La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Miraux et Maurey : LA HONTE.

Par      • 6 Oct, 2008 • Catégorie(s): Eure  Eure    

L’info serait presque passée inaperçue si José Alcala ne l’avait pas relayée sur son BLOG.

Une info qui m’écœure. Une info qui me fait sortir de mon (trop long) silence sur ce BLOG. Trop c’est trop.

Allons droit au but. Vous vous souvenez sans doute que Jean-Luc Miraux avait, après bien des tergiversations, décidé de ne pas se présenter aux dernières élections sénatoriales. On disait le sénateur sortant usé, fatigué, dégoûté par sa défaite aux Municipales. Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, cette décision devint une aubaine pour Hervé Maurey (Maire de Bernay par intérim), qui joua des coudes et de l’influence de son ami Ministre pour rejoindre le duo Bourdin/Ponia en lice pour le Palais Bourbon… la suite vous la connaissez.

Ce que l’on sait moins en revanche, ce sont les conditions du retrait de Miraux. La place en or qu’il occupait il l’a monnayée… on ne laisse pas un fauteuil de sénateur sans rien en retour, le siège est bien trop confortable. Ainsi on apprend que, suite à son retrait, Miraux décroche un joli poste pépère au conseil économique et social (CES) où il va toucher quelques jetons de présence. Pas de quoi fouetter un chat. Mais le problème c’est qu’il a de l’appétit le matou et qu’il s’était habitué à un certain train de vie… or sa nomination au CES ne sera effective qu’au mois de juin 2009.

Ainsi, pour permettre à l’ex sénateur de joindre les deux bouts en attendant, l’UMP de l’Eure a trouvé un montage tout à fait extraordinaire. Une situation unique, à ma connaissance, dans l’histoire de la République. Vous êtes assis, ce montage le voilà : Miraux, l’ex sénateur donc, devient collaborateur parlementaire du nouveau sénateur Hervé Maurey. Sans déconner il fallait y penser à celle-là. Bravo l’UMP, bravo Bruno Le Maire, chapeau bas messieurs, vous faites preuve ici d’un cynisme et d’un mépris sans borne.

A l’heure où notre pays traverse une grave crise de confiance. A l’heure où la crise économique punit sévèrement de nombreux foyers français, nous avions besoin de tout sauf de cela. Cette cuisine écœurante, ces magouilles entre amis, ces manœuvres honteuses sont tout simplement à vomir, elles sont en total décalage avec la réalité du quoitidien, en totale contradiction avec l’éthique et la morale que les élus locaux doivent incarner.

Ce coup de gueule valait la peine que je reprenne ma plume…

Crédit photo : Bulletin des communes

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , , ,

2 Réponses »

  1. rien d’étonnant à cela.

    bruno le maire a « forcé » la main de miraux. le nouveau représentant local de l’ump a vendu un siège de son parti pour son intérêt personnel et obtenir le soutien de morin aux élections régionales.

    ses petites magouilles continuent. il faut dire qu’avec son ami dominique, il est allé à bonne école….
    au fait… est ce un hasard si imahd lahoud était un ami de lycée de notre cher bruno…..

  2. Voilà une nouvelle qui va réconcilier les français avec la politique !!
    Ajoutée à l’interview sur France Inter de Charasse et Chevènement (nouveau sénateur Chevènement , hé oui !) entendue samedi matin dans « Eclectik » de Rebecca Mansoni : les deux compères répondent de façon odieuse et déplacée au jounaliste qui leurs demande des précisions sur les revenus et avantages des sénateurs . On pardonnera aussi à Poncelet lui même interrogé mais casi gâteux quoique Chevènement et Charasse….quoique le sénat……
    Au fait Charasse et Chevènement ils n’ont pas été de gauche ? A oui mais il y a longtemps ! … Ouf !

Laisser une Réponse

*