La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Franck Martin : des pratiques dignes de l’ancien régime !

Par      • 3 Juil, 2010 • Catégorie(s): Louviers  Louviers    

Conseiller régional, maire de Louviers et président de la communauté d’agglomération Seine-Eure, Franck Martin est un cumulard de la République bien ordinaire à vrai dire. Je reste toujours perplexe devant cette capacité qu’aurait un être humain de gérer trois mandats à la fois dont deux à la tête de deux exécutifs lourds en terme de charge !

Du fait qu’il a atteint, en terme d’indemnités, plus de 8000 euros mensuels, Franck Martin est obligé de reverser les excédents. Aussi,  a-t-il proposé à son conseil municipal de reverser à sa compagne, Ghislaine Baudet, maire-adjointe de Louviers, 1425 euros mensuels ! Rien ne se perd, rien ne se crée : tout reste en famille.

Franck Martin est un radical. En tout cas, il se définit comme tel. Or, comment un radical peut-il en être arrivé à des pratiques népotiques dignes de l’ancien régime ? Comment un conseil municipal d’élus de la République – des radicaux ? – a-t-il pu accepter ça ?  Comment nos institutions peuvent-elles permettre ce genre de pratique ? Il y a quelque chose de pourri au cœur de notre République.  C’est totalement inacceptable et rien ne peut justifier ce genre de pratiques politiques. Franck Martin s’est discrédité. Il s’est même ridiculisé.

Source : France 3 / Autre éclairage : Jean-Charles Houel

Crédit photos : Ancre de marine

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

2 Réponses »

  1. Un sondage est en une de Libération ce matin (5 juilllet) et il fait froid dans le dos:

    64 % des Français estiment que la classe politique est « plutôt corrompue »… Classe ou caste?

    Si le cumul des mandats ne correspond pas à la mise en oeuvre d’un projet politique cohérent sur le territoire (il est par exemple inefficace que le maire de la principale commune ne soit pas président de l’intercommunalité correspondante ou qu’un conseiller général ne soit pas aussi président d’une intercommunalité), le cumul des mandats, faute d’un statut clairement défini de l’élu en tant que professionnel de la chose publique, participe d’une hypocrisie générale derrière laquelle peuvent s’abriter des pratiques sociales très… humaines (népotisme; connivences; collusions d’intérêts; privilèges ) qui tendent à transformer la classe politique en caste…
    Les élus qui se concentrent sur un mandat ou qui limitent leur cumul à deux mandats mis en cohérence sur le territoire, sont les plus efficaces et les plus investis dans leurs missions de service public…

    Le parti socialiste est devenu le grand parti des élus locaux face à la droite parisienne de gouvernement: cette cohabitation d’un nouveau genre pourrait être dangereuse pour l’avenir du PS transformé peu à peu en parti radical de la IVe République…
    Quand les responsables deviennent notables, la réalité se gère et se digère et il semble que ce n’est pas là la tradition politique de la gauche qui a toujours voulu transformer la réalité pour améliorer le quotidien de nos concitoyens.

    Pour revenir à Franck MARTIN et à nos affaires normandes: il a raison d’afficher son mécontentement sur la question du TGV normand car le CRHN contrôlé par un notable omni-président à tout n’est plus un lieu où l’on peut imaginer une autre réalité et par conséquent, préparer l’avenir de la Normandie.

  2. @Philippe Cleris

    Oui, sur le fond, Franck a raison sur la question du TGV et de la réunification – dont je fus un adversaire acharné considérant qu’il y avait plus urgent à faire – avant de comprendre qu’elle était un élément indispensable du rééquilibre de nos territoires à condition qu’elle se fasse dans l’idée d’une remise en circuit court !

    J’aime entendre les hommes politiques s’exprimer avec leurs convictions après qu’ils ont été élus. J’aime encore mieux qu’ils le fassent au moment du débat des élections. Or, sur cette question, Franck Martin fut désespérément muet durant toute la campagne, pris qu’il était dans la contrainte du pact majoritaire qu’il avait signé avec Alain Le Vern.

Laisser une Réponse

*