La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Commission formation

Par      • 16 Déc, 2006 • Catégorie(s): Parti Socialiste de l'Eure  Parti Socialiste de l'Eure    

Gérard Contremoulin, lors du dernier conseil fédéral, a proposé trois dates :

  • le 12/1 : histoire du parti, en soirée
  • le 11/2 : militer aujourd’hui, en journée
  • le 9/3 : décryptage des programmes de droite et d’extrême-droite

A l’exception du dernier thème, je ne comprends pas bien le regain d’activité soudain de la commission que je trouve à contre-temps par rapport au débat autour du projet. A la fois, l’initiative mérite sincèrement et chaleureusement d’être saluée.

Voie Militante Voie Militante

2 Réponses »

  1. Bonjour,
    Pourquoi « ce regain d’activité soudain de la commission formation » s’interroge Denis le 16 décembre. A peine deux mois plus tard, il y apporte la réponse dans le compte rendu qu’il fait de la commission Rénovation.
    Poser la question de l’identité du Parti, établir qu’il y a un parcours nécessaire entre adhérent et militant, prendre conscience que les thèmes de nos débats aujourd’hui ne sont pas « nouveaux » mais s’inscrivent au contraire dans une longue tradition, voilà très exactement ce que nous avons fait lors de la première session. Peut-être il y a t il une différence de méthode. Nous cherchons à inscrire la démarche des membres du parti dans l’histoire du mouvement socialiste, dans l’histoire sociale, non seulement de notre pays mais dans l’ensemble des pays du mouvement ouvrier. On repère les grands débats qui ont marqué cette histoire (pêle-mêle : la question des alliances politiques, celle de la paix, de la violence dans l’histoire, du passage au socialisme, des rythmes du changement, etc.) Car il vaut mieux connaître son passé pour ne pas se condamner à le revivre.
    En politique particulièrement, l’histoire est un outil.
    Et bien entendu, c’est tous ensemble, sur les pas de Jaurès, de Blum et de Mitterrand que cette histoire continue de se construire. A nous d’assumer ce lourd mais glorieux passé…
    Gérard Contremoulin

  2. Je crois que cette commission aurait dû être activée bien plus tôt. C’était le sens de ma remarque. Il n’y avait pas malice dans cette remarque.