La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Gisors, capitale des blogs politiques de l’Eure

Par      • 12 Nov, 2010 • Catégorie(s): Eure  Eure    

Mercredi 10 novembre, Philippe Méoule avait convié les principaux blogueurs politiques de l’Eure à se retrouver au restaurant le 14 juillet à Gisors autour de Marcel Larmanou.

Ce fut pour nous  l’occasion de mettre enfin des visages sur des noms. J’ai tout particulièrement été heureux de rencontrer Reynald Harlaut, co-rédacteur du blog Louviers 2008 animé par Jean-Charles Houel,  et Nono, animateur du blog Saint Pierre Express, que j’apprécie tout particulièrement . Philippe avait eu la remarquable idée d’inviter Johnny Rubio, extraordinaire dessinateur et talentueux caricaturiste. Je vous incite vivement à consulter son site que j’ajoute de ce pas à la blogoliste de Voie Militante.

Les principaux blogueurs de l'Eure tenaient convent à Gisors !

Marcel Larmanou

Le maire-conseiller général est, en dehors d’être un animal politique de grande envergure, un homme cultivé, brillant et un extraordinaire militant communiste comme il ne m’en était pas arrivé d’en rencontrer depuis 1980. C’est aussi un charmeur et un homme qui, du haut de ses 74 ans, vous croque du fond de ses yeux de chat. J’avoue être tombé sous le charme de cet homme. Je plains d’ailleurs ses « médiocres » opposants socialistes qui auront, le temps venu, à gouverner la ville de Gisors.

Pour le reste, j’ai de profonds désaccords avec Marcel Larmanou. Quand je l’ai interrogé sur la réforme des collectivités territoriales, il nous a répondu  qu’il aimait les mille-feuilles et qu’en la matière, le système actuel lui offrait entière et pleine satisfaction. Il ne s’est pas caché, en la matière, d’une certaine forme de conservatisme. Et, quand je l’ai interrogé sur le fait de savoir s’il était un cumulard comme les autres, il s’est un peu emmêlé les pieds en nous affirmant qu’il était l’homme d’un territoire. Président de communauté de communes, maire, conseiller général, il représente de fait un territoire et aussi 3 collectivités territoriales. Il n’est pas le seul dans ce cas. L’exemple de Gisors nous montre qu’il y a bel et bien deux niveaux administratifs qui n’ont plus aucune utilité dans ce pays : la commune et le département ! En tant qu’élus locaux, nous sommes nombreux à le constater et, sur cette question, il serait temps que la gauche politique de ce pays fasse le choix du parler vrai plutôt que de l’engraissement des caisses des partis politiques et du choix de la facilité contre la militance !!!

J’ai un autre point de désaccord avec Marcel Larmanou. Maire de Gisors depuis 1971, conseiller général depuis 1976, cet homme a sans doute empêché, par sa présence politique, l’émergence d’autres hommes et femmes, d’autres visions, d’autres manières de faire. Or, notre société en a grand besoin. Le durcissement qu’il connaît de la part de ses opposants socialistes, il le doit tout d’abord à lui-même.  De mon point de vue, cette absence de lucidité pour cet esprit brillant est une faute politique lourde de conséquence pour le territoire qu’il représente aujourd’hui et un risque pour la gauche !

Et les blogs dans tout ça ?

Au final, nous n’aurons très peu parlé de nous-mêmes, de nos blogs. Et, c’était peut-être mieux ! Jean-Charles a bien tenté de lancer la discussion autour de la question de l’anonymat. Arnaud Binard a, de son côté, tenté d’évoquer la question de la neutralité du net sans grand succès. En tout cas, l’initiative de Philipe Méoule que je tiens chaleureusement à remercier pour s’être démené à organiser ce rendez-vous ne restera pas sans suite. Il faut sans doute lui donner désormais des formes différentes qui permettront de rencontrer nos lecteurs et aussi d’exprimer collectivement des points de vue qui dépassent les frontières de nos couleurs politiques.

Vivement la prochaine, en compagnie, cette fois, du rédacteur de la Petite Souris Normande, auquel j’adresse toute mon amitié et tout mon soutien, et de Gilles Vaslin, l’animateur de l’excellent blog Alterbernay !

Et vive les blogs !

Crédit photos : Marcel Larmanou, Virginie, Office municipal de tourisme de Gisors

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , ,

15 Réponses »

  1. @ Fred,

    Eh dites donc moi je suis quoi ?

  2. et les intermittentes cela compte?

  3. @virginie,merci pour la photo (pour de cette page)

    Tu représentes une demi portion (fromage local) pour ce blog et
    simultanément la cerise sur le gâteau (pour te faire un peut rager) ….

    Tes articles culturels sont biens pensés et rédigés, le hic provient
    du bec endimanché …

    Le bec et son monastère sont en normandie, mais le bec et sont monastère
    ne sont pas la normandie ….

    Pour mémoire, il n’est de bon bec que de Paris ….

    Mais pour clouer le bec à virginie, il en faut beaucoup plus, peut
    être qu’un pan sur le bec est il nécessaire (?) et le bec de gaz est il
    à nouveau de service pour le préserver le cadre ou le décors, j’arrête
    là pour les prises de bec ….

    Les paysages et particularitées locales (culturelles) sont peut être
    également à placer au premier plan, n’est pas du bec qui veut ….

