La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Jean-Yves Guyomarch, en vert et contre tous !

Par      • 24 Juin, 2010 • Catégorie(s): Evreux  Evreux    

Propos liminaire

En préambule à ce billet, face aux bonimenteurs qui s’acharnent à proférer, à qui veut l’entendre, que je serais un anti-vert primaire, je tiens à rappeler que je ne le suis pas ! Ce n’est pas parce que je suis en désaccord avec la clique dirigeante des verts hauts-normands (4 personnes ?) que je serais un anti-vert primaire. Heureux les simples d’esprit ! Ce genre de raccourci est digne des méthodes que pouvaient employer les membres du Komintern dans les années 30. Ce sont là des méthodes totalement inacceptables qui cherchent à salir et à discréditer avant tout.

Je tiens à rappeler que j’ai milité au sein d’Europe Écologie à l’occasion des élections européennes de juin 2009 aux côtés de Benoît Fenault (hélas décédé), Marie-Noëlle Vallet, Jacqueline Fihey, Jean-Yves Guyomarch. A ce que je sache, à l’époque, toutes ces personnes étaient membres des Verts. Elles le sont encore. Or, je n’ai eu aucun problème à travailler avec ces militants verts qui restent, pour moi, des exemples et des références. Pour un anti-vert primaire, voilà là une contradiction sur laquelle j’aimerais que mes contradicteurs me donnent des éléments d’explication autres que des éléments d’invective. Je suis suffisamment large d’esprit pour entendre à peu près tout ! ;+) S’ils faisaient le choix d’aller sur le terrain des explications psychanalytiques, je leur demanderais toutefois d’aller, au préalable, consulter pour régler leurs « complexes » et leur rapport à l’idée de puissance et de pouvoir !

Hier soir à Evreux !

Stéphanie Taleb-Tranchard et Claude Taleb ont provoqué une assemblée générale du groupe des Verts hier soir à Evreux. Il s’agissait de « clarifier la situation » ou plutôt d’organiser, à la manière de généraux putschistes, la liquidation et la « mort » politique de Jean-Yves Guyomarch. En raison du boycott par la grande majorité du groupe des Verts d’Evreux et notamment par leur secrétaire, Jean-Yves Guyomarch, nos révoltés du radeau de la méduse se sont réunis à 9 pour se retrouver en fin de réunion à désigner à 8 comme secrétaire du groupe local, Jean-Marie Martin, et comme secrétaire-adjointe, Catherine Fenault. Je ne comprends pas comment Catherine a pu se prêter à une telle mascarade ! Jean-Marie Martin – que je ne connais pas – est un tout jeune encarté chez les Verts dont l’ascension fulgurante est digne des personnages de Bertolt Brecht ! Il a sans doute de très grandes qualités sauf celle d’être un grand démocrate.

Eléments de réflexion

En quoi le comportement de ces hommes et de ces femmes se différencie-t-il aujourd’hui  de celui des autres partis politiques ? Il est inutile de donner des leçons au Parti Socialiste, voire au Parti Communiste. Car, chez eux, c’est pire.  Alors qu’ils affichent un discours construit sur le renouvellement des pratiques en politique et sur l’éthique, ils se comportent sans aucun recul, de façon totalement mimétique par rapport aux pratiques des organisations dominantes. Relisez Toni Negri boudiou de boudiou. Je suis sûr qu’à l’UMP, c’est un havre de démocratie comparé à ce que nous avons pu vivre au sein d’Europe Ecologie et au sein des Verts en Haute-Normandie à l’occasion des élections régionales. Ces « pieds nickelés » de la politique ne font preuve d’aucune autonomie, d’aucune capacité de renouvellement. Ils cherchent à exclure et à « tuer » politiquement. Ils n’acceptent aucune contradiction et n’expriment aucune forme de tolérance face aux idées des autres. Par leur comportement, ils dévoient totalement l’idée d’écologie politique dont ils sont les artisans-fossoyeurs les plus zélés à l’insu de leur plein gré.

Pour résumer, leur éthique politique, leur écologie… elle sent le pourri !

Crédit photos : Linternaute, Miserabelx

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , ,

13 Réponses »

  1. En voilà des méthodes anti-démocratiques, voire fascistes !
    Pour un parti qui veut laver plus blanc que blanc et donner des leçons de morale aux autres, c’est vraiment du foutage de gueule !
    Je tiens à apporter tout mon soutien à Jean-Yves.

  2. @Virginie

    Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse des méthodes d’un « parti ». Seulement celles de quelques personnes… hélas.

  3. @ Denis,

    Je le sais bien, mais ils sont membres de ce parti et donc lui font du tort…

  4. Là vu la notoriété de blog voie militante,
    lu par nombre de personnes politiques :
    je fais un pari !
    Silence radio de l’état major
    vert et verdatre
    des verts et d’europe ecologie !!!

