La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Communiqué de Michel Ranger : Faire de la politique

Par      • 21 Août, 2006 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

À quelques jours de la rentrée, les socialistes sont dans l’action. La caravane du Mouvement des Jeunes Socialistes sillonne les routes de France, les principaux leaders du PS interviennent sur tous les sujets d’actualité tandis que les militants se préparent à entrer dans la phase active de la désignation de leur candidat(e) à l’élection présidentielle.

Si les Français entendent, à longueur d’antenne, les déclarations lénifiantes et trompeuses des ministres de Villepin, ils savent bien que le pouvoir d’achat est en baisse, que les tarifs EDF et GDF augmentent sans cesse, que la suppression prochaine de la quasi-totalité des droits de succession et que le refus de moduler le prix de l’essence à la pompe illustrent bien les choix de la droite : plus aux riches, moins aux autres ! Quand on ajoute la persistance d’une précarité érigée en système, le refus de régulariser les familles d’enfants scolarisés et les expulsions manu militari d’occupants d’un squat francilien, on mesure le mépris dans lequel sont tenus tous ceux qui ne plaisent pas au pouvoir actuel.

La priorité des socialistes n’est pas, contrairement à ce qu’affirment en choeur certains médias, la cote de popularité de tel ou telle mais la capacité à défendre le projet commun, socle de tout futur programme du candidat ou de la candidat socialiste, d’abord, et de toute la gauche, ensuite.

À quelques jours de la rencontre de La Rochelle, chaque militant doit avoir une ligne simple : développer le projet socialiste, l’expliquer, le populariser et convaincre les Français que le changement est possible. Sur l’emploi, la santé, l’éducation, les retraites, le temps de travail, la formation, la recherche, l’environnement, la politique internationale. Les socialistes ont des propositions solides en main. Il sera bien temps, ensuite, de choisir celle ou celui qui en sera le porte-parole et rassemblera toute la gauche pour conduire le projet de l’équité et de la rénovation.

Voie Militante Voie Militante

5 Réponses »

  1. Un conte du 21è siècle.
    Je vais vous raconter une histoire de notre temps. Nous sommes dans un monde ressemblant fort à la planète « Terre », dans un pays sous zone tempérée à l’Est d’un grand océan. Dans ce pays il existe deux grands groupes de distribution : le Umop’land et le Pseudhol’land. L’un comme l’autre essaie le rassembler une clientèle la plus large possible. Ainsi chez Umop’land, qui visse une clientèle généralement plus riche, le rayon des produits de luxe a été largement élargie, par des réductions exceptionnelles sur les produits de la marque ISF. Au Pseudhol’land, comme sa clientèle est influencée par une certaine vision du monde, le rayon du commerce équitable et solidaire a pris quelques mètres dans les gondoles. Ces deux grandes chaînes de distribution ont bien sûr développé la présentation de produits « bio » ou qualifiés de tel pour satisfaire à une demande d’écologie. Chez Umop’land, il a été porté une attention particulière pour que les vendeurs à la sauvette, pas toujours très en règle administrativement, soient éloignés de la région de chalandise, par la mise en place d’une sécurité plus voyante et plus expéditive. Mais pour y répondre chez Speudolland la directrice du marketing envisage de recourir à des bataillons d’hommes en uniforme.
    C’est deux grands du commerce supporte difficilement le petit commerce local. Ainsi par leurs énormes moyens financiers et de lobbying ont-ils mis à leurs bottes les médias. Chez Pseudhol’land, la direction est intervenu auprès des maires des communes où ils sont implantés pour leurs demandés de prendre des dispositions contre les petits commerces qui ne sont pas installés dans les galeries commerciales qu’ils dirigent.
    Umop’land avait il y a quelques années lancé une OPA sur un groupe de superette du nom de Udéf’land. Quelques gérants ont cédé, contre une direction de magasin plus grand, mais d’autres résistent encore, bien que travaillant sur le même type de consommateur.
    Pseudhol’land avait lui aussi monté un groupement d’achat avec quelques autres diffuseurs. Mais là encore cela n’a satisfait personne : Pseudhol’land car il n’a pu mettre son emprise totale sur ces partenaires, et les dits partenaires car ils avaient le sentiment de vendre leurs âmes au diables. Ces partenaires, par le bouche à oreille, car ils n’ont pas accès aux médias, ont remporté une belle victoire commerciale, lors d’une campagne de promotions de produits européens.
    Les circuits de ventes évoluent maintenant par le développement de e’commerce. Aussi nos deux grands groupes ont–ils, confiés à des agences de communication, le soin de diffuser leurs produits par Internet. Ainsi maintenant vous pouvez, sur votre ordinateur, consulter les catalogues programmes de ces grandes entreprises, mais également acheter des participations vous donnant le droit d’élire le ou la président(e) de la Holding.
    Bien évidemment toute ressemblance avec des personnages ou des entreprises existantes ne serait que pure coïncidence.
    A vous lire
    PS.

  2. Effectivement,je trouve qu’il est grand temps de FAIRE DE LA
    POLITIQUE au sein de notre parti car ,à entendre ou écouter les
    médias ou la plus part de nos dirigeants à part notre 1er
    secrétaire F HOLLANDE ,le soucis majeur est:qui est ou va etre
    le mieux placé pour prétendre à la candidature nationale en
    novembre. Je souhaiterais plutot les entendre parler et débattre
    de notre projet et de la caravane du projet qui sillonne la
    France actuellement,parler des sujets en cause los de ces déplace
    ments jusqu’au 21 septembre
    Ne nous endormons pas à écouter certains propos qui tendent à
    nous faire penser que le problème majeur est le choix du candidat
    à la candidature,réagissons plutot ,derriere notre 1er secrétaire
    fédéral Michel RANGER qui pense comme nous qu’avant tout nous
    devons FAIRE DE LA POLITIQUE.

  3. @Pierre

    De mon point de vue, il y a cinq magasins :
    – GauchoLand
    – ReformaLand
    – SocialDemoLand
    – LibéraloLand
    – DroitoLand

    Votre fable est très intéressante. Dans la phase du choix de notre candidat, hélàs, l’heure est à la com°.

  4. Bien que l’important de la fable soit la volonté pour certain d’absorber les plus petits, Il y a selon vous 5 magasins, mais:
    1/ dans lequel vous situez-vous? c’est là l’essentiel!!!
    2/ n’y a-t-il pas une volonté, malgré que ce mot apparaisse dans votre programme, de réduire l’expression de la DEMOCRATIE à un bipartisme UMP / PS? Bien sûr il est possible de protester un petit peu, mais il faurêtre résonable et rentrer dans le rang pour l’intérêt de qui? quelques individus carriéristes!!!
    à vous lire

  5. Reformaland, sans équivoque. Je vous conseille la lecture de l’ouvrage de Jean Touchard sur la Gauche depuis 1900.