La voix militante de citoyens d'ici et d'ailleurs

Bonne route pour 2011

Par      • 31 Déc, 2010 • Catégorie(s): Eure  Eure    

L’écologie politique doit trouver son chemin hors des sentiers traditionnels et surtout sans emprunter toutes ces routes.

Ces routes qui nous font perdre tant de temps, nous conduisent à l’ennui, aux longues soirées télévisées, à l’oubli des moments de rencontres avec l’autre au coin du feu de bois.

Ces routes qui nous précipitent vers les hypermarchés, nous font remplir notre caddie à ras bord, nous font consommer l’eau Auvergnate,  les cartons,  les plastiques ou  les Labels rouge, vert, bio, d’origine contrôlée…

Ces routes qui nous mènent aux aéroports, pour passer nos vacances au soleil, pour ne pas perdre quelques minutes,  pour gagner un repas sous cellophane, pour travailler ce matin à Londres et cette après midi à Madrid.

Ces routes où l’élu dit oui par la loi quand le  citoyen avait dit non dans la rue ou dans les urnes.

Ces routes où le pouvoir d’achat, le PIB et le soutien financier aux grandes banques sont les indicateurs de notre bonne santé.

Ces routes qui laissent chaque jour des millions de femmes et d’hommes sur le bord du chemin sans toit, sans travail, sans famille, sans ressources, sans papier…

Ces routes qui font tant de victimes de la pollution, des camions, des voitures, de l’eau, de la nourriture, du nucléaire…

Si les routes que vous empruntez chaque jour vous font mal au dos, vous fatiguent les yeux, vous coûtent cher et rendent ou rendront tristes vos enfants…

… il faut accepter le bilan, ces routes  sont ou deviennent  impraticables.

D’autres routes existent ou sont à imaginer,  les écologistes de l’Eure commencent à les emprunter. Ils s’y engagent dans un état d’esprit et avec la volonté que personne ne reste sur le bord du chemin.

Si la première étape de leur voyage est de se faire entendre pour les cantonales 2011, la route est longue et ils espèrent qu’un jour vous ferez un bout de chemin avec eux.

Bonne  Année et bonne route à tous pour 2011 !

Crédit photos : Communik 45 ; Cinemactu.com

Voie Militante Voie Militante

Tags : , , , , , ,

8 Réponses »

  1. Une autre route, telle que je la perçois dans tes propos, ça donne envie Jean-Yves !
    Je vous souhaite beaucoup de succès.

    Bon réveillon mon ami breton.

  2. @ virginie

    Si les petits ruisseaux font les grandes rivières,
    j’espère que les petits chemins que nous empruntons ne feront pas les autoroutes de demain.
    je connais ceux qui ont roulé pendant 26 ans en vélo et qui aujourd’hui veulent rouler en 4X4
    alors attention à la vitesse et soyons prudent un train peut en cacher un autre.

    Bonne année

  3. J’envisage serieusement de prendre option pour les chemins de traverses …
    histoire d éviter la lamentable partie de poker menteur de l année
     » dans la famille président je demande mon papa ou ma maman pour 2012 car je ne sais pas exprimer mes rêves, mes désirs, mes besoins, mes réalités … et préfère déléguer ceux ci …  » !!!

    Juste un petit pas de coté …

    Aller au bord de la mer,
    rêver,
    écrire,
    réaliser deux trois bricoles,
    oublier la cacaphonie politique à l’horizon …

    Merveilleuse année 2012

  4. D’autres voies à chercher! D’autres voix pour les faire connaître!
    Et si 2011 nous permettait enfin d’aller au bout de nos utopies?
    Pour 2012 attendons, 2011 devrait dégager des passages. En attendant pensons tout de même à prendre un de temps pour vivre
    @+
    Amitiés

  5. @Jean-Yves

    Bonne année. Oui, cette fois, il nous faut tracer une nouvelle voie.

    Je vous souhaite à toutes et à tous une bonne année 2011 !

  6. C’est certainement cela la « politique autrement », emprunter les chemins de traverse et non les autoroutes où l’individu est programmé : sa vitesse, ses endroits où il doit obligatoirement s’arrêter pour remplir le ventre de sa voiture et le sien….
    Personnellement, j’évite au maximum les autoroutes.
    Amicalement,
    Philippe

  7. sur mon blog, esquisse de chemin de traverses ….

    http://resistercreer.blogspot.com/2011/01/on-repond-gaby-cohn-bendit.html

  8. @Gildas

    Même si leur expertise en campagne électorale laisse à désirer avec les 1.57% obtenus par Dominique Voynet en 2007, je partage intégralement le point de vue d’Alexis Braud et de Mickaël Marie.

    Oui, il y avait franchement de quoi pleurer à voir tous ces « crétins » nous donner des leçons de démocratie entre le 1er et le 2e tour de 2002 alors qu’ils n’avaient jamais mis les pieds dans un bureau de vote. C’est au 1er tour qu’il fallait voter.

    Oui, ils ont raison de dire que l’on perd à chaque fois qu’on oublie d’affirmer ses valeurs. C’est ce qui est arrivé à Dominique Voynet qui est à l’écologie politique ce que les radicaux de gauche sont à la radicalité.

    Mais, là où je ne les suivrais pas, c’est lorsqu’ils dénoncent de petits arrangements entre amis alors qu’ils sont en train de négocier avec le Parti socialiste pour les sénatoriales. Y en marre de ces doubles discours, de ces Dupont et Dupont de la gauche inféodés au Parti Socialiste pour des raisons purement alimentaires.

    Nos institutions politiques sont structurées autour de l’élection présidentielle qu’on le veuille ou non. Bien sûr, il y a eu l’option du pacte écologique. Hulot ne pourra pas refaire le coup deux fois. Alors bien sûr, reste à savoir si la pratique du tri sélectif fait plus pour l’écologie politique que la logorrhée verbeuse que nous exprimons collectivement dans les journaux et dans les blogs.

    L’écologie politique doit être représentée à l’élection présidentielle de 2012. Mais, cette fois-ci, tâchons d’éviter de présenter au peuple français de sombres guignols « verts » !

Laisser une Réponse

*