    Aucun vote sérieux ( parfois des parodies ! )
    Des cooptations lors des régionales
    Des contours juridiques plus que flous
    Des finances non publiées
    Des membres inconnues

    Et le plus effrayant vous savez quoi ?
    Personne ne relève et s’indigne !

    Gildas Layec

    Juste un exemple récent ici
    http://troisecologies.blogspot.com/2010/06/vert-iferes.html

  5. Bonjour,

    Cet « évènement » était hélas prévisible depuis les élections régionales, période pendant laquelle une grande violence de ton envers quelques militants et la mise à l’écart de ceux-ci, ont été la règle.J’apporte mon entier soutien à Jean-Yves et à Jacqueline, que l’on ne peut soupçonner d’implication superficielle et intéressée dans leur militantisme.

    Je ne retrouve plus dans Europe Écologie ce souffle d’ouverture et de démocratie, porté en son temps par le regretté Benoît Fenault.
    Bonne journée et à bientôt.

    Jean-Pierre RIQUOIS

  6. @Gildas

    Accord total avec ce que tu dis.

    @Jean-Pierre

    Oui, c’était totalement prévisible.

  7. La phrase de JP Riquois : « Je ne retrouve plus dans Europe Écologie ce souffle d’ouverture et de démocratie », je la partage totalement. Moi qui est longuement hésité à quitter le PS pour ce mouvement porteur d’espoir, je dois dire que je préfère rester dans mon parti bien qu’il y ait aussi des égos très forts et des magouilles en famille, mais aussi des personnes progressistes de valeur (idem à EE), plutôt que de m’aventurer dans un parti aux méthodes staliniennes (« je ne veux voir qu’une seule tête »). Il y a « Du flot » (masse liquide agitée de mouvements) dans cette mouvance de rassemblement, car chacun cherche à « Placé » ses ouailles avant de voir l’intérêt collectif. Pas très « Joly » tout ça … ! J’espère qu’ « Eva » mettre de l’ordre, la magistrate d’EE dont l’intégrité est avérée par des faits, sans quoi le remake des Tontons Flingueurs sortira bientôt sur nos « écrans » politiques (Europe Écologie retrouvée éparpillée, par petits bouts, aux quatre coins de la France, façon puzzle). De plus, on peut être en désaccord et se respecter quand on a à faire à des militants ouverts et posés tels que Jacqueline Fihey et Jean-Yves Guyomarch.

  8. @Fabrice

    Je crois que tu as raison de rester au Ps. Je crois que Jacqueline et Jean-Yves ont raison de rester chez les Verts. Europe Ecologie et Les Verts devraient fusionner selon toute vraisemblance. Un mouvement sécessionniste jaillira alors. Je verrais alors ce que je ferais.

    Je ne crois pas à Europe Ecologie tel qu’on nous le propose : construction du haut à caractère autoritaire et oligarchique, peu de militants, peu de discussions, aucun vote, lutte de pouvoir entre Verts et non verts, processus de désignation par cooptation. Tout cela est très éloigné de la démocratie et cela ne m’intéresse pas. Pour tout dire, ces gens ne sont pas de ma famille, de mes couleurs.

    La question qui m’interpelle aujourd’hui est : comment ai-je pu y croire ?

  9. merci pour l’ensemble de vos commentaires, et finalement de vos encouragements à continuer à militer pour l’écologie politique. je ne résume pas mon engagement politique à un désaccord politique avec cette bande de petites canailles qui osent venir à Evreux, dire à quelques nouveaux adhérents que la secrétaire régionale a tous les droits.
    ce qui vient de se passer va au delà du cas guyomarch, le couple Taleb a nié le bureau du groupe d’Evreux parce que je rappelle que Jacqueline, n’est plus secrétaire adjointe et qu’a priori le bureau a été demis de ses fonctions, à la trappe, catherine G, Dominique G, Eric P, Betty B et Catherine F, quoique Catherine F ne perd rien au change puisqu’elle devient, parait il, secrétaire Adjointe.

    je pose ce commentaire mais entre nous, je n’ai pas encore été informé du contenu du putsch auquel j’étais invité. l’ancien bureau aurait pu facilement rester majoritaire, mais nous avons décidé de laisser les 6 petits canards participer à une réunion non statutaire qui finalement ridiculise un vice président à la région et une secrétaire régionale qui ne connait même pas les statuts des verts de Haute-Normandie.
    cette réunion avait comme particularité de ne pas avoir d’ordre du jour, bizarre pour une réunion que se dit AG

    pourquoi vous embêter avec les histoires internes des verts parce que c’est tout simplement des EE à la manif d’Evreux qui avec un grand sourire, nous ont annoncé la nouvelle.
    pas un seul vert talebien, n’ a été suffisamment courageux pour m’annoncer la bonne nouvelle que je connaissais déjà.

