot Denis.

  4. Merci à vous trois, pour ces messages encourageants.

    @Martin, t’as pas tort bien sûr.

  5. oui continue comme ca il y en a pas beaucoup

  6. Eh ho dis voir…. C’est quoi ca….

    Si même toi, tu baisses les bras. Où va-t-on? Tu es note maître à penser Denis, notre lanterne dans les abysses de la politique….

    Je suis de tout coeur avec toi…Baisse pas les bras, A deux, on est plus fort….

    PS : ton mail me fait réflechir….;=)

  7. Salut Denis, je comprends ton cri de colère et de blues…..
    Tu ne sais pas où tu vas avec le parti : qui le sais en ce moment? ce qui est sur, c’est qu’il y a encore une base solide qui croit encore à nos valeurs, et ce que tu as construit avec ton site est énorme, et contribue à de l’échange. Même si j’interviens peu, je le consulte et j’apprécie les infos et commentaires.
    Et si tu en as vaiment marre, va regarder un peu le foot : mets toi a rêver, ça va te changer les idées. Tu verras, c’est un monde de gentils, ils ont plein de bons trucs pour gagner : un entraineur compétent et incontesté, une équipe unie,professionnelle et solidaires, pas obsédée par des égos et l’appat du gain….!!!!!

Laisser une Réponse

*