La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Les Verts haut-normands choisissent leurs candidats !

Par      • 25 Sep, 2009 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

Voici la liste des candidats des Verts haut-normands dans le cadre des élections régionales de mars 2010 en Haute-Normandie :

Au titre du 76 Au titre du 27
  1. Claude Taleb
  2. Véronique Bérégovoy
  3. David Cormand
  4. Véronique Hedin Moinet
  5. Jean-Pierre Girod
  6. Jolanta Avril
  7. Jean-Luc Chavanieux
  8. Firouze Djoubri
  9. Stéphane Lefébure
  10. Céline Martineau
  1. Jérôme Bourlet
  2. Jacqueline Fihey
  3. François Merle

Cyrille Moreau a été désigné directeur de campagne. De quelle campagne ?

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , ,

9 Réponses »

  1. 13 candidats (76 + 27), 10 pour la Seine Maritime et 3 pour l’Eure. Je veux bien que notre département soit le petit poucet de la région Haute Normandie mais il me semble, qu’une règle d’attribution de 2/3 – 1/3, aurait été plus équitable en matière de représentativité (9 + 4).

  2. alors Denis, candidat fantôme n°4 ….

  3. D’accord avec Fabrice, ne serait ce que pour respecter la répartition de la population (1 269 310 hab en Seine Maritime et 582 034 dans l’Eure, source INSEE « population légale 2006 »). Beaucoup d’électeurs regardent ce genre de détail…

  4. @ Tous
    j’ai rencontré dans un passé récent(une dizaine d’année) dans une organisation syndicale Sud PTT pour
    la nommée le premier vert haut normand.
    j’en garde un triste souvenir. nous appartenions mes camarades et moi à la Poste de l’Eure et C.Taleb
    noyautait Sud Hte Normandie et la juste répartition des candidats était à l’image de la présente liste.
    l’utilisation d’un appareil ne doit rien au hasard mais l’époque est révolue et il me semble que les Verts
    seuls sont rien et au vu des résultats éparses des différents scrutins il apparait que sans unité l’écologie
    politique et la Gauche dans son ensemble n’arriveront qu’à un piètre score.
    max de beuzeville

  5. @Max

    Nous avançons tous sur des logiques qui n’ont vocation qu’à se rassembler. J’en ai la conviction. Ceux qui feront d’autres choix seront condamnés politiquement.

  6. petite précision sur le mode d’élection aux régionales :

    Il s’agit d’un vote par collège départemental. C’est un peu tordu mais les électeurs de l’Eure ne vote que pour la liste de l’Eure et de même pour le 76.

    La présente sélection de candidats, choisit en interne des verts le 19 septembre, n’est pas exhaustive mais constitue un premier choix des 10 premiers verts sur 38 candidats pour le seine maritime et 3 sur 17 pour l’Eure.

    reste ensuite à choisir des candidats d’ouverture, c-a-d des militants associatifs ou d’autre parti, et à les intercaler dans la présente liste. par exemple la n° 2 sur la liste du 76 peut devenir N° 3 si on met une « personnalité d’ouverture » en N° 2.

    C’est ce choix, des personnalités d’ouverture, de leur nombre, et de leur place sur la liste, qui n’est pas encore défini. Il le sera par une instance regroupant verts et non verts appelée CAP (c-a-d comité d’animation et de programme, je croit). j’imagine qu’il doit y avoir en ce moment d’intenses tractations et rivalités à ce sujet.

    les candidats de l’eure ne sont donc pas désavantagé dans cette présélection actuelle. (par contre c’est vrai en seine maritime c’est un peu rouenau-rouennai comme liste;-)

  7. Je ne pense que les Verts vont choisir les 55 candidats. Ou alors Il risque alors d’y avoir 55 autres candidats exaspérés de voir qu’on se fout totalement de ce qu’ils représentent.

  8. en effet Denis, ce ne sont pas les verts seul qui vont choisir les 55 candidats de la liste Haute-Normandie Ecologie. C’est le « CAP », c-a-d la réunion des verts et des personnalités d’ouvertures, (de la société civile ou d’autre parti), qui fera ce choix.

    D’ailleurs ce « CAP » se réuni ce soir, me semble-t-il. Tu y es certainement.
    Je suis frustré de ne pas être disponible pour y aller.

  9. Denis,
    C’est quasiment ficelé. Le MoDem partira seul au premier tour. Une conférence de presse, à venir, l’officialisera. Pour le second tour, ça va tirailler dur. Entre ceux (les militants) qui n’ont pas apprécié d’avoir été ostracisés, voire injuriés, par des éléments de gauche et écolos, et ceux qui sont tentés par la main tendue de Bruno Le Maire, la partie n’est pas gagnée. Il vous faudra, avant de convaincre, rassurer des militants et un électorat de centre-gauche, du bien-fondé de votre appel. C’est ce que je perçois dans les diverses conversations que je peux avoir avec eux. Mais ce n’est pas la voix officielle des responsables.
    José Alcala