    comment j’ai pu l’apprendre avant la manif, c’est simple le maire d’Evreux Michel Champredon n’a envoyé un texto à la fin de la réunion, cocasse non!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    et puis j’ai un scoop pour vous
    je ne sais pas si c’est une bonne nouvelle mais je suis toujours secrétaire du groupe local d’Evreux que ça déplaise ou non à Stéphanie et Claude.

    sincères amitiés vertes

  10. Bonjour,

    Je ne connais pas la situation (apparemment tendue) de la Haute Normandie mais je pense qu’il faudrait prendre les problèmes dans cet ordre:

    1) il faudrait que nous ayons au sein d’EE des visions compatibles de la politique économique et sociale à mettre en œuvre. Est-ce le cas ? Je me le demande. J’ai coutume de dire que je me demande bien si EE est à droite ou à gauche du PS, au centre ou à l’extrême gauche de l’échiquier politique. A chaque fois, on me dit que c’est une mauvaise question alors je n’arrête pas de la poser. Parce que c’est une question essentielle pour moi De façon orthogonale à l’aspect « prise en compte de l’environnement », je suis capable de me bouger pour des gens proches du centre mais pas pour des gens d’extrême gauche, qui peuvent m’être sympathiques mais qui ne sont pas de ma culture. Si on me dit qu’on est les deux à la fois, çà marche une fois (les européennes), çà marche de façon plus chaotique la deuxième ( les régionales) mais, à la troisième, je décroche et ai même le sentiment d’avoir été berné dans les étapes précédentes.

    2) D’autre part, il y a la question du choix des personnes. C’est un sujet séparé mais observons tout de même que moins on est clair sur les idées et plus on se dispute sur les personnes (c’est vrai dans une certaine mesure, il ne faut pas être trop naïf non plus). Pour nous qui étions des « bleus » en politique, l’idée que l’on pouvait choisir démocratiquement les personnes à l’intérieur des partis ou des organisations était une nécessité préalable à tout engagement de notre part. Nous avons eu des bonnes surprises mais aussi pas mal de désillusions. Surtout si on considère que les nouveaux partis (MoDem et EE) prétendaient faire de la politique autrement, ce qui relève le niveau d’exigence par rapport aux partis classiques. Le PS dont on s’est beaucoup moqué lors de ses élections internes me parait aujourd’hui plus démocratique et plus transparent qu’Europe Ecologie (mais il est trop à gauche pour moi, en tout cas pour y militer)

    Et maintenant, qu’est-ce qu’on fait ? 2012 approche et, avant cela, il y a 2011. A force de se tirer dans le pied, il ne faudrait pas que l’on aide la réélection de Nicolas Sarkozy, ce qui serait tout de même une épouvantable catastrophe.

    En Haute Normandie, vous semblez beaucoup souffrir du problème de personnes mais, en réalité, je pense que c’est le problème du positionnement politique qu’il faut régler en premier. Soit , guidé par les Verts, Europe Ecologie devient un mouvement d’extrême gauche qui ne m’intéresse pas. Ou alors, abandonné par les éléments d’extrême gauche, il devient un mouvement du centre, très marqué par l’écologie. Un point essentiel: il se démarquera très fortement du PS sur la possibilité de définir une économie juste sans s’appuyer sur une croissance forte (et il y a du boulot pour définir ceci !). Dans ce cas, il m’intéresse.

    Espérons que cette clarification arrivera rapidement maintenant.

  11. Je suis d’accord sur le fait de focaliser sur les personnes permet de ne pas parler du positionnement politique ni et du projet politique.
    c’est le cas en Haute-Normandie, ça arrange tous les petits chefs sans consistance.
    je vous invite d’ailleurs à lire les premières interventions des élus régionaux EE en Haute-Normandie, je ne devrais pas critiquer parce que seuls les anciens verts sont intervenus depuis le début du nouveau mandat, mais franchement c’est pareil que pendant mon mandat de 2004 à 2010,
    y en a un qui doit bien rigoler des élus EE en HN et franchement je pense que ça doit être difficile pour le président de région de ne pas pouffer de rire.

  12. @Jean-Philippe Vidal

    Je ne suis pas sûr qu’il s’agisse d’une question de personnes. Il s’agit, avant tout, d’un problème de comportement politique avant tout.

    Et sur le côté centro-centriste, je crois que la ligne Cohn-Bendit / Voynet va finir par s’imposer aux verts qui viennent de rentrer en nombre dans le CAP national.

Laisser une Réponse

*