La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

La Haute-Normandie, région de malheur selon l’IRB

Par      • 29 Mar, 2013 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

Entre 2010 et début 2013, ce sont au total 21701 Français qui ont été questionnés pour mesurer l’IRB, l’indice relatif du bonheur. C’est bien peu pour mesurer le bonheur pour un pays peuplé de 66 millions d’habitants ! Par rapport au Québec où l’indice se situe à 77.20, la moyenne nationale française est de 67.50. Avec un indice de 70.7, ce sont les plus de 55 ans qui sont en France les plus heureux.

La région Haute-Normandie figure tout au bas de ce classement avec un IRB de 65.0 devant la Basse-Normandie et la Franche-Comté. La Haute-Normandie arrive bonne dernière pour la santé, le travail et l’amitié !!! Rien que ça.

Les trois régions les plus « heureuses » sont le Nord Pas-de-Calais, Rhône-Alpes, Provence Alpes Côtes-d’Azur.

IRB : palmarès des régions françaises

Source : Indice Relatif du Bonheur

 

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , ,

Une Réponse »

  1. Absolument pas surpris par ce classement !
    Pour la santé, ce n’est que le reflet de la désertification rurale (rappelons que l’Eure est le 95ème dpt Français en termes de densité médicale et les zones rurales de la Seine Maritime ne sont guère mieux loties).
    Pour le travail, encore une fois, il suffit de constater la vitesse de la désindustrialisation sur notre Région. En 25 ans, les Philips, Wonder, Chapelle Darblay, BP Vernon, Carel et Fouché ont été rayés de la carte. En Haute Normandie subsistent des entrepots logistiques gigantesques employant une dizaine de caristes… L’agriculture est devenue extrêment intensive, les exploitations de 60 hectares ayant toutes disparues au profit de gigantesques fermes de 200 ou 300 hectares employant le propriétaire et un chauffeur.
    L’amitié? Tous mes amis et collègues qui ne sont pas natifs de la région m’ont dit à quel point il était difficile de s’intégrer dans notre région, nous ne sommes pas accueillants, nous n’intégrons pas les nouveaux arrivants, on ne connait pas toujours ses voisins… et le Père Alexandre formidable conteur Cauchois n’avait pas son pareil pour décrire les Taiseux et la méfiance de nos anciens. Et puis cette météo sans été depuis quelques années, c’est la cerise sur le gâteau.