    Serait il possible de produire des articles culturels légèrement
    « déconcentrés » concernant la partie basse et la partie haute de
    ta région (5 départements)….

    lien descriptif :

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Normandie

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Bec-Hellouin
    http://bec-hellouin.monuments-nationaux.fr/fr/
    http://www.lebechellouin.fr/
    http://www.fermedubec.com/

    Pour ma part j’aprécie plusieurs autres becs sous diverses formes :

    http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=143
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Bec
    http://www.oiseaux.net/oiseaux/cigogne.blanche.html

    @Denis,

    Les vices vertues de chacun représentent des entités
    indissociables de l’une et de l’autre …

    Laisson le temps au temps de décanter la matière et d’en tirer
    la qintescence, les pratiques et autres arrangements entre amis
    évoluent, il n’est guère réaliste de vouloir s’époumoner à
    mouvoir un chêne lorsque l’on est frêle roseau, le vent
    s’en chargera tout seul …

    L’art et la manière de présenter les actes sont vraiment l’affaire
    de chaque responsable éditorial en ayant pour finalité d’informer les
    consciences des citoyens censés ….

    Nous sommes également responsables des vices et vertues reprochées à
    nos représentants ….

    Notre idéal démocratique est calqué sur la pr(o||é)éminence
    monopoli(s)tique issue des charges royales et qui se sont transformées
    via la révolution française en un système bourgeois de mandats électoraux
    représentatifs de catégories sociales protégées pouvant se permettre
    de perdre un siège représentatif ….

    Même si je n’aprécie pas l’art de collectionner les fonctions donnant
    droit à des « indemnités » fort rémunératrices(?) par le biais
    de jetons de présence ….

    En revanche, les us et coutumes préhistoriques de nos
    chers dinosaures « Pollutiques » ne sont pas excusables du fait de
    la toxicité des émmanations de leurs effluents néfastes pour
    l’harmonie du biotope vivant participant à leur subsistance ….

    Quelque soit la couleur de l’herbe du pré carré réservé à des
    hères (ab)usant de prérogatives éthiquement fort discutables et
    aux dépends des forces vives qui payent comptant leurs frasques
    pouvant assouvir et assurer la subsistance de diverses écuries
    associatives fanatique des pêcheurs de voi(es||x) …

    Un tel étalage de breloques et colifichets peut s’avérer
    néfaste pour la représentation équitable de la population.

    La crédibilité de nos représentants est posée du fait
    que le passif laissé par les prédécesseurs (Années 1950 à ????)
    entrave la bonne marche d’un pays et au détriment de la survie
    de tout une partie de son potentiel économique et
    la démocratie n’y retrouvé pas ses petits….

    Dans différents domaines, il est nécessaire de comprendre que le
    partage sous quelque forme que ce soit est indispensable et donc par
    là même accepter de devoir perdre de temps en temps pour pouvoir
    gagner au tour suivant ….

    L’individualisme a t-il encore un avenir lorsqu’il faudra
    pouvoir simplement partager ou échanger les matières essentielles
    et élémentaires à notre subsitance ?

    Le prochain défi « Pollutique » sera de séparer le bon grain
    de l’ivraie de l’écolonomie et de ne pas accepter tout de
    repeindre en vert comme le fait la publicité pour
    représenter une marque de lessive qui lave plus blanc …..

    indemnitées encadrées :

    http://www.fonction-publique.gouv.fr/article723.html

  4. @ Bernard,

    Je n’écris pas que sur le Bec, loin de là !

    @ Fred,

    Merci ! Pour mémoire je suis demi-rouennaise ! ;+)

    @ Marie-Noëlle,

    Bien-sûr !

  5. @Virginie,
    Oui mais toi tu prends la photo… Moi je dis : épididyme d’or de novembre !

  6. @ virginie,

    j’ai simplement voulu essayé de trouver un moyen de parler du bec à toutes les sauces
    et de toutes ses formes et essayer un petit exercie de style amusant ….

    et un lien pour virginie :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Beck_(manga)
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Beck

    Pour Marie-Noelle :
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Rooibos
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Thé

    petit détail, nous consommons tous une infusion de feuiles de camélia séchées ….

    et une tartine pour fred :

    http://www.youtube.com/watch?v=YtRuaMOn6Ks

    bon « apétit » fred ;-)

  7. @Denis,

    J’ai bien aprécié l’article mais il manque quelques références pour
    un lecteur situé hors du contexte local ….

    les références concerant Gisors :

    http://www.gisors.org/
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Gisors

  8. @Bernard

    L’intérêt de l’article ne me semble pas être de parler de la ville de Gisors !!!

  9. Bonjour Denis,

    J’ai vraiment étais décu de ne pas pouvoir venir. Mais quand on a des enfants en bas âge et que madame travaille en 3-8, j’ai dû garder mes enfants.

    J’espère que d’autres rencontrent auront lieu à l’avenir, et pourquoi pas lors de la fête de l’Huma à Rouen la semaine prochaine ?

    Je vais certainement y aller le samedi, l’occasion peut être de nous croiser.

    @+ et bonne continuation pour Voie Militante !

    Arnaud

    UMP, pardon PS : je viens de lançer un Blog sur les Cantonales 2011 sur la canton de Pavilly où je réside : http://cantonales2011pavilly.over-blog.com

  10. @Arnaud

    Nous aurons l’occasion de réitérer l’expérience sous une forme un peu différente.

    Amitié.

    Denis.

    NB Je ne sais pas si j’irais à la fête de l’Huma à Rouen.

Laisser une Réponse

*