La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Le Maire, un petit tour et puis s’en va.

Par      • 15 Déc, 2008 • Catégorie(s): Eure  Eure    

Bruno Le Maire est parti. Il n’est plus député. Inexorablement attiré par les ors de la République, viscéralement fasciné par le pouvoir, Bruno Le Maire revient à ses premières amours, aux ordres de l’Etat, avec un grand E.

Il faut dire qu’il l’a déjà bien servi l’Etat, en tant que Directeur de Cabinet de l’ex Premier Ministre, Dominique de Villepin. Il en a même fait un livre, dans lequel à chaque page transpirait déjà la nostalgie d’avoir quitté tous ses amis énarques, qui parlent comme lui, pensent comme lui… d’avoir laissé derrière lui les intrigues du château, le sentiment de puissance que procure cette illusion d’être dans le saint des saints.

18 mois, loin de tout ça, c’est trop long, c’est trop dur. 18 mois, loin de Paris, de sa vie excitante, de ses rencontres avec des gens forcément bien, loin du cocon rassurant que forment tous ces clones bien pensants issus du même moule… loin de tout en somme, loin de l’essentiel.

18 mois à trainer sa carcasse dans une circonscription, qui heureusement accueille une base aérienne, c’est plus confortable pour parachuter. 18 mois à faire semblant de s’intéresser aux problèmes des citoyens, qui pour la plupart n’ont même pas fait d’études supérieures, et qui pensent que l’ENA c’est la télé en noir et blanc. Quelle douleur ! 18 mois à écouter la « France d’en bas » se plaindre, geindre, dire combien elle est déçue de Sarkozy, que c’était mieux avant… quelle perte de temps !

Bruno Le Maire s’ennuyait. Les rôles de composition ce n’est pas pour lui. Alors Sarkozy lui a offert un rapatriement sanitaire…. enfin la lumière, enfin ! Bruno Le Maire abandonne sans hésiter une seconde le costume boueux de député, pour la tenue d’apparat de Secrétaire d’Etat.

Ainsi s’en va Bruno Le Maire, ainsi quitte-t-il notre département, ainsi abandonne-t-il un territoire qu’il n’a jamais réellement voulu connaitre. Un petit tour et puis s’en va…

Crédit photo : L’Express.

Voie Militante Voie Militante

Tags : ,

Une Réponse »

  1. « S’en va « ? pas si sûr, Jérôme.

    Quoique… on dit que l’UMP locale lui préfèrerait nettement Hervé Morin, « moins malin, mais plus humain… », et surtout « moins cynique » que Bruno Le Maire.

    Ce cynisme transparait assez bien dans le portrait que tu fais de lui, mais après tout, les électeurs l’ont préféré à la talentueuse Anne. Pourtant la vague était rose… So what else ?!