La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Européennes : ces listes de l’inutile ou presque !

Par      • 31 Mai, 2009 • Catégorie(s): Haute-Normandie  Haute-Normandie    

Pour des raisons qui sont liées exclusivement au financement public des élections européennes, nous avons le droit à 18 listes dans notre grande région Nord-Ouest.

Je passerai vite sur les listes du NPA et de LO qui, sous l’effet de l’excellente campagne de nos camarades du Front de Gauche, relèguent Besancenot et Arlette à des hochets électoraux et de vieilles chimères. A l’exception des grandes villes, pas un militant, pas une affiche, pas un tract du NPA ! Ce parti est tout simplement mort avant d’être né. L’OPA de Besancenot encouragé par Michel Drucker et son ami Sarkozy sur la gauche de la gauche aura fait florès et bravo à Fabius Mélenchon et Dollez pour avoir compris qu’il y avait de l’espace là où nous aurions pu penser le contraire !

Mais là n’est pas le fond de mon propos. Je pense aussi à ces listes de l’inutile, à ces escrocs du suffrage universel qui ne daignent même pas présenter leur programme, coller leurs affiches, tracter sur les marchés. Mentions spéciales à…

Ces mouvements sectaires, sans militants, ne servent pas la démocratie. Ils sont là pour se servir eux-mêmes aux frais du contribuable, pour servir leurs propres ambitions. Parfois, certains d’entre eux peuvent donner l’illusion d’avoir deux neurones de connectés et d’avoir une idée à nous présenter tous les 5 ans là où, en fait, ils ne servent strictement à rien compte tenu de l’offre politique existante.

Ce sont ces gens qui discréditent la démocratie, de pauvres types qui prennent notre démocratie en otage ! Mais comme le disait Voltaire, « Je ne suis pas daccord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusquau bout pour que vous puissiez le dire . »

Crédit photos : les Branleurs, Temperdu, DodsArena

Voie Militante Voie Militante

Tags : , ,

3 Réponses »

  1. L’overdose de temps libre provoque des abus de langage sémantique, des prises d’otage de figures historiques, des jumelages outranciers de luttes issues de la famine et de l’obésité. Voilà les bases de l’économie du romantisme revendicatif dans les pays occidentaux.
    Lorsque nous effectuons une analyse des modèles ou des structures de contestation, nous constatons une chose commune : la non tolérance des partisans du pour ou du contre.
    Il y a une prétention bien malhonnête à avoir la rébellion systématique quand nous sommes à l’abri du besoin matériel garantissant la diffusion la propagande de canapé et que, dans le même temps, nous pouvons nous plaindre tranquillement et judiciairement de cette oppression machiavélique tuant les dissidents apolitiques à coup de cancer de la prostate ou du sein.
    La suite ici :
    http://souklaye.wordpress.com/2009/04/02/alternative-univoque-ennemi-intime-ou-conspiration-collective/

  2. Bonsoir,

    Je ne vais pas être aussi sévère que toi : les européennes offrent une tribune pour défendre ses idées. Il y a effectivement de véritables charlatans (je me rappelle des lotus sauteurs dans les années 90), mais également des militants sincères comme toi et moi.
    Je me rappelle du congrès de Reims, où j’ai découvert le mouvement Utopia grâce à une très bonne contribution que tu as toi aussi appréciée… peut-être que ces élections européennes seront l’occasion de découvrir pour le grand public les thèmes défendus par « Europe décroissance »… par exemple ;-)

    Christophe

  3. @Christophe

    Si je suis dur sur la forme, je le rappelle dans ma conclusion, en référence à Voltaire, que nous devons tout faire pour que ces olibrius puissent continuer de s’exprimer.

    NB Excellente contribution Utopia que j’étais à deux doigts de défendre . Elle a rejoint la motion C que j’ai défendue becs et ongles alors que je vois l’un de ses représentants faire de la retape pour le PG et le Front de Gauche via le logo du PRS sur son blog. Et le pire, c’est que tout le monde s’en fout.