La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Une cabale contre Marc-Antoine Jamet !

Par      • 7 Juil, 2010 • Catégorie(s): Eure  Eure    

D’après mes informations, il semble que Marc-Antoine Jamet soit tombé dans un piège. Le Président du Conseil d’Agglomération Seine-Eure, Franck Martin, aurait accepté, à la demande du maire de Val de Reuil,  de proposer au conseil communautaire de la CASE de verser une avance en trésorerie de 1.5 millions d’euros à la ville de Val de Reuil. Entre temps, le Président de la CASE aurait tout fait pour que cette délibération ne soit pas votée. Au passage, le maire de Louviers, Franck Martin, en profite pour dénoncer la situation des finances de la ville de Val de Reuil. Il dénonce, par ailleurs la couardise de Marc-Antoine Jamet à avoir laissé le soin à Janick Léger, vice-présidente de la CASE, de défendre cette délibération en son absence.

N’ayant pas en main la convention de délégation de maîtrise d’ouvrage de l’ANRU (Agence Nationale de Rénovation Urbaine) signée entre la ville de Val de Reuil et la CASE, je tiens à préciser que cela fera l’objet d’un billet ultérieur dans Voie Militante.

Les finances de Val de Reuil

A la lecture des données financières relatives à la ville de Val de Reuil, vous pourrez vous apercevoir que l’équipe municipale dirigée par Marc-Antoine Jamet a désendetté la ville de Val de Reuil. En 2000, la dette était de 4361 euros par habitant. En 2009, la dette est passée à 3270 euros. En euros constants, cela correspond à un désendettement de 35.7% précisément. En 2009, l’endettement reste très élevé puisqu’il se situe à près de 3.5 fois celui des communes disposant du même nombre d’habitants. Val de Reuil a le lourd handicap d’être une ville « nouvelle » et, par voie de conséquence, d’avoir des dettes !

Et les finances de Louviers ?

Dans la même période, la dette de la ville de Louviers a diminué de 11% seulement en euros constants, augmentant même de 1829 à 1888 euros en valeur nominale. L’endettement y est près de deux fois supérieur à la moyenne nationale pour des communes de cette taille. Pas de quoi donner des leçons de finances publiques !

Plus c’est gros, plus c’est idiot !

Marc-Antoine Jamet a, sans doute, de très nombreux défauts et notamment celui d’être un grand bourgeois pour un homme qui a choisi d’aller au Parti Socialiste. Mais, pour l’avoir approché de 2005 à 2008, il ne m’a jamais donné la sensation d’un homme qui se défile et qui craigne l’adversité !!! Je ne pense pas être le seul dans ce cas à avoir cette perception.

Franck Martin explique sur Caméra Diagonale, le blog de José Alcala, que le développement économique de Val de Reuil s’est fait grâce au département, à la région et à la CASE. Du fait de la loi Chevènement du 12 juillet 1999 sur la coopération intercommunale, comment croyez-vous qu’il puisse en être autrement ? Le président de la CASE n’est pas sans savoir que le développement économique est une compétence obligatoire des conseils d’agglomérations. Pour l’avoir rencontré récemment, je crois qu’il est en possession de tous ses moyens intellectuels.

Je rejoins mon ancien camarade Jérôme Pasco sur le fait que Franck Martin a cherché, par tous les moyens, par tous ses réseaux, par toutes ses amitiés, à produire un contre-feu à la suite de l’annonce du reversement de l’écrêtement de ses indemnités d’élu à sa compagne, maire-adjointe de Louviers. Cette décision, même si elle est totalement légale, s’inscrit dans des pratiques népotiques dignes de l’Ancien Régime.

J’ai peur que mon camarade blogueur de Lacaze, opposant farouche au maire de Val de Reuil, ne se soit fait quelque peu enfumer dans cette sordide affaire !

Crédit photos : Wikipedia, Paperblog

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , , , , ,

6 Réponses »

  1. Merci Denis pour le travail que tu fais en entretenant ce blog …

    Le plus regrettable, c’est le manque de courage, et/ou de lucidité des élus qui composent la CASE. Il ne tient qu’à eux d’assainir la situation et d’y faire vivre un peu plus de démocratie locale. Faut-il avoir pitié de ces vieux élus, engoncés dans leur habit « notabilaire » depuis un quart de siècle, ou les blâmer pour leur aveuglement… Et pendant ce temps-là, on parle moins de la compagne et élue ville de Louviers et de la CASE du navigateur lovérien… et surtour des biscuits qu’ils accumulent pour leurs vieux jours. C’est touchant et émouvant !

    Mais ce qui agace pourtant le résident de la CASE, c’est que MAJ, même sans rien faire, a le chic pour rendre fou-jaloux Martin-fils-de-Louviers : l’un est bardé de diplômes, l’autre pas, ce qui donne au premier une sérénité que le second n’aura jamais ; l’un est bien élevé, l’autre prend des airs de paon pour combler le vide sidéral qui nourri son ego ; L’un respecte ses adversaires politiques, l’autre accepte de discuter avec qu’après les avoir bien sali et piétiné; l’un adressera un salut amicale à une femme qu’il connait, l’autre vérifiera au préalable sa docilité…

    Le hic dans cette histoire, est que tout cela n’empêche nullement le résident de la CASE de « séduire » sur un territoire qu’il a fait sien : L’homme est-il donc si irrésistible ? ou est-il simplement craint, pour la tirelire-de -deniers-publics qu’il agite si bien ?

    Dans tous les cas, il est navrant pour la République de fonctionner avec des egos pareils, même si la chose est courante en politique en France, il y a des degrés d’ego qui nuisent à l’existence d’une véritable démocratie locale. C’est un enjeu hautement politique, à l’heure on la réforme territoriale souhaite donner davantage de pouvoir aux communes et structures intercommunales …

    Hélène LEDOUX
    ex-secrétaire nationale du PRG
    Ancienne collaboratrice de Franck MARTIN

  2. Pour que je puisse avoir confiance en MAJ il me faudrait un peu plus de faits (de signes) qui tendent à me prouver qu’il est réellement près des « laisser pour compte ». Une chose est sûre et là c’est un fait, Bernard Tapie, homme au-dessus de toutes magouilles comme chacun le sait, a pu reprendre sa carte au PRG. Trop fort ce Nanard et peu regardant le PRG … !
    Un élu du PS qui fait un « tollé » et un ex « taulard » qui Peu Revenir Gaiement au PRG ; j’en perd mon latin politique.

  3. La réponse est simple : Marc-Antoine Jamet désendette sa commune . Je travaille comme fonctionnaire à la Préfecture. Voila le dernier avis de la Chambre Régionale des Comptes que nous avons reçu voici quelques semaines et qui a été transmis à la Préfète.
    « La situation financière de la commune s’améliore depuis 2003. L’augmentation de la capacité d’autofinancement a permis de faire face aux annuités d’emprunt sur toute la période. Le ratio de désendettement s’est également amélioré sous l’effet conjugué de cette augmentation et de la diminution de l’endettement. Néanmoins, la dette globale est encore élevée en raison notamment de l’héritage de l’établissement public de la ville nouvelle.
    L’évolution favorable des bases fiscales a permis à la commune le maintien des taux des contributions directes de 2003 à 2009 tout en consacrant plus de 26 millions d’euros d’investissement dans le domaine de l’enseignement et de l’aménagement urbain . »

  4. @Sabine

    Tout cela est effectivement vérifiable.

Laisser une Réponse

*