La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Compte-rendu de la commission rénovation du 6 mars 2006

Par      • 24 Mai, 2006 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

Il s’agit de la première réunion de la commission

Participants

Michel Champredon (Evreux), Michèle Rive (Evreux), Bernard Bonnechère (Evreux), José Moreno (Beaumont / Brionne), Jacques Dorival (Evreux), Denis Szalkowski (Beaumont/ Brionne), Patrice Adam (Fleury s A), Bernard Martin (St Marcel).

  1. Présentation : Michel Champredon, responsable [fédéral] de la commission présente les objectifs : suite au congrès du Mans, il a été décidé de mettre en place une commission nationale à la rénovation, avec des commissions locales dans chaque fédération, le but étant d’inventorier les dysfonctionnements et insatisfactions pour améliorer le fonctionnement du parti.
  2. Tour de table de présentation de chacun et expression sur le sujet : il apparaît une première série de ressentis, de convictions qui confirment le besoin. Michel Champredon propose de faire un sondage auprès des militants de la fédération, pour mesurer le besoin. Examen d’un projet de questionnaire déjà préparé par Denis et Michel. Des corrections sont apportées. Il sera affiné à la prochaine réunion après examen détaillé de chacun. Ce questionnaire pourrait faire l’objet de débats dans les sections : des membres de la commission pourraient participer dans les sections qui le souhaiteraient.
  3. Lecture rapide des propositions de foi de M Champredon et M Ranger, publiées lors du renouvellement du 1er secrétaire fédéral.
  4. La prochaine réunion est fixée au 6 avril. La réunion des représentants de chaque fédération est prévue à Paris le 18 mars. Bernard Bonnechère et Bernard Martin s’y rendront.

Annexe : liste des constats du tour de table

  • Il y a des difficultés à adhérer ; pourquoi, c’est long ?
  • Le mode fonctionnement du parti est archaïque.
  • On ne s’est pas débarrassé de l’esprit SFIO; il n’y a pas de débat, les militants se taisent.
  • Il y a des choses positives.
  • Il y a un déphasage entre le discours et la réalité d’aujourd’hui ; les tenants du pouvoirs sont tous pareils il y a le discours et le comportement.
  • Dans l’Eure il semblerait que ça commence à s’améliorer.
  • Comment faire pour que l’ensemble des militants s’intéresse ? Faire plus de place à la formation des militants ?
  • Les militants sont aussi responsables : il attendent et se montrent peu disponibles.
  • Il faut que les gens d’en haut écoutent ceux d’en bas.
  • Il y a rupture dans le militantisme, il n’y a plus de fond syndicaliste.
  • Les militants ont besoins de réflexion et de débats d’idées ; les militants ont besoin d’un autre discours que celui des slogans.
  • On se contente trop souvent d’attaquer les rivaux, mais de ne rien proposer.
  • C’est un parti d’élus, il y a un comportement de notables de ceux-ci.
  • Il y a un manque au niveau de la diversité d’origine des élus nationaux (la plupart sont énarques ou de l’administration).
  • Le parti est coupé de l’électorat.
  • Il faut des idées et un programme crédible.
  • Grosse crainte sur le projet 2007 : on voit mal comment il va venir des militants; tout se fait en haut . Et ça va se faire rapidement avec quels débats ?
  • Le centralisme démocratique n’était-il pas l’apanage d’un autre parti ?
  • Le militant ne veut plus être un simple colleur d’affiche : il veut exprimer ses idées.
  • Il va falloir secouer le cocotier !
  • La possibilité de faire remonter ses idées est difficile : existe-t–elle réellement ?
  • Le parti est trop souvent critique de la droite que force de propositions
  • Le cumul des mandats n’est plus acceptable; il faut s’y attaquer rapidement.
  • Dans notre parti où la démocratie devrait être la règle, il apparaît déplacé (voire plus) d’oser présenter sa candidature, en dehors des arrangements des notables.
  • Le net est peu utilisé, pourquoi ?
  • Les références (noms, adresses), ne sont pas connues et ça ne facilite pas les échanges entre les militants.
  • Il n’y pas de compte rendu des réunions aussi bien en section qu’en fédération.

Bernard Martin et José Moréno.

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

Les Commentaires sont